ART URBAIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pochoir d'Artiste-ouvrier

Pochoir d'Artiste-ouvrier
Crédits : C. Mouly

photographie

New York, Graffiti, H. Levitt

New York, Graffiti, H. Levitt
Crédits : Y. Bresson/ Musée d'art moderne, Saint-Etienne-Métropole

photographie

Wrinkles of the City à Los Angeles, JR

Wrinkles of the City à Los Angeles, JR
Crédits : Cdrin/ Shutterstock

photographie

Mosaïque Space Invaders, Paris

Mosaïque Space Invaders, Paris
Crédits : C. Mouly

photographie


De la mort du tableau à la création in situ

Tendu entre subculture et contre-culture, l'art urbain n'en est pas moins façonné, et ce dès l'origine, par les questions qui travaillent tout l'art du xxe siècle. Son éclosion doit tout à la fois à la crise de la représentation qu'inaugure le modernisme et à la volonté de mettre l'art au service de la révolution. L'idée que la ville puisse être un lieu d'expression artistique émerge en effet avec les avant-gardes. Au tout début du xxe siècle, le futurisme puis le constructivisme voient dans les manifestations de rue, dans la fresque ou l'affiche publicitaire et politique autant de contrepoints à l'asphyxie qui règne dans les musées. L'effervescence créatrice qui entoure la révolution russe en offre un bon exemple : dès 1917, des artistes tels que Rodtchenko ou El Lissitzky tournent le dos à la peinture de chevalet pour embrasser des supports artistiques (au premier rang desquels l'affiche) accordés à l'esprit révolutionnaire, c'est-à-dire destinés à l'édification du peuple et résolument tournés vers la production industrielle. Comme les muralistes au Mexique à la même époque, ils voient dans le changement de régime l'occasion de rompre avec l'expression individuelle et ses circuits commerciaux. D'où leur appétence pour la rue, lieu collectif par excellence, espace de tension sinon de lutte. En mai 1968, les artistes de l'Atelier populaire des beaux-arts à Paris suivront la même voie en imprimant anonymement et collectivement des milliers d'affiches à des fins de propagande insurrectionnelle.

Les années 1960, qui voient naître l'art urbain, sont marquées par la résurgence des débats qui avaient nourri les avant-gardistes autour de la mort de la peinture de chevalet. Quand le land art trouve dans les grands espaces américains un lieu où échapper tout à la fois à la crise de la représentation et à la marchandisat [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ART URBAIN  » est également traité dans :

BANKSY (1974- )

  • Écrit par 
  • Stéphanie LEMOINE
  •  • 1 125 mots

Figure incontournable de l'art urbain contemporain, Banksy en est aussi l'une des plus paradoxales : protégeant son anonymat, il sait entretenir au besoin la curiosité publique et médiatique. Résistant à toute tentative d'institutionnalisation, il n'en a pas moins publié plusieurs livres, monté une série d'expositions remarquées et même réalisé un (faux ?) documentaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banksy/#i_54538

GRAFFITI

  • Écrit par 
  • Glen D. CURRY, 
  • Scott H. DECKER, 
  • William P. MCLEAN
  • , Universalis
  •  • 5 872 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le graffiti au XXe siècle : du territoire à l'œuvre d'art »  : […] Au xx e  siècle, les graffiti étaient, aux États-Unis comme en Europe, étroitement associés aux gangs. Ces derniers les utilisaient à diverses fins : marquer ou revendiquer un territoire, commémorer un membre décédé, glorifier un acte commis par un membre du gang ou encore lancer un défi à un rival. Les graffiti, particulièrement fréquents dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graffiti/#i_54538

JR (1983 env. - )

  • Écrit par 
  • Stéphanie LEMOINE
  •  • 989 mots
  •  • 1 média

De tous les artistes français de la scène street art, JR est sans doute celui dont le parcours est le plus singulier et l'ascension la plus fulgurante. Après avoir tenu les rues du monde entier pour la « plus grande galerie d'art au monde », il compte désormais parmi les artistes de la galerie Perrotin à Paris. Il a intégré, à moins de trente ans, la prestigieuse agence photographique VU. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jr/#i_54538

PIGNON-ERNEST ERNEST (1942- )

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 2 007 mots

Le dessinateur, peintre, créateur d'événements à travers le monde Ernest Pignon-Ernest est né à Nice en 1942. Travaillant la ville comme un matériau plastique et symbolique, Ernest Pignon-Ernest crée des œuvres éphémères par nature dont les traces nous sont offertes, dans les musées et dans les galeries, également dans les livres et les films : dessins préparatoires faits à l'atelier, photographie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-pignon-ernest/#i_54538

Pour citer l’article

Stéphanie LEMOINE, « ART URBAIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-urbain/