AUSTRASIE, LE ROYAUME MÉROVINGIEN OUBLIÉ (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un puissant royaume

Pourquoi à Saint-Dizier ? Parce qu’en 2002 trois tombes particulièrement riches, celles de deux hommes et d’une jeune femme appartenant à l’aristocratie franque, y furent découvertes (site de La Tuilerie) lors d’une fouille préventive de l’INRAP. Datées du milieu du vie siècle de notre ère, elles contenaient de nombreuses armes, des bijoux et de la vaisselle en terre, en bronze et en verre. Une première exposition, Nos Ancêtres les Barbares, y fut donc organisée en 2008.

Austrasie, le royaume mérovingien oublié, plus large encore, est donc consacrée à l’un des principaux royaumes francs (du vie siècle au début du viiie siècle) avec la Neustrie, issus tous deux du démembrement de l’empire de Clovis. On sait en effet que, bien loin de l’idée d’une « nation » permanente, qui ne date que de deux siècles à peine, les rois « barbares » considéraient leurs territoires comme des biens personnels. À chaque décès royal, les cartes étaient rebattues et les territoires partagés entre les fils. L’Austrasie, dans sa plus grande extension, allait de la mer du Nord à l’Autriche actuelle, englobant ce qui correspond aujourd’hui à la Belgique, au nord-est de la France et à tout le sud de l’Allemagne. Elle eut notamment Reims et Metz pour capitales. « Nouvelle-Austrasie » fut d’ailleurs l’un des noms proposés en 2016 au référendum local organisé pour choisir celui de la nouvelle grande région rassemblant Champagne-Ardenne, Alsace et Lorraine ; mais c’est celui de Grand Est qui fut retenu.

Solidus (sou) de Théodebert Ier

Solidus (sou) de Théodebert Ier

Photographie

Roi d'Austrasie, Théodebert Ier fit frapper des monnaies d'or à son effigie et à son nom. Une manière symbolique d'affirmer son indépendance par rapport aux empereurs d'Orient. La légende « Notre seigneur Théodebert, victorieux » célèbre l'entrée des armées de Théodebert dans le... 

Crédits : Laurianne Kieffer/ Musée de La Cour d’Or - Metz Métropole

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et à l'Institut universitaire de France

Classification

Pour citer l’article

Jean-Paul DEMOULE, « AUSTRASIE, LE ROYAUME MÉROVINGIEN OUBLIÉ (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/austrasie-le-royaume-merovingien-oublie/