SCHNABEL ARTUR (1882-1951)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un chantre du romantisme

« J'ai débuté sous le signe de Brahms et maintenant j'arrive progressivement à Mozart. » Lorsqu'on explore l'héritage sonore d'Artur Schnabel, on s'étonne de le voir se concentrer à ce point, au fil des années, sur les grandes œuvres pianistiques du romantisme germanique. Comme si toute une vie ne suffisait pas à en percer le secret et qu'il soit donc interdit de musarder en des royaumes plus exotiques. Il nous lègue une brassée de concertos de Mozart, splendides certes, mais où son somptueux piano se prête plus au drame et à la hauteur de ton qu'à la plaisante fantaisie. L'âme d'Artur Schnabel s'exprime plus naturellement dans Schubert. Sonates, Impromptus et Moments musicaux retrouvent, grâce à l'humilité de ce grand maître, leur respiration naturelle, les véritables couleurs de leur rêve intime et la cohérence de leur architecture sentimentale. Mais c'est bien sûr dans Beethoven qu'Artur Schnabel aura laissé sa trace la plus profonde. D'autres ont su depuis lors – Edwin Fischer, Yves Nat, Wilhelm Backhaus, Alfred Brendel ou Claudio Arrau – nous passionner aussi dans ces pages. Mais comment ne pas rester fasciné devant la puissance de la construction, l'irrésistible force de la déclamation intérieure, la tendresse à la fois virile et fraternelle que les doigts d'Artur Schnabel savent comme nul autre nous y faire découvrir ?

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SCHNABEL ARTUR (1882-1951)  » est également traité dans :

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 370 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'interprétation pianistique »  : […] On sait peu de chose des grands virtuoses du xix e  siècle, en dehors des témoignages et de ce que leur musique nous révèle. Clementi, Cramer, Frédéric Kalkbrenner et Johann Nepomuk Hummel ont assuré la transition vers le xix e siècle, alors que Henri Herz, Henry Litolff, Camille-Marie Stamaty, Liszt, Sigismund Thalberg ou Clara Schumann correspondent au stéréotype du virtuose romantique, entour […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « SCHNABEL ARTUR - (1882-1951) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/artur-schnabel/