ATTRACTEUR

AUTO-ORGANISATION

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Auto-organisation au sens fort »  : […] Au contraire, une auto-organisation au sens fort implique que même la tâche à accomplir, le but à atteindre, c'est-à-dire ce qui définit la signification de la structure et du fonctionnement de la machine, soit une propriété émergente de l'évolution de la machine elle-même . C'est ce qui se produit dans des systèmes naturels non programmés, où l'on observe l'émergence de stru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auto-organisation/#i_90111

ÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 6 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Équilibre et stabilité »  : […] Les équilibres connus, le problème qui se pose immédiatement à leur propos est celui de savoir s'ils sont des « attracteurs » du modèle, c'est-à-dire si le processus défini dans le cadre de celui-ci converge vers l'un d'entre eux, quel que soit le point de départ, ou la condition initiale , X 0 . C'est le problème de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-economique/#i_90111

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Les modèles morphodynamiques »  : […] Revenons à la description phénoménologique des formes-phénomènes proposée plus haut. L'idée directrice est de faire l'hypothèse que, en chaque point w du substrat matériel W, il existe un processus physique déterminant un régime local (analogue à une phase thermodynamique). Ces régimes locaux se manifestent phénoménologiquement (comme les phases) par des qualités sensibles. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_90111

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Les systèmes dynamiques et leurs bifurcations »  : […] Un système dynamique est un système de nature absolument quelconque qui évolue en fonction d'une variable t , typiquement le temps. Son état au temps t est décrit par un vecteur x ( t ) appartenant à un espace abstrait E =  R p dont les coordonnées sont celles qui permettent de défini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_90111