RENAISSANCE ESPAGNOLE ARTS DE LA

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] Dès la fin du xv e  siècle, l'Andalousie participe de la manière la plus directe à toutes les entreprises qui vont créer la puissance de l'Espagne moderne. Une activité intense et multiforme exalte les énergies et favorise l'épanouissement des personnalités. L'art bénéficie des conditions les plus favorables et son développement s'opère dans des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_88920

ARAGON

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 8 657 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le faux départ de la Renaissance »  : […] L'union réalisée par les États de la couronne d'Aragon avait donné à ce pays la prééminence politique, mais la direction effective appartint à la Catalogne, plus riche et plus dynamique. Cette situation se modifia au xv e  siècle, à la suite du déclin économique de Barcelone et de l'arrivée au pouvoir d'une dynastie d'origine castillane, celle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aragon/#i_88920

BERRUGUETE ALONSO (1490-1561)

  • Écrit par 
  • Antonio BONET-CORREA
  •  • 734 mots
  •  • 1 média

On a toujours considéré Alonso Berruguete comme le sculpteur le plus original et le plus important de la Renaissance espagnole. Artiste de formation maniériste, acquise directement en Italie, il était le fils de Pedro Berruguete, peintre espagnol qui travailla à la cour des Montefeltro à Urbin dans les Marches et qui introduisit en Castille la peinture du Quattrocento, sans oublier pour autant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alonso-berruguete/#i_88920

BERRUGUETE PEDRO (mort av. 1504)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 307 mots
  •  • 1 média

Premier peintre castillan dont le séjour en Italie soit attesté. Le séjour de Pedro Berruguete, dit aussi Pietro Spagnuolo, a duré une dizaine d'années (1470-1480), et certains historiens ont supposé que, avant son arrivée à la cour d'Urbin, en 1477, il avait complété sa formation artistique à Naples. Berruguete ne venait pas en simple élève en Italie, il avait une bonne connaissance de l'art flam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-berruguete/#i_88920

BORGOÑA JUAN DE (actif de 1494 à 1536)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 368 mots
  •  • 1 média

Peintre espagnol actif à Tolède dans le premier tiers du xvi e siècle. Aucun document ne permet de préciser son origine et sa formation. Son nom laisse supposer une ascendance nordique sans pour autant autoriser à fixer sa naissance en Bourgogne, mais l'analyse de son style permet d'affirmer que Borgoña étudia en Italie et principalement à Floren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-borgona/#i_88920

BURGOS

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 068 mots
  •  • 3 médias

À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte nettement sur la fonction politique. Après avoir été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burgos/#i_88920

BUSTAMANTE BARTOLOMÉ DE (1500 env.-1570)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 87 mots

Originaire de la région de Santander, Bartolomé de Bustamante travailla surtout en Andalousie où il introduisit, en réaction contre les excès de l'art plateresque, un style sévère d'inspiration florentine. Outre sa contribution à l'hôpital de Afuera de Tolède (1553), il faut citer de lui l'église San Esteban de Murcie (1506) et l'église paroissiale de Carabaña (1528). Pour les jésuites, Bustamante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolome-de-bustamante/#i_88920

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'époque de la Renaissance »  : […] La Renaissance, qui a pris dans l'Europe entière l'allure d'une conquête italienne, s'est trouvée confrontée en Castille à un art d'une extrême vitalité et d'une tumultueuse variété. Elle ne s'imposa que progressivement, grâce notamment à l'action de la Cour, dont les horizons s'élargissaient à l'échelle du monde. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_88920

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'échec de la Renaissance »  : […] À la fin du xv e siècle, les Rois Catholiques substituèrent l'unité d'un État moderne à la pluralité des royaumes qui avaient constitué le cadre de la vie médiévale dans la péninsule Ibérique. La Catalogne y perdit son autonomie, qui avait été une des sources de sa puissance et de son expansion, sans bénéficier en contrepartie des importantes ric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_88920

EGAS ENRIQUE (1455 env.-env. 1534)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 184 mots

