AUTOMATISMES, physiologie

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Universalis
  •  • 17 004 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Tissu nodal et automatisme cardiaque »  : […] L'automatisme et la rythmicité de la contraction cardiaque sont assurés par un tissu musculaire particulier, le tissu nodal, situé au sein du muscle cardiaque et comportant plusieurs formations anatomiquement définies (fig. 3) . Le nœud sinusal de Keith et Flack est situé dans la paroi de l'oreillette droite entre l'abouchement des deux veines caves. Le nœud auriculo-ventriculaire de Tawara est […] […] Lire la suite

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 188 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Activité électrique cellulaire »  : […] La polarisation membranaire de repos (diastolique) varie selon les tissus : les régions nodales, et en particulier le centre d'automatisme, ont un potentiel diastolique maximal plus faible (de 60 à 70 mV) que le myocarde ou le tissu conducteur (de 70 à 90 mV). Le potentiel d'action des cellules cardiaques se caractérise par sa durée relativement longue, généralement comprise entre 100 et 500 ms  […] […] Lire la suite

PROTHÈSES

  • Écrit par 
  • Pierre RABISCHONG
  •  • 4 306 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Problèmes techniques généraux »  : […] D'une façon générale, remplacer un organe déficient ou disparu par un système artificiel impose de bien connaître le cahier des charges de la structure biologique qu'on souhaite remplacer. L'homme est une machine complexe, qu'il n'a ni conçue ni réalisée. Il lui a fallu décrypter les programmes et tenter d'en comprendre le fonctionnement. D'une façon didactique, on peut ranger toutes les fonctions […] […] Lire la suite

STIMULATION CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre TRIGANO
  •  • 987 mots

L'évolution de la stimulation cardiaque depuis les années 1970 a été marquée tout à la fois par une simplification de la procédure opératoire, une prodigieuse évolution du matériel, le pacemaker , et un redéploiement des études portant sur les indications de cette thérapeutique. Les indications de la stimulation cardiaque proviennent d'atteintes portant sur le tissu nodal ou son innervation. Au s […] […] Lire la suite