OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'instabilité visuelle

Tout en restant dans le plan, Victor Vasarely (1908-1997) avait commencé dès le milieu des années 1950 à exploiter les violents effets perceptifs entraînés par la répétition systématique de formes identiques et par la juxtaposition contrastée du blanc et du noir dans de grandes grilles à lecture réversible (Supernovae, 1959-1961). Leur surface tressautante donne alors l'impression de ne plus adhérer au support mais de surgir vers l'œil du spectateur, quand elle ne génère pas, par des déformations calculées portant sur la trame ou la répartition des tons et des valeurs, de fantastiques illusions de relief ou de profondeur (Vega 200, 1968). La cible, qui attire le regard dans son pas de vis scopique, est un motif récurrent de ces tableaux. Il est également utilisé par Bridget Riley (Acceleration Circle, 1961) et Marina Apollonio dans la série des Dinamica circolare (à partir de 1964-1965). Mais il se présente le plus souvent diffracté le long de lignes de rupture et haché par les effets stroboscopiques du noir et du blanc, à l'instar des Cercles fractionnés de Julio Le Parc (1965) ou du Grand Disque stroboscopique des artistes italiens du Gruppo M.I.D. (Movimento Imagine Dimensione ; 1968).

Lorsqu'ils créent en 1960 à Paris le Groupe de recherche d'art visuel (G.R.A.V. ; Le Parc, Morellet, Garcia-Rossi, Sobrino, Stein, Yvaral), ses membres déclarent vouloir produire « des œuvres dont l'essentiel relève de l'exercice de la perception visuelle et de la conscience que le plasticien aussi bien que le spectateur peuvent avoir de la vision ». Du reste, ils proposent de substituer au mot « art » l'expression « expérience visuelle située sur le plan de la perception physiologique ». Beaucoup de leurs œuvres sollicitent, par la distribution répétitive de microstimuli sur l'ensemble de la surface, non pas le pouvoir constructeur de la vision centrale, mais le caractère amorphe de la vision périphérique – au risque assumé des effets de désorientation et d'instabilité qui pourraient en découler. L'instabilité es [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Bridget Riley

Bridget Riley
Crédits : Hulton Getty

photographie

Spazio elastico, G. Colombo

Spazio elastico, G. Colombo
Crédits : G. Pizzagalli/ Courtesy Archive Gianni Colombo, Milan

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Grenoble-II-Pierre-Mendès-France

Classification

Autres références

«  OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART  » est également traité dans :

DYNAMO (exposition)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 148 mots
  •  • 1 média

Au printemps de 2013, trois grandes institutions parisiennes ont fait le choix de réactualiser les recherches d’un certain nombre d’artistes que l’histoire de l’art a qualifiés de « cinétistes ». Ainsi, au Palais de Tokyo, une monographie était consacrée à Julio Le Parc et le Centre Georges-Pompidou prése […] Lire la suite

L'ŒIL MOTEUR. ART OPTIQUE ET CINÉTIQUE 1950-1975 (exposition)

  • Écrit par 
  • Corine PENCENAT
  •  • 952 mots

L'exposition organisée en 2005 par le musée d'Art moderne et contemporain de Strasbourg sur l'art optique et cinétique de 1950 à 1975 s'inscrit dans la suite des manifestations Aux origines de l'abstraction au musée d'Orsay, en 2003-2004, et Sons et lumières au Cen […] Lire la suite

AGAM YAACOV (1928- )

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 490 mots

Né en 1928 à Rishon-le-Zion (Palestine sous mandat britannique, actuel Israël), c'est à Zurich, où il arrive en 1949 après des études à Jérusalem, que Yaacov Agam trouve son vocabulaire plastique dans le milieu qui voit se développer l'art concret suisse. Il rencontre Johannes Itten et Max Bill, qui avaient été, le premier, professeur et, le second, élève au Bauhaus. Mais c'est à une renaissance d […] Lire la suite

ANUSZKIEWICZ RICHARD (1930- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 222 mots

Peintre américain, né le 23 mai 1930 à Erie, en Pennsylvanie. Richard Joseph Anuszkiewicz fait des études au Cleveland Institute of Art (1948-1953), à la School of Art and Architecture de l'université Yale (1953-1955) et à la Kent State University (licence d'éducation, 1956). En 1967, il est artiste en résidence au Dartmouth College de Hanover (New Hampshire), puis il enseigne à l'université du Wi […] Lire la suite

BARANOFF-ROSSINÉ VLADIMIR (1888-1944)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 779 mots

Figure importante de l’histoire de l’art du xx e  siècle, Vladimir Baranoff-Rossiné est né à Kherson en 1888, dans une famille juive ukrainienne. Musicien, peintre et sculpteur, l’artiste est également connu pour ses inventions synesthésiques consacrées à l’union du son, de la forme et de la couleur. Après des études de peinture à Odessa, il suit les cours de l’Académie des beaux-arts de Saint-Pé […] Lire la suite

BAUHAUS

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 4 454 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La pensée diffusée »  : […] Dès sa création, le Bauhaus provoqua de nombreuses réactions : une affiche placardée sur les murs de Weimar, « la ville de Goethe », demandait aux habitants de participer, le 22 janvier 1919, à une manifestation pour la défense de la Hochschule für bildende Kunst, « menacée de ruine par la prédominance exclusive d'une certaine tendance ». D'un autre côté, l'initiative de Gropius exerça un attrait […] Lire la suite

BURY POL (1922-2005)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 146 mots

À côté des jeux optiques, mécaniques ou cinétiques des artistes contemporains dont les œuvres sont, comme les siennes, liées à l'étude du mouvement, les sculptures de Pol Bury occupent une place singulière. Une invention créatrice très fertile, une technique parfaitement dominée, l'utilisation exclusive de structures géométriques anonymes d'une impeccable rigueur, à quoi s'ajoutent un très étonna […] Lire la suite

CONCRET ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 731 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La diffusion »  : […] L'exemple de Vasarely montre bien que certains des représentants de l'art systématique ont aussi été des figures saillantes de l'art optique et cinétique. C'est aussi le cas de Morellet, qui participe dans ce cadre aux activités du Groupe de recherche d'art visuel (G.R.A.V.) ; plusieurs de ses membres, comme Joël Stein, Julio Le Parc ou Jean-Pierre Yvaral ont produit dès la fin des années 1950 de […] Lire la suite

CRUZ-DIEZ CARLOS (1923-2019)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 662 mots

Héritier des théories scientifiques de la couleur et de l'art abstrait géométrique de la première moitié du xx e  siècle, le Vénézuelien Carlos Cruz-Diez est l'une des figures historiques de l'art cinétique international. Il acquit la nationalité française en 2008. Né le 17 août 1923, Carlos Cruz-Diez se forme à l'école des Beaux-Arts de Caracas de 1940 à 1945, obtient le diplôme de professeur et […] Lire la suite

DEMARCO HUGO (1932-1995)

  • Écrit par 
  • Christophe DOMINO
  •  • 879 mots

Hugo Demarco est né le 13 juillet 1932 à Buenos Aires, en Argentine. Sa formation à l'École des beaux-arts de la capitale sud-américaine est des plus consistantes, et le jeune professeur de dessin et de gravure qu'il devient en 1957 est nourri de culture moderne, en particulier de celle que l'Europe a su produire, un intérêt que conforte sans doute son origine italienne. Aussi, comme nombre de ses […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Arnauld PIERRE, « OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/art-optique-et-cinetique/