AUSTRALOPITHECUS ANAMENSIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Découverte des premiers fossiles

Au cours de prospections menées pour le laboratoire de zoologie comparée de l’université Harvard, Bryan Patterson découvrait, en 1965, au sud-ouest du lac Turkana, sur le site de Kanapoi (Kenya), un fragment d’humérus d’un hominidé. Ce dernier était trouvé sous une coulée de basalte en surface des sédiments. L’intérêt de ce gisement résidait dans le fait que son âge était très ancien comme le suggéraient les fossiles d’animaux associés, qui rappelaient les faunes de l’Omo en Éthiopie vieilles de 4 à 4,5 Ma. Une datation radiométrique au potassium-argon effectuée sur la lave confirmait un âge de 4 Ma. Devant l’ancienneté des dépôts, Bryan Patterson et William Howells ont attribué ce fossile à un australopithèque. Toutefois, à cette époque, certains scientifiques ont émis des doutes sur l’ancienneté de cette pièce qui, trouvée en surface des sédiments (mais sous le basalte), ne pouvait pas être aussi vieille et devait donc appartenir à un hominidé plus récent. Pourtant, l’aspect de l’os, sa couleur, sa dureté, sa patine et son aspect général de conservation étaient identiques à ceux des faunes trouvées en place. À la fin des années 1970, dans une étude comparative détaillée, Brigitte Senut montrait que cet humérus, d’apparence plutôt humaine et qui se différenciait de ceux des autres australopithèques, pourrait bien être rapproché du genre Homo. Mais, jusqu’au début des années 1990, aucun matériel d’hominidé n’est venu infirmer ou confirmer cette attribution. Cependant, en 1994, des travaux de terrain dirigés par Meave Leakey et Alan Walker ont livré de nouveaux spécimens au Kenya sur le même site de Kanapoi et sur d’autres sites localisés sur la rive orientale du lac à Allia Bay.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur de première classe au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Brigitte SENUT, « AUSTRALOPITHECUS ANAMENSIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/australopithecus-anamensis/