AUTOBIOGRAPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une rhétorique du moi

« Celui qui ne donne de la réalité que ce qui peut en être vécu ne reproduit pas la réalité » (Bertolt Brecht, Sur le cinéma). Si l'autobiographie en position classique ne doute pas de ce moi, qu'elle prend pour origine alors qu'il n'est peut-être que son produit, c'est parce que cette forme perverse du « discours vrai » (Foucault) est d'abord un personnalisme. Naturel, sincérité, intimité, singularité, situation, vocation, telles sont les valeurs qui la suscitent et l'organisent, tant comme expérience que comme énoncé : « recherche jusqu'à la mort d'une unité pressentie, désirée, et jamais réalisée » (Emmanuel Mounier, Le Personnalisme, 1955). À l'orée de toute autobiographie selon la tradition, il y aura l'assurance d'un je m'exprime qui tire sa force persuasive de l'identité inchangée de ce qui est au départ, ce sujet, et de ce qu'il en advient, ce moi écrit. Le déjà-vécu pèse de tout son poids sur cette graphie à laquelle il semble interdire toute autre fonction que d'enregistrement. L'autobiographe ne fait alors que porter à son extrême conséquence ce « principe de l'auteur » dont Foucault disait qu'il limite le hasard du discours « par le jeu d'une identité qui a la forme de l'individualité et du moi » (L'Ordre du discours). Se mettre en position d'autobiographe serait accepter d'avance le principe d'une coïncidence entre celui qui tient la plume et celui qui, vivant, ne la tenait pas. Coïncidence qui signale tout autant un clivage : vivre/écrire, à moins que l'on ne transfère tout entier le vivre dans le moment de l'écriture (autographie). Dans son principe, dans sa naïveté, l'autobiographie ordinaire récuserait donc toute différence entre les trois termes, peut-être inconciliables, qu'elle réunit pourtant : auto, c'est moi de toute manière ; bio, c'est ma vie quoi qu'il advienne ; graphie, c'est toujours moi, c'est ma main. N'est-ce pas pourtant ce conglomérat chimérique d'instances elles-mêmes problématiques i [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Médias de l’article

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Henry James

Henry James
Crédits : Hulton Getty

photographie

Vladimir Nabokov

Vladimir Nabokov
Crédits : Hulton Getty

photographie

Stendhal, Nadar

Stendhal, Nadar
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, écrivain

Classification


Autres références

«  AUTOBIOGRAPHIE  » est également traité dans :

AUTOBIOGRAPHIE, notion d'

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN
  •  • 1 446 mots

Auto-bio-graphie : écriture de sa propre vie, écriture par soi de sa vie. Le terme est double : au sens large, est autobiographique toute écriture intime ; au sens étroit, l'autobiographie, distincte des Mémoires, du journal intime ou de l'autoportrait, est un genre parmi d'autres de l'écriture personnell […] Lire la suite

ADAMS HENRY BROOKS (1838-1918)

  • Écrit par 
  • Robert MANE
  •  • 1 160 mots

Dans le chapitre « Son œuvre »  : […] Son œuvre est aussi riche que variée, mais on y retrouve toujours un même schéma qui est, présentée sous telle ou telle forme, l'histoire de la faillite d'un grand élan idéaliste. Quelles que soient les qualités de ses autres ouvrages, et en particulier de l' Histoire des États-Unis (remarquable tant sur le plan de la documentation que sur celui de l'interprétation psychologique), c'est surtout p […] Lire la suite

À DÉFAUT DE GÉNIE (F. Nourissier)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 993 mots

Il se peut que, arrivés au soir de leur existence, la plupart des écrivains aient la tentation de devenir l'ultime et unique sujet de leur œuvre. Les uns dans le but d'ériger eux-mêmes leur tombeau, sinon leur mausolée : ce syndrome de Chateaubriand a souvent frappé la littérature française. Les autres, en refaisant le trajet de leur enfance et de leur jeunesse, dans l'espoir de conjurer la mort. […] Lire la suite

ADOLPHE, Benjamin Constant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 980 mots

