JÓZSEF ATTILA (1905-1937)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour un humanisme socialiste

Attila József est le créateur de la poésie philosophique d'inspiration marxiste en Hongrie. Au nom de son idéal, l'humanisme socialiste, il s'oppose, jusqu'à sa mort, à toute forme de fascisme. Mais, en dehors même de ses poèmes proprement politiques, le besoin idéologique de saisir les « lois » anime jusqu'à ses plus tendres confidences lyriques. Ainsi, dans Ode, expression saisissante de l'« amour matérialiste » :

Je t'aime comme l'enfant aime sa mère,

Comme les cavernes aiment les profondeurs,

Je t'aime comme les salles aiment la lumière,

L'esprit la flamme, et le corps le repos réparateur...

Donner aux questions les plus abstraites la réponse la plus personnelle arrachée aux tourments de son esprit et de sa chair, cet effort, imperceptible d'ailleurs, car accompli avec la grâce toute mozartienne d'une danse au-dessus des abîmes torrides, crée à la fois la tension dialectique et l'unité de son art. Un dialogue passionné s'y poursuit entre le sujet et l'objet, la microstructure et la macrostructure des poèmes, entraînant une métamorphose incessante des concepts en images multivalentes, ouvertes à leur tour sur de vastes perspectives intellectuelles.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : directeur de l'Institut d'histoire littéraire de l'Académie hongroise, Budapest.

Classification

Pour citer l’article

Miklós SZABOLCSI, « JÓZSEF ATTILA - (1905-1937) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/attila-jozsef/