ASSOCIATION INTERNATIONALE DE PSYCHANALYSE (I.P.A.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À partir de 1902, des réunions régulières se tiennent chez Freud le mercredi. La Société psychologique du Mercredi devient en 1908 la Société psychanalytique de Vienne. Au premier Congrès international de psychanalyse de Nuremberg en 1910, Sandor Ferenczi présente des propositions pour la création d'une organisation internationale : l'Association psychanalytique internationale est née (Internationale psychoanalytische Vereinigung, I.P.V.). Carl Gustav Jung en est le premier président. Il s'agit de donner une garantie institutionnelle en préservant l'orientation de la nouvelle science. Pourtant, des dissidences apparaissent : Alfred Adler quitte le groupe en 1911 puis c'est Jung qui est démis lors du IVe Congrès, en 1913. L'année précédente, à l'initiative d'Ernest Jones, s'était constitué un comité secret réunissant les disciples les plus fidèles (Karl Abraham, Hanns Sachs, Otto Rank, Sandor Ferenczi). Affiliées à l'association, des sociétés se créent dans de nombreux pays, fournissant un cadre et des standards de formation. Après la Première Guerre mondiale, ceux-ci s'élaborent sur le modèle de l'Institut psychanalytique de Berlin. Les progrès des fascismes d'Europe continentale feront basculer l'association dans le monde anglophone, ce que traduit sa nouvelle désignation sous le sigle d'I.P.A. (International Psychoanalytical Association) en 1936.

Freud et ses disciples

Freud et ses disciples

photographie

Les sept membres du "comité", lors des soirées du mercredi, chez Freud, en 1922. De gauche à droite, Freud, Ferenczi et Sachs (assis), Rank, Abraham, Eitington et Jones (debout). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Alain VANIER

Écrit par :

  • : psychanalyste, ancien psychiatre des hôpitaux, professeur à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  ASSOCIATION INTERNATIONALE DE PSYCHANALYSE (I.P.A.)  » est également traité dans :

FREUD ANNA (1895-1982)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 707 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « À côté du père  »  : […] Anna n'acheva pas ses études au gymnasium (lycée) et devint institutrice à Vienne ; elle suivait les cours de son père à l'université. Devenue elle-même psychanalyste, elle fut membre de la Société psychanalytique de Vienne à partir de 1922 et de son comité de coordination en 1925-1926 ainsi que de l'International Psycho-Analytical Association (I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-freud/#i_30810

GRANOFF WLADIMIR (1924-2000)

  • Écrit par 
  • Hector YANKELEVICH
  •  • 760 mots

Il ne serait pas exagéré d'écrire que tant le charme qui émanait de sa personne, le caractère à la fois enveloppant et tranchant de sa parole, que les événements dont il fut l'un des principaux protagonistes ont relégué au second plan les raisons pour lesquelles Wladimir Granoff doit rester dans l'histoire de la psychanalyse en France comme un gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wladimir-granoff/#i_30810

LEBOVICI SERGE (1915-2000)

  • Écrit par 
  • Anny COMBRICHON
  •  • 900 mots

Serge Lebovici, professeur de psychiatrie et psychanalyste, est né le 15 juin 1915 à Paris. Les événements du xx e  siècle ont imprimé à ses engagements institutionnels un sceau conservateur qui lui valut autant de fidèles que d'adversaires. Fils aîné d'une famille d'émigrants juifs roumains, il suivit les traces de son père, qui était médecin. Jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-lebovici/#i_30810

LECLAIRE SERGE (1924-1994)

  • Écrit par 
  • Élisabeth ROUDINESCO
  •  • 810 mots

De son vrai nom Liebschutz, Serge Leclaire est né à Strasbourg dans une famille juive agnostique, respectueuse des fêtes et des traditions. Durant ses études au lycée Fustel-de-Coulanges, il rencontre Wladimir Granoff, qui deviendra psychanalyste comme lui. Dès les accords de Munich, son père, fondateur d'une usine de tricotage, quitte l'Alsace ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-leclaire/#i_30810

PERRIER FRANÇOIS (1922-1990)

  • Écrit par 
  • Élisabeth ROUDINESCO
  •  • 625 mots

Avec François Perrier disparaissait l'un des représentants les plus fameux de la troisième génération psychanalytique française : celle qui fit l'âge d'or du freudisme dans ce pays en se nourrissant de l'enseignement de Lacan et en donnant à cet enseignement son impulsion majeure. Né à Paris en 1922, François Perrier est le fils d'un journaliste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perrier-francois-1922-1990/#i_30810

SCISSION DE LA S.P.P.

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 231 mots

En 1953, un conflit éclate au sein la Société psychanalytique de Paris (S.P.P.) à propos de la création d'un institut de psychanalyse destiné à la formation. Il oppose un courant médical, mené par Sacha Nacht et Serge Lebovici, aux universitaires libéraux, partisans de l'analyse profane – non réservée aux seuls médecins –, et d'une intégration de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scission-de-la-s-p-p/#i_30810

Pour citer l’article

Alain VANIER, « ASSOCIATION INTERNATIONALE DE PSYCHANALYSE (I.P.A.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/association-internationale-de-psychanalyse/