Rattaché à une famille d'artistes d'origine bruxelloise venue chercher fortune en Espagne au milieu du xv e siècle, Egas acquit un grand renom et devint l'architecte attitré des Rois Catholiques. Il donna, en 1499, les dessins de l'Hôpital royal de Saint-Jacques-de-Compostelle en s'inspirant du plan cruciforme de l'Ospedale Maggiore de Filarète à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrique-egas/#i_88920

ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 5 033 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « De la libération de l'ornement à la crise de rigorisme »  : […] Le mariage de Ferdinand d'Aragon et d'Isabelle de Castille en 1469 ouvrit pour l'Espagne une ère nouvelle d'unité, de puissance et de grandes aventures. À peine la prise de Grenade a-t-elle mis fin à la Reconquête que commence la conquête de l'Amérique. Celle-ci assurera des ressources considérables au bénéfice exclusif de la Castille et de l'Andalousie. Dans ces mêmes années, l'Espagne s'insère d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-l-art-espagnol/#i_88920

FORMENT DAMIÁN (1475 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 212 mots

Sculpteur espagnol, l'un des premiers convertis à la Renaissance, avec Diego Siloé et Bartolomé Ordóñez. Damián Forment devait se trouver à Florence à la fin du xv e  siècle, mais travaille à Valence vers 1500. En 1509, il transporte son atelier à Saragosse pour y exécuter plusieurs retables importants, en albâtre ou en bois. Le retable de la Vier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/damian-forment/#i_88920

GALICE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 3 522 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le XVIe siècle »  : […] Enrique Egas construit à la demande des Rois Catholiques l' hôpital des pèlerins de saint Jacques (1501-1511), en prenant pour modèle le parti architectural proposé par l' Ospedale Maggiore de Filarete à Milan. Les bâtiments, dessinant une croix grecque inscrite dans un carré, sont répartis autour de quatre cours fermées, et un autel est placé à la croisée. La chapelle est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galice/#i_88920

GALLEGO FERNANDO (1440 env.-apr. 1507)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 357 mots
  •  • 1 média

Peintre espagnol, Fernando Gallego illustre un phénomène artistique marquant : ce qui peut sembler une colonisation de la Castille par la peinture flamande au xv e siècle. On en trouvera les raisons dans les relations économiques existant entre les deux pays, ainsi que dans la constitution de riches collections flamandes par les souverains et par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-gallego/#i_88920

GUMIEL PEDRO (actif entre 1491 et 1517)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 100 mots

Principal représentant du « style Cisneros », cette variante du plateresque développée par les artistes au service du cardinal Ximénez de Cisneros. L'Espagnol Pedro Gumiel travailla surtout à Alcalá de Henares : il y construisit l'église San Justo, de style gothique tardif (1497-1509 ; ruinée) et le collège San Ildefonso (1498-1508). Le théâtre académique (paraninfo) du coll […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-gumiel/#i_88920

HERRERA JUAN DE (1530-1597)

  • Écrit par 
  • Catherine WILKINSON-ZERNER
  •  • 4 877 mots
  •  • 5 médias

Tout pays compte quelques architectes parmi ses héros. Comme Michel-Ange ou Palladio en Italie ou Pierre Lescot en France, Juan de Herrera joue en Espagne le rôle du brillant fondateur de la tradition nationale en architecture. Ce mythe s'est imposé au cours des siècles à partir de faits bien réels : Herrera fut l'architecte principal de Philippe II pendant une trentaine d'années (env. 1567-1590) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-herrera/#i_88920

JUNI JUAN DE (1506 env.-1571)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 435 mots

Avec Alonso Berruguete et Gregorio Fernández, Juan de Juni domine l'école de sculpture polychrome de Valladolid. Il ne s'établit cependant dans cette ville qu'assez tard, en 1541, après avoir travaillé dans diverses cités espagnoles. D'origine française et très influencé par l'Italie, il possédait une large culture dont témoignent les ouvrages français, italiens, latins et espagnols — parfois illu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-juni/#i_88920

