AUTOMATISATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

 Rôle de la logique floue et des réseaux de neurones

À la fin des années 1980, les travaux scientifiques aboutissant au concept d'une logique « non classique », la logique floue, d'une part, et au concept des réseaux de neurones, adaptés à la modélisation et à la commande des processus non linéaires, d'autre part, trouvèrent des applications dans l'automatisation (le vocable neurone ainsi que celui de synapse qui lui est associé sont issus d'une tentative d'identification de l'opérateur mathématique dit « neurone formel » à la cellule nerveuse biologique ; ce rapprochement, peu opportun, n'a plus aujourd'hui qu'une connotation historique). Ainsi se sont ouvertes de nouvelles perspectives dans la commande des procédés.

Pour situer de telles applications, on peut se référer à un problème de tri d'objets en fonction de critères qui ne peuvent pas être formulés avec précision. Imaginons, par exemple, une machine à classer des fruits. Elle doit non seulement les répartir en trois classes différentes, en fonction du calibre, mais aussi extraire les fruits trop ou insuffisamment mûrs qui seront destinés à des industries de transformation et éliminer ceux qui sont nettement tachés. Soit sept classes au total.

Les fruits ont une forme incertaine et la coloration, signe de maturité, va du vert au rouge en passant par le jaune, avec d'éventuelles taches marron.

Les critères de tri sont flous et il est convenu que la machine puisse se référer à des lots types préparés intentionnellement par l'entreprise qui l'exploite, lesquels ont été « présentés » à la machine avant la campagne d'exploitation.

La machine comporte un dispositif qui immobilise chaque fruit dans le champ d'une caméra qui enregistre son image dans un champ de 512 × 512 pixels (29 × 29). L'analyse de l'image doit permettre, par un traitement approprié, de déterminer la classe dimensionnelle et l'état de maturité du sujet, voire son rejet. Le système ainsi constitué est caractérisé par :

– le manque de précision de l'information de commande qui est exprimée en termes [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

Variable linguistique

Variable linguistique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Processus d'action : structure

Processus d'action : structure
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Circuit logique : représentation symbolique

Circuit logique : représentation symbolique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mémoire à circuits logiques

Mémoire à circuits logiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 12 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  AUTOMATISATION  » est également traité dans :

ANALYTIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Alain BERTHOD, 
  • Jérôme RANDON
  •  • 8 878 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'automatisation de l'instrumentation »  : […] Les progrès de la chimie, de la biochimie, de l'électronique, de la micro-informatique, de la robotique et de la miniaturisation permettent d'automatiser un grand nombre de procédures d'analyse autrefois longues et laborieuses. L'utilisation de l'appareillage devient plus simple et plus fiable. Par exemple, un spectromètre moderne de paillasse, couplé à un chromatographe, peut ne plus comporter a […] Lire la suite

AUTOMATIQUE

  • Écrit par 
  • Hisham ABOU-KANDIL, 
  • Henri BOURLÈS
  •  • 12 271 mots

L' automatique est la science des systèmes. Ce dernier terme doit être entendu ici non pas comme une totalité close sur elle-même, mais au contraire comme un ensemble d'éléments (dits « sous-systèmes ») en interaction, ensemble qui est lui-même en interaction avec un environnement constitué d'autres systèmes. Cette science a une composante théorique constituée des outils de compréhension de la str […] Lire la suite

AUTOMOBILE - Technologie

  • Écrit par 
  • Georges BRESSON, 
  • Jean-Pierre CAPET, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • Thierry HALCONRUY, 
  • Frédéric RIVAS, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET
  • , Universalis
  •  • 15 836 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Transmissions automatiques à séquence »  : […] Déchargeant complètement le conducteur des manœuvres d'embrayage et de changement de vitesse, les transmissions automatiques ajoutent simplement aux précédentes l'automatisme des changements de rapport. Les transmissions automatiques à séquence se composent toujours d'un convertisseur de couple hydraulique et d' une boîte de vitesses automatique à trains épicycloïdaux, à quatre, cinq ou six rappo […] Lire la suite