Dans le chapitre « Adolphe ou l'impossibilité d'aimer »  : […] Adolphe , au même titre que Les souffrances du jeune Werther (1774) de Goethe, est un chef-d'œuvre absolument romantique. Revue et corrigée avec maîtrise, l'autobiographie s'oriente vers ce que Barrès appelle la « volupté de surveiller ironiquement son âme si fine et misérable ». Pour brouiller les pistes, Constant justifie l'existence même du roman dans un « avis » préalable où l'éditeur-auteur […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 369 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La littérature des bidonvilles, jusqu'à Sharpeville (1960) »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la république connaît une urbanisation forcenée. Les Noirs s'entassent dans les faubourgs des centres industriels en plein essor. Dans les zones rurales, les bantoustans (enclaves indigènes) deviennent des réservoirs de main-d'œuvre bon marché. La législation de l'apartheid étend partout le filet de ses interdits. L'Africain se prolétarise. La littératur […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le roman africain »  : […] Le roman historique avait eu un précurseur avec Doguicimi (1938) de Paul Hazoumé, qui racontait les débuts (vers 1820-1830) du roi Guézo d'Abomey, dans l'actuel Bénin ; bien que le romancier ait eu manifestement l'intention d'opposer les cruautés païennes aux bienfaits apportés par le christianisme, la force épique de son récit donnait une image exaltante de l'Afrique ancienne. Le roman historiq […] Lire la suite

AKERMAN CHANTAL (1950-2015)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 453 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l’expérimental à l’autobiographie »  : […] Chantal Akerman séjourne en 1971 aux États-Unis et fréquente assidûment l’Anthology Film Archives de New York ; là, elle découvre le cinéma expérimental de Jonas Mekas et de Michael Snow. Ce dernier influence directement son premier long-métrage, Hôtel Monterey (1972), une description fragmentaire et sans commentaire d'un lieu pour déshérités filmé en plans fixes. Mais la cinéaste ne s'attache pa […] Lire la suite

À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU, Marcel Proust - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 187 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Swann à Marcel »  : […] À ce mode de l'autobiographie fictive fait exception un épisode de Du côté de chez Swann , « Un amour de Swann », souvent publié séparément. Esthète raffiné, épargné par le snobisme qui règne chez les mondains, Charles Swann souffre par la faute d'Odette de Crécy, une femme qui n'est même pas « son genre », les pires tourments de la jalousie. Il apparaît, dans l'ensemble de la Recherche , comme un […] Lire la suite

ALFIERI VITTORIO (1749-1803)

  • Écrit par 
  • Jacques JOLY
  •  • 2 595 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La signification de l'œuvre »  : […] Les éléments héroïques du théâtre d'Alfieri, le goût de la lutte et de la mort qui caractérise ses personnages, l'exaltation de la liberté individuelle contre les forces meurtrières de la tyrannie ont assuré aux tragédies d'Alfieri un large retentissement à l'époque romantique. Dans sa patrie même, Alfieri est alors apparu comme le pionnier de l'Italie nouvelle, qui a su réveiller les Italiens de […] Lire la suite

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « 1970-1989 : dépolitisation et souci de soi »  : […] Les années 1970 marquent le début d'une ère nouvelle, qui coïncide avec la fin des « guerres de libération » dans le monde, l'échec de Mai-68, l'arrivée au pouvoir de la coalition socio-libérale en Allemagne de l'Ouest, la montée du terrorisme et la répression qui l'accompagna, et enfin la prise de conscience écologiste. Il s'agit alors pour la jeune génération de régler ses comptes avec les écriv […] Lire la suite

ALTHUSSER LOUIS (1918-1990)

  • Écrit par 
  • Saül KARSZ, 
  • François MATHERON
  •  • 4 564 mots

Dans le chapitre « L'œuvre posthume »  : […] Avec la publication de son autobiographie L'avenir dure longtemps, en 1992, Louis Althusser retrouva un public. Par-delà certaines ambiguïtés, il ne s'agissait pas d'un simple succès de scandale, lié au meurtre de sa femme en 1980. L'ouverture de ses archives, déposées à l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine, et la publication de nombreux inédits ont fait apparaître au grand jour des pa […] Lire la suite

ANDERSEN HANS CHRISTIAN (1805-1875)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 656 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une longue autobiographie »  : […] Son avenir assuré, Andersen se livre à la plus grande de ses passions : le voyage. Il va sillonner l'Europe, revenant, comme à un port d'attache, à cette Italie qui l'a révélé à lui-même. On l'y reverra quatre fois, dont trois à Rome. Il fréquente les grands hommes du moment. Dickens surtout, son frère d'âme auquel il ressemble par l'art d'extraire le merveilleux du quotidien banal, et qui lui fer […] Lire la suite