MACHUCA PEDRO (mort en 1550)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 214 mots

Peintre et architecte espagnol, né à Tolède à la fin du xv e siècle et mort à Grenade en 1550, Pedro Machuca est le meilleur représentant du maniérisme en Andalousie. On sait qu'il étudie en Italie où il se trouve en 1517 lorsqu'il signe La Vierge et les âmes du purgatoire (Prado), œuvre très marquée par les Sibylles de Mic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-machuca/#i_88920

NAVARRE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 4 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la Renaissance à l'académisme »  : […] Après une éclipse passagère au début du xvi e  siècle, Pampelune redevint un centre artistique actif lorsque, vers la fin de ce même siècle, le grand sculpteur Juan de Anchieta y installa son atelier. Sans doute s'était-il formé en Italie, car son style, tout pénétré du maniérisme de Michel-Ange, montre d'étranges affinités avec l'école florentin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navarre/#i_88920

ORDÓÑEZ BARTOLOMÉ (1490 env.-1520)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 230 mots

Le plus italianisé des sculpteurs de la Renaissance espagnole, mais aussi l'un des plus cultivés. Bartolomé Ordóñez, né à Burgos, appartenait à une riche famille de la noblesse. On a supposé qu'il avait étudié à Florence, peut-être auprès d'Andrea Sansovino. Il est à Naples en 1517 et travaille avec Diego de Siloé au retable des Caraccioli à San Giovanni a Carbonara. Il apparaît à Barcelone l'anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolome-ordonez/#i_88920

PLATERESQUE ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 405 mots

On doit voir dans le style plateresque une manière d'art national espagnol, dont l'originalité apparaît avec une particulière netteté par rapport à l'Escorial, qui lui sert en quelque sorte de repoussoir. La dénomination, qui semble impliquer une référence à l'orfèvrerie ( platería ), ne doit pas faire illusion, car le style plateresque n'a rien emprunté à l'art du métal : il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-plateresque/#i_88920

SALAMANQUE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 698 mots
  •  • 4 médias

Cité restant attachée à un passé qui fut surtout celui de la haute culture et de la vie spirituelle, Salamanque a deux foyers qui sont presque confondus tant ils sont proches : l'université et la cathédrale. Il existe en réalité deux cathédrales. L'une, romane, illustre le type de la grande église castillane du xii e siècle, déjà travaillée par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salamanque/#i_88920

SÉVILLE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Universalis
  •  • 1 705 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une ville d'art et de commerce »  : […] Dès l'Antiquité, Hispalis exporte vers Rome l'huile d'Andalousie. Son importance ne pouvait cependant être comparée à celle de la cité toute voisine d'Italica, dont les dépouilles viendront, au moment de la Renaissance, embellir les riches demeures des patriciens sévillans. À l'époque wisigothique, Séville émerge nettement et devient la métropole religieuse de la Bétique. Son évêque, Léandre, réu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seville/#i_88920

SILOE DIEGO DE (1495-1563)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 444 mots

Le fils du sculpteur flamand Gil de Siloe passe pour le plus grand artiste de la Renaissance en Espagne. Diego de Siloe fit le voyage d'Italie et collabora à Naples, avec Bartolomé Ordóñez, à la sculpture du retable de la chapelle des Caraccioli dans l'église de San Giovanni à Carbonara (1517). Après son retour en Espagne en 1519, une première partie de sa carrière se déroule à Burgos, au service […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diego-de-siloe/#i_88920

TOLÈDE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 188 mots
  •  • 2 médias

Témoin privilégié de tout un développement de l'histoire d'Espagne, Tolède se présente également comme une prodigieuse œuvre d'art, façonnée suivant le rythme de son étonnant destin. Cette réussite provient d'abord d'un exceptionnel accord entre le site et l'architecture urbaine. Le Tage, qui la cerne sur trois côtés, lui a imposé ses limites. Sur un rude rocher, scié par une gorge profonde, c'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tolede/#i_88920