BIG DATA

  • Écrit par 
  • François PÊCHEUX
  •  • 6 152 mots
  •  • 3 médias

L’expression « big data », d’origine américaine et apparue en 1997, désigne un volume très important de données numériques ainsi que les techniques et outils informatiques permettant de les manipuler efficacement afin de leur donner du sens. Traduite en français par « mégadonnées » ou encore « données massives », elle évoque avant tout un changement d’échelle radical dans le volume des données à t […] Lire la suite

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 439 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Assemblage des fragments  »  : […] Une fonction essentielle de la bio-informatique est l'aide à la « mise en forme » des génomes de grande taille. En effet, grâce aux apports de la robotique, le biologiste peut désormais séquencer des génomes complets. Toutefois, la technologie des robots ne permet pas de traiter plus de 700 nucléotides sur un seul fragment d'ADN à la fois : le génome est donc découpé, au préalable, en menus fragm […] Lire la suite

BREVET DU PREMIER ROBOT INDUSTRIEL

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 288 mots

Un inventeur indépendant, George C. De Vol, développe et brevette aux États-Unis, en 1954, un système d'enregistrement magnétique capable de commander les opérations d'une machine. Pour le vendre, il crée, avec l'ingénieur Joseph F. Engelberger, la première entreprise de robotique, Unimation Inc. Le premier « Unimate » est vendu en 1961 à General Motors. Puis, d'autres techniciens perfectionnent l […] Lire la suite

CARTOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Guy BONNEROT, 
  • Estelle DUCOM, 
  • Fernand JOLY
  •  • 8 488 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Cartographie moderne »  : […] La période moderne de la cartographie topographique commence avec les grandes réalisations du xix e  siècle. Elle est notamment illustrée en France par la carte de l'état-major, au 1 :80 000 en hachures, qui servit de prototype à plusieurs autres cartes européennes. Les travaux de cette carte, commencés en 1818, durèrent jusqu'en 1880 (et même 1882 pour la Corse). Construite sur le canevas de Bon […] Lire la suite

CHIMIE COMBINATOIRE

  • Écrit par 
  • Rebecca POULAIN, 
  • André TARTAR
  •  • 1 773 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Synthèse parallèle : la chimie combinatoire de seconde génération »  : […] Quand on sait que chacune des grandes familles de composés réactifs (amines, acides, aldéhydes, alcools, etc.) compte plusieurs milliers de représentants commercialement disponibles, on comprend les efforts déployés par les chimistes pour les combiner au moyen des grandes réactions de la chimie organique. La condensation de Ugi, qui combine quatre types de réactifs différents, est un excellent exe […] Lire la suite

CIMENT

  • Écrit par 
  • Bernard DARBOIS, 
  • Walter ROTHLAUF
  •  • 5 130 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Évolution des techniques de fabrication »  : […] Les consommations (en kilogrammes par tête) varient en 1986 entre 250 et 800 dans les pays industriels ; elles restent très faibles dans certains pays : 30 en Inde, par exemple. Pendant longtemps, la fabrication du ciment a relevé d'une technique rustique et manuelle, exigeant donc une main-d'œuvre abondante. Depuis la Seconde Guerre mondiale, une forte évolution a conduit à la mécanisation des ci […] Lire la suite

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Automatisation des moyens photomécaniques »  : […] Les tables de prise de vue image par image assistées par ordinateur sont aujourd'hui d'un usage courant. C'est pourtant pour des recherches esthétiques particulières que John Withney avait, dans les années quarante, construit autour d'un ordinateur militaire son Cam System (Film Exercice, 1943-1944 ; Catalog , 1961), afin d'obtenir des effets de traînées lumineuses, d'enchevêtrement dynamique, de […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN, « AUTOMATISATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/automatisation/