ATPASES (adénosine-tri-phosphatases)

ABSORPTION VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Jean-Pierre RONA
  •  • 4 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les transports actifs »  : […] Des transports actifs, dus à des pompes de nature enzymatique (ATPases, PPases), assurent au travers du plasmalemme ou du tonoplaste des influx ou des efflux d'ions contre leurs gradients de potentiels électrochimiques. Ce transport consomme de l'énergie généralement fournie par l'hydrolyse de l'ATP, forme de réserve énergétique la plus courante pour les cellules animales et végétales. La nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/absorption-vegetale/#i_80749

BIOÉNERGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Jacques TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 5 211 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Enzymes des conversions d'énergie : les ATPases (adénosine-tri-phosphatases) ou ATP-synthétases »  : […] Ces enzymes hydrolysent l'ATP par la réaction réversible : P i étant le phosphate inorganique. Leur fonctionnement est intimement lié aux problèmes cruciaux de la bioénergétique. La molécule d'ATP est en effet « riche en énergie » que libère l'hydrolyse de cette molécule par les ATPases. L' énergie libre est utilisable notamment pour le transport ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioenergetique/#i_80749

CANAUX IONIQUES

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON, 
  • Mallorie POËT
  •  • 4 294 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les propriétés électriques des cellules »  : […] L'activité de la Na/K ATPase, la pompe à sodium présente dans chacune de nos cellules, a pour effet de créer de part et d'autre de la membrane un déséquilibre de concentration en ions Na + et K + . S'il existe des pores permettant le passage de ces ions à travers la membrane, ceux-ci auront donc tendance à diffuser jusqu'à ce que leurs concentrati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux-ioniques/#i_80749

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Échanges de substances »  : […] La membrane plasmique est perméable de façon sélective à certains ions et à certaines molécules qui sont transportés de l'extérieur de la cellule vers le cytosol ou dans le sens contraire. Les transports d'ions maintiennent le pH et la composition ionique dans d'étroites limites afin que le milieu intracellulaire soit le plus favorable aux activités enzymatiques. Les transports de molécules per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_80749

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La contraction et la relaxation d'un sarcomère »  : […] Le sarcomère se raccourcit grâce au mouvement effectué par les « ponts » de la myosine. Ce mouvement, comparable à celui d'un doigt qui se replie, va tirer l'un vers l'autre les filaments minces (et les lignes Z), pouvant même les faire se chevaucher dans les contractures extrêmes ( a et b). Cela va entraîner la disparition des hémi-bandes claires et la fibre deviendra uniformément opaque. Sur u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_80749

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Énergétique »  : […] Le myocarde tire sa couleur rouge de la richesse de son contenu en myoglobine, transporteur qui véhicule l'oxygène dans la cellule, et en mitochondries, particules intracellulaires dans lesquelles l'oxygène catalyse la synthèse d'ATP (adénosine-triphosphate) grâce à un système étagé d' oxydoréductions couplé à des phosphorylations. L'ATP ne peut traverser ni les membranes mitochondriales, ni la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_80749

MYOSINE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 407 mots

Protéine de masse moléculaire élevée (460 000), la myosine constitue, dans la cellule musculaire striée, les myofilaments épais des disques sombres des myofibrilles (structures intracytoplasmiques contractiles). De forme allongée (160 nm), la macromolécule de myosine est formée de deux longues chaînes torsadées ensemble pour constituer une sorte de « manche » dont l'une des deux extrémités bifurqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myosine/#i_80749

NANOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 6 259 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La nanobiotechnologie »  : […] La matière vivante est au cœur des nanotechnologies pour bien des raisons : tout d'abord, le vivant crée des matériaux à partir du bas ( bottom up ), en assemblant une à une les molécules suivant une architecture élaborée. Cette architecture confère à ces matériaux des propriétés bien supérieures à celles des objets produits avec ces mêmes molécules mais ayant une architectur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies/#i_80749

PLASTES

  • Écrit par 
  • Roger BUVAT, 
  • Gérard LEDOIGT
  •  • 5 702 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'adénosine triphosphatase (l'ATPase) chloroplastique »  : […] Les membranes des thylacoïdes portent encore un élément structural de grande importance, le complexe de l'ATPase. L'organisation de l'ATPase chloroplastique rappelle celle des mitochondries. Les répliques de cryodécapage passant par la surface des thylacoïdes en contact avec le stroma montrent des particules de 9 nm de diamètre, que l'on peut voir aussi sur des fragments de thylacoïdes préparés e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plastes/#i_80749

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 683 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le complexe régulateur 19S »  : […] Le régulateur 19S est composé de près de 20 sous-unités de 30 à 110 kDa. Il se lie aux deux extrémités du protéasome 20S pour donner le protéasome 26S. La formation de ce complexe, présent seulement chez les eucaryotes, nécessite de l'énergie apportée par l'hydrolyse de l'ATP. Ce complexe dégrade la plus grande partie des protéines cellulaires. Pour être reconnues par le protéasome 26S, ces proté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_80749


Affichage 

Absorption végétale : transports couplés.

dessin

Modèle cellulaire schématisé montrant un influx de sucres (S) ou d'ions dans la vacuole contrôlé par un transport actif secondaire situé sur le tonoplaste (to, membrane vacuolaire) La pompe à protons (tp-ATPase) crée dans la vacuole une accumulation des ions H+ (avec acidification du suc... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Protéines responsables des gradients ioniques transmembranaires

dessin

Ce schéma réunit la Na/K ATPase, qui crée un déséquilibre de concentration en ions Na+ et K+ de part et d'autre de la membrane, un transporteur, l'échangeur Na+/H+, qui utilise le gradient de sodium pour expulser les ions H+ du cytoplasme, et un canal potassique intervenant dans le maintien... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Absorption végétale : transports couplés.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Protéines responsables des gradients ioniques transmembranaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin