ARTS DE LA RUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Dario Fo

Dario Fo
Crédits : Mondadori Portfolio/ Archivio Pigi Cipelli /Pigi Cipelli/ AKG-images

photographie

Festival d'Aurillac, 2007

Festival d'Aurillac, 2007
Crédits : V. Muteau/ Troupe Warner&Consorten, 2007

photographie


La ville comme théâtre

À bien des égards, la France offre un climat propice à son essor depuis les années 1970. La base de données de HorsLesMurs, Centre national de ressources des arts de la rue et de la piste, comptait plus d'un millier de compagnies en 2007, contre 760 en 2000 et 399 en 1990. 47 p. 100 d'entre elles avouaient en 2005 un budget inférieur à 50 000 euros. D'Abus de surface (Marseille) à Zic Zazou (Amiens), la drôlerie des noms n'a d'égale que la variété des techniques. Près de la moitié des structures déclarent une activité théâtrale, mais elles sont nombreuses à pratiquer la musique, la danse, le mime, les marionnettes, le jonglage, l'acrobatie, la voltige, la pyrotechnie, les installations plastiques, les effets spéciaux, ou encore la combinaison de plusieurs de ces spécialités. Majoritairement masculine, surtout dans les postes de direction artistique et technique, la profession est composée aux neuf dixièmes environ d'intermittents du spectacle. Pratiquement les trois quarts des trois cents événements qui la rassemblent en 2007 se déroulent à la belle saison, de mai à septembre. Le spectateur ne discerne pas toujours d'emblée les partis esthétiques. D'un côté, des échassiers, des cracheurs de feu et des clowns ambulants ont pris la relève des hercules et montreurs d'ours dans l'animation des voies et des carrefours. Quand ils ne tendent pas le chapeau pour leur propre compte, ces « cogne-trottoir » – selon une expression de Michel Crespin – accourent à l'appel des municipalités pour animer une fête calendaire, un « son et lumière », un défilé en costumes, une reconstitution folklorique. Leurs modes d'expression restent traditionnels, à l'opposé des artistes et des groupes qui conçoivent des pièces complexes, qui prennent la ville comme scène, ses avenues pour axes, ses immeubles pour décor et les passants comme spectateurs, sinon comme partenaires. La mêlée urbaine favorise le croisement des langages, auquel se prêtent des ar [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-X-Nanterre, chargé de cours à l'université de Louvain-la-Neuve (Belgique), membre du comité de rédaction des Temps modernes et d'Études théâtrales

Classification


Autres références

«  ARTS DE LA RUE  » est également traité dans :

BREAD AND PUPPET THEATRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 940 mots

À travers le Bread and Puppet Theatre, et grâce à son créateur, Peter Schumann, sculpteur d'origine allemande, le spectacle américain des années 1960 a rencontré les marionnettes siciliennes issues d'une très vieille tradition du xiv e siècle et, peut-être, subi l'influence du carnaval allemand et de certaines représentations médiévales de la vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bread-et-puppet-theatre/#i_28376

BREAD AND PUPPET THEATRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 397 mots

1962 À New York, Peter Schumann (né en 1934) crée, avec Bob Ernstthal et Bruno Eckhardt, le Bread and Puppet Theatre. 1963 The King's Story , premier spectacle avec des marionnettes à tiges en papier mâché. Les manipulateurs sont encore dissimulés par un rideau rouge, les acteurs masqués. 1965 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bread-et-puppet-theatre-reperes-chronologiques/#i_28376

CARNAVAL

  • Écrit par 
  • Annie SIDRO
  •  • 6 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Parades et défilés multiculturels »  : […] Après la décennie de 1980, qui a vu arriver en Europe, Scandinavie, Pays-Bas, Allemagne (à Berlin) une tropicalisation de carnavals calqués sur les écoles de samba ou les steel bands et les mas de Trinidad (grands groupes avec des costumes et marionnettes géantes créées par de talentueux artistes plasticiens comme Peter Minshall) et surtout Notting Hil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnaval/#i_28376

CRÉATION DU BREAD AND PUPPET THEATRE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 351 mots

Persuadé que le théâtre « est aussi indispensable à l'homme que le pain », l'Américain d'origine allemande Peter Schumann (né en 1934), sculpteur, musicien et chorégraphe, crée en 1962 une troupe, dans un quartier de Manhattan, pour présenter des spectacles hors des théâtres, dans la rue et autres espaces publics. À partir de matériaux simples – papiers, terre glaise, toiles –, il réalise des masq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-bread-and-puppet-theatre/#i_28376

CRESPIN MICHEL (1940-2014)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 985 mots

Poète de l’éphémère, metteur en scène et scénographe urbain, Michel Crespin a fait du théâtre de rue un art à part entière. Né à Paris le 18 octobre 1940, ce fils de militaire mort à la guerre, passé par les enfants de troupe, licencié ès lettres et certifié en sciences physiques, voit son destin bouleversé par Mai-68. L’heure est à la contestation du « vieux monde » et, en art, à l’invention d’u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-crespin/#i_28376

DUBOC ODILE (1941-2010)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 166 mots

Figure marquante de la danse contemporaine française, la chorégraphe Odile Duboc, qui est décédée le 23 avril 2010 d'un cancer, a su à la fois créer une technique et la transmettre au sein du Centre chorégraphique national (C.C.N.) de Franche-Comté, à Belfort, qu'elle dirigea de 1990 à 2008. Née le 23 juillet 1941 à Versailles, Odile Duboc prétendait avoir su danser avant de savoir marcher. Dès l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odile-duboc/#i_28376

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le festival d'Aurillac »  : […] Ce chef-lieu du Cantal est devenu, depuis la création du festival en 1986, une vitrine et un carrefour incontournable pour des artistes qui ont fait de l'espace urbain le support de leurs créations. Le festival trouve sa source dans l'émergence des arts de la rue amorcée au début des années 1970, dans un contexte politique et social où leurs formes artistiques et leurs moyens d'exploitation se v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_28376

ROYAL DE LUXE, compagnie théâtrale

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 950 mots

Faire théâtre de tout. C'était le mot d'ordre d'Antoine Vitez. Ce pourrait être celui de Royal de Luxe. Sauf que ce théâtre ne se joue pas dans des salles mais, pour paraphraser cette fois Shakespeare, prend pour scène le monde, au sens littéral du terme. En effet, à l'espace clos traditionnel, la troupe dirigée par Jean-Luc Courcoult préfère les rues et les places publiques. Son mode d'action ? […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royal-de-luxe-compagnie-theatrale/#i_28376

Voir aussi

Pour citer l’article

Emmanuel WALLON, « ARTS DE LA RUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-de-la-rue/