ANGELOU MAYA (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 531 mots

La poétesse américaine Maya Angelou explora les thèmes de l’oppression économique, raciale et sexuelle à travers six ouvrages autobiographiques, dont le premier, Je sais pourquoi l’oiseau chante en cage ( I Know Why the Caged Bird Sings , 1969), fut un best-seller, nommé pour le National Book Award. Marguerite Annie Johnson naît le 4 avril 1928 à Saint Louis (Missouri). C’est sa grand-mère pat […] Lire la suite

ANTON REISER, Karl Philipp Moritz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian HELMREICH
  •  • 891 mots

Dans le chapitre « Un roman autobiographique »  : […] Anton Reiser parut en quatre livraisons de 1785 à 1790. La vie du protagoniste ressemble presque trait pour trait à celle de Moritz. Le texte a donc un statut ambigu : roman et documentaire, autobiographie à la troisième personne et récit distancié d'une existence fictive. C'est, écrit Henri Heine, « l'histoire de quelques centaines de thalers que l'auteur ne possédait pas et qui transformèrent […] Lire la suite

APOSTILLE (G. Genette) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 842 mots

Troisième dictionnaire de l'auteur, publié après Bardadrac (2006) et Codicille (2009), Apostille (Seuil, 2012 ) poursuit pour le plus grand plaisir de ses lecteurs l'aventure de ce qu'on pourrait caractériser comme une gaie science autobiographique. Le conseil de lecture – réitéré par l'auteur – reste le même : il faut lire l'ouvrage dans l'ordre, de A à Z, quitte à ne pas résister à la tentat […] Lire la suite

ARGUEDAS JOSÉ MARÍA (1911-1969)

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 876 mots

Peu d'œuvres ont fait l'objet d'interprétations aussi divergentes que celles du romancier et ethnologue péruvien José María Arguedas. Conteur nostalgique et même réactionnaire selon certains, il est considéré par une bonne partie de la jeunesse de son pays comme une grande figure de la gauche révolutionnaire. Divisé en zones hautement hétérogènes, le Pérou présente une région encore très indianis […] Lire la suite

AUSTER PAUL (1947- )

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 970 mots

Dans le chapitre « Un art de la mémoire »  : […] Né le 3 février 1947 à Newark (New Jersey), Paul Auster étudie, à partir de 1970, les littératures française, anglaise et italienne à Columbia University. Plusieurs séjours à Paris (en 1965, en 1967 et, surtout, de 1971 à 1974) lui permettent d'approfondir son intérêt pour la poésie française. Il traduira notamment Jacques Dupin, André du Bouchet, des poètes surréalistes et Le Tombeau d'Anatole […] Lire la suite

AUTOFICTION

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 2 432 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aux sources d'un genre »  : […] On peut replacer l'émergence de l'autofiction telle que la montre Fils dans l'évolution de la figure de l'auteur au cours du xx e  siècle écoulé. Au début du siècle, Paul Valéry avait donné la règle d'or de la lecture littéraire : « Ne jamais confondre le véritable homme qui a fait l'ouvrage avec l'homme que l'ouvrage fait supposer. » Il aurait pu ajouter : « Ne jamais confondre la personne ré […] Lire la suite

BEAUVOIR SIMONE DE (1908-1986)

  • Écrit par 
  • Éliane LECARME-TABONE
  •  • 2 814 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'autobiographie »  : […] L'entreprise de vivre et l'entreprise d'écrire sont si liées chez Simone de Beauvoir que le passage à l'autobiographie, plus directement en prise avec le réel que le roman, était inévitable. Commencée à la cinquantaine, cette entreprise, qui répond aussi au désir de sauver le passé, se poursuit avec des modalités diverses presque jusqu'à la fin de la vie de Simone de Beauvoir : au socle dur consti […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12 août 2006 • Allemagne • Révélation de Günter Grass sur son enrôlement dans la Waffen SS.

de son autobiographie, En épluchant les oignons, dans laquelle il évoque cet épisode jusqu'alors inconnu de sa vie. Cette révélation tardive cause une vive émotion dans le pays où l'intellectuel, engagé à gauche, incarne une haute conscience morale.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Daniel OSTER, « AUTOBIOGRAPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/autobiographie/