Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AUTISME (PRISE EN CHARGE DE L')

Deux avancées importantes en psychopathologie infantile

Une bien meilleure compréhension des troubles des enfants autistes – étant entendu que compréhension n'est pas une explication à la causalité – émerge de deux groupes de recherches. La psychologie cognitive, issue des travaux du philosophe et linguiste américain Noam Chomsky sur le langage, a montré l'importance de l'identification correcte des signaux perçus pour construire une réponse adaptée. On retrouve dans ce cadre un développement de l'intelligence qui obéit à des lois repérables. Si l'enfant autiste présente des anomalies de ces processus, on peut chercher à mettre au point des techniques de rééducation qui tiennent compte de l'identification des écarts que l'enfant présente par rapport au développement cognitif usuel. Le second domaine appartient à la psychopathologie clinique. Les travaux animés par des médecins et psychologues, qui se fondent sur les théories psychodynamiques, ont permis de construire une représentation du développement des capacités psychiques d'un tout-petit à partir de la relation privilégiée qu'il a avec son entourage et des émotions que cette relation suscite, acceptées, refusées ou enfin mises à distance par l'enfant autiste qui construit des défenses pour s'en protéger. Les observations de bébés en milieu ordinaire et les recherches sur le mode de relations des enfants autistes ont servi de base à ces recherches de prise en charge qui privilégient la relation.

Ces approches ne sont pas exclusives l'une de l'autre. Les cogniticiens admettent que l'émotion contribue au développement de l'intelligence et des apprentissages. La plupart des pédopsychiatres admettent qu'il faut aussi faire une place aux conditions nécessaires au développement de l'intelligence. La psychothérapie et les neurosciences cognitives, bien que prenant un point de départ différent, arrivent à des conclusions similaires : pour soigner, il faut comprendre comment se construit l'intégration psychocorporelle d'un tout petit, et donc ce que vit un enfant lorsque cette intégration ne fonctionne pas ou fonctionne mal.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteure en psychologie, unité INSERM 669, praticienne hospitalier en psychiatrie

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Portrait de Leo Kanner

Portrait de Leo Kanner

Qu'est-ce que l'autisme ?

Qu'est-ce que l'autisme ?

La relation mère-enfant

La relation mère-enfant

Voir aussi