TOLEDO JUAN BAUTISTA DE (mort en 1567)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 358 mots
  •  • 1 média

Jusqu'à une époque récente, la vie et l'œuvre de l'architecte espagnol Toledo demeuraient une énigme. On a dû attendre les publications du père Carlos Vicuña pour entrevoir les origines de son art. Ces études ont notamment précisé la nature de l'activité de l'artiste durant les années 1546-1548. À la suite de la mort d'Antonio San Gallo le Jeune et sous les ordres de Michel-Ange, Juan Bautista, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-bautista-de-toledo/#i_88920

TORRALVA DIOGO DE (1500-1566)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 335 mots

Architecte marquant du Portugal vers le milieu du xvi e siècle, Torralva était d'origine espagnole, mais fortement italianisé. Il épousa la fille de Francisco de Arruda, un des maîtres du style manuélin et fut nommé à la direction des œuvres de l'Alentejo (1547) après la mort de son beau-père. À Évora, où les Arruda avaient leur maison familiale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diogo-de-torralva/#i_88920

VÁZQUEZ LORENZO (fin XVe-déb. XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 92 mots

Très au fait des nouveautés architecturales italiennes qu'il fit connaître à la Castille, Vázquez mérita le surnom de « Brunelleschi espagnol ». Ses principales œuvres sont le collège de Santa Cruz à Valladolid (1491), dont les ordres et les modénatures à l'antique reposent sur une structure gothique ; le palais Medinaceli à Cogolludo (1492-1495), apparenté au Banco Mediceo de Filarète à Milan, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vazquez-lorenzo/#i_88920

VIGARNY ou BIGUERNY FELIPE (1470 env.-1542)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 268 mots

Originaire du diocèse de Langres, ce sculpteur français paraît avoir reçu de maîtres italiens une partie de sa formation première. Il s'établit à Burgos en 1498 et commence par sculpter trois des grands reliefs du revers de l'abside ( trasaltar ) de la cathédrale. La composition des scènes, les costumes et les types humains demeurent gothiques, mais le volume des corps, le mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vigarny-biguerny/#i_88920

VILLALPANDO FRANCESCO DE (mort en 1561)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 86 mots

Réputé l'un des artistes les plus raffinés et les plus doctes de la Renaissance espagnole, Villalpando travailla sous la direction d'Alonso de Covarrubias à la construction de la façade principale de l'Alcázar de Tolède, à partir de 1553. Auparavant, il avait exécuté pour la cathédrale de cette ville des ouvrages de fer forgé et de bronze (1548). Il donna également la première traduction en espagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-de-villalpando/#i_88920


Affichage 

Église de San Juan de los Reyes, Tolède, J. Guas

photographie

Juan Guas, nef de l'église San Juan de los Reyes, Tolède, Espagne Fin du XVe siècle 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, P. Berruguete

photographie

Pedro BERRUGUETE, Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, huile sur bois Palazzo Ducale, Urbin, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Gisant du cardinal Tavera, A. Berruguete

photographie

Alonso BERRUGUETE, détail du gisant du cardinal Tavera, albâtre Église de l'hôpital de Afuera, Tolède, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Escorial, 2

photographie

L'Escorial, construit aux environs de Madrid par l'architecte Juan de Herrera (1530-1597) pour Philippe II 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

L'Escorial, 3

photographie

L'Escorial (ou Escurial), monastère royal de Saint-Laurent (environs de Madrid) Architectes : Juan Bautista de Toledo et Juan de Herrera 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Escorial en 1662

photographie

L'Escorial en 1662, par J Blaeu 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pietà et donateurs, F. Gallego

photographie

Fernando GALLEGO, Pietà et donateurs Musée du Prado, Madrid, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Église de San Juan de los Reyes, Tolède, J. Guas
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, P. Berruguete
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Gisant du cardinal Tavera, A. Berruguete
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Escorial, 2
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

L'Escorial, 3
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Escorial en 1662
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pietà et donateurs, F. Gallego
Crédits : Bridgeman Images

photographie