Atmosphères, LIGETI (György)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Esthétique

Atmosphères marque la naissance de la musique dite statique. Ligeti ignore le rythme, se concentrant sur les timbres, les hauteurs et la dynamique. L'œuvre se présente ainsi comme une vaste oscillation minutieusement contrôlée. L'orchestre est exploité de manière polyphonique: les instruments sont divisés à l'extrême, ce qui conduit Ligeti à évoquer, à propos de cette micropolyphonie, un tissage des voix. Lorsqu'un passage est totalement statique (note tenue sans variation de hauteur), le «mouvement» vient d'un changement de dynamique (nuance) ou d'orchestration (agencement des timbres).

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « Atmosphères, LIGETI (György) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmospheres-ligeti-gyorgy/