OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bridget Riley

Bridget Riley
Crédits : Hulton Getty

photographie

Spazio elastico, G. Colombo

Spazio elastico, G. Colombo
Crédits : G. Pizzagalli/ Courtesy Archive Gianni Colombo, Milan

photographie


Accélérations optiques

C'est à l'exemple de la Rotative demi-sphère, réalisée en 1924 par Duchamp et exposée dans Le Mouvement, que Jesús Rafael Soto (1923-2005) construit en 1955 sa propre Spirale pulsatile. La série de reliefs en Plexiglas qui en découle laisse la place, avant la fin de la décennie, à des œuvres qui adoptent un système de fonds rayés contre lesquels s'évaporent les formes qui leur sont soumises. Dès le début des années 1960, le geste souple des Écritures en fil de fer se dissout dans un frémissement lumineux, tandis que les cascades de tiges métalliques des Vibrations horizontales émettent des bouffées d'énergie au rythme de leurs molles oscillations. Ces effets de plus en plus flagrants et efficaces manifestent, au-delà de la question du mouvement, le fond poético-scientifique des rêveries de l'artiste : dans la vibration lumineuse, le spectateur communie avec l'essence immatérielle et purement énergétique de l'univers. Vassilakis Takis – comme un Piotr Kowalski – n'est jamais loin de ces préoccupations, avec des œuvres qui en appellent à la communication par les ondes, dont elles ne seraient que le relais (Signal, 1956), et qui manient les champs électromagnétiques pour placer en lévitation de lourds objets métalliques (Télésculpture, 1959).

En déclarant : « Comme moteur, je n'ai jamais utilisé que l'œil. À aucun moment je n'ai cherché à utiliser le moteur électrique ou la mécanique. J'ai voulu mettre en œuvre le spectateur en tant que mécanique », Soto rappelle que, pour les tendances les plus opticalistes de l'art cinétique, le mouvement signifie surtout entraînement de la dynamique perceptive vers un état supérieur du rendement visuel. Julio Le Parc parle à ce propos d'un « troisième état » de la perception, qu'il identifie à un véritable « sens du mouvement » où « le moindre déplacement du spectateur produit un mouvement visuel plusieurs fois supérieur au mouvement réel du déplacement » (« À propos de art-spectacle, spectateur-actif, instabilité et programmation da [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Grenoble-II-Pierre-Mendès-France

Classification


Autres références

«  OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART  » est également traité dans :

DYNAMO (exposition)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 148 mots
  •  • 1 média

Au printemps de 2013, trois grandes institutions parisiennes ont fait le choix de réactualiser les recherches d’un certain nombre d’artistes que l’histoire de l’art a qualifiés de « cinétistes ». Ainsi, au Palais de Tokyo, une monographie était consacrée à Julio Le Parc et le Centre Georges-Pompidou prése […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamo-exposition/#i_8399

L'ŒIL MOTEUR. ART OPTIQUE ET CINÉTIQUE 1950-1975 (exposition)

  • Écrit par 
  • Corine PENCENAT
  •  • 952 mots

L'exposition organisée en 2005 par le musée d'Art moderne et contemporain de Strasbourg sur l'art optique et cinétique de 1950 à 1975 s'inscrit dans la suite des manifestations Aux origines de l'abstraction au musée d'Orsay, en 2003-2004, et Sons et lumières au Cen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeil-moteur-art-optique-et-cinetique-1950-1975/#i_8399

AGAM YAACOV (1928- )

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 490 mots

Né en 1928 à Rishon-le-Zion (Palestine sous mandat britannique, actuel Israël), c'est à Zurich, où il arrive en 1949 après des études à Jérusalem, que Yaacov Agam trouve son vocabulaire plastique dans le milieu qui voit se développer l'art concret suisse. Il rencontre Johannes Itten et Max Bill, qui avaient été, le premier, professeur et, le second, élève au Bauhaus. Mais c'est à une renaissance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yaacov-agam/#i_8399

ANUSZKIEWICZ RICHARD (1930- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 222 mots

Peintre américain, né le 23 mai 1930 à Erie, en Pennsylvanie. Richard Joseph Anuszkiewicz fait des études au Cleveland Institute of Art (1948-1953), à la School of Art and Architecture de l'université Yale (1953-1955) et à la Kent State University (licence d'éducation, 1956). En 1967, il est artiste en résidence au Dartmouth College de Hanover (New Hampshire), puis il enseigne à l'université du Wi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-anuszkiewicz/#i_8399

BARANOFF-ROSSINÉ VLADIMIR (1888-1944)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 779 mots

Figure importante de l’histoire de l’art du xx e  siècle, Vladimir Baranoff-Rossiné est né à Kherson en 1888, dans une famille juive ukrainienne. Musicien, peintre et sculpteur, l’artiste est également connu pour ses inventions synesthésiques consacrées à l’union du son, de la forme et de la couleur. Après des études de peinture à Odessa, il suit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-baranoff-rossine/#i_8399

BAUHAUS

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 4 454 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La pensée diffusée »  : […] Dès sa création, le Bauhaus provoqua de nombreuses réactions : une affiche placardée sur les murs de Weimar, « la ville de Goethe », demandait aux habitants de participer, le 22 janvier 1919, à une manifestation pour la défense de la Hochschule für bildende Kunst, « menacée de ruine par la prédominance exclusive d'une certaine tendance ». D'un autre côté, l'initiative de Gropius exerça un attrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauhaus/#i_8399

BURY POL (1922-2005)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 146 mots

À côté des jeux optiques, mécaniques ou cinétiques des artistes contemporains dont les œuvres sont, comme les siennes, liées à l'étude du mouvement, les sculptures de Pol Bury occupent une place singulière. Une invention créatrice très fertile, une technique parfaitement dominée, l'utilisation exclusive de structures géométriques anonymes d'une impeccable rigueur, à quoi s'ajoutent un très étonna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pol-bury/#i_8399

CONCRET ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 729 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La diffusion »  : […] L'exemple de Vasarely montre bien que certains des représentants de l'art systématique ont aussi été des figures saillantes de l'art optique et cinétique. C'est aussi le cas de Morellet, qui participe dans ce cadre aux activités du Groupe de recherche d'art visuel (G.R.A.V.) ; plusieurs de ses membres, comme Joël Stein, Julio Le Parc ou Jean-Pierre Yvaral ont produit dès la fin des années 1950 de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-concret/#i_8399

CRUZ-DIEZ CARLOS (1923- )

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 643 mots

Héritier des théories scientifiques de la couleur et de l'art abstrait géométrique de la première moitié du xx e  siècle, le Vénézuelien Carlos Cruz-Diez, qui vit et travaille à Paris et à Caracas, est l'une des figures historiques de l'art cinétique international. Il acquiert la nationalité française en 2008. Né en 1923, Carlos Cruz-Diez se form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-cruz-diez/#i_8399

DEMARCO HUGO (1932-1995)

  • Écrit par 
  • Christophe DOMINO
  •  • 879 mots

Hugo Demarco est né le 13 juillet 1932 à Buenos Aires, en Argentine. Sa formation à l'École des beaux-arts de la capitale sud-américaine est des plus consistantes, et le jeune professeur de dessin et de gravure qu'il devient en 1957 est nourri de culture moderne, en particulier de celle que l'Europe a su produire, un intérêt que conforte sans doute son origine italienne. Aussi, comme nombre de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-demarco/#i_8399

ENVIRONNEMENT, art

  • Écrit par 
  • François LOYER
  • , Universalis
  •  • 3 220 mots

Dans le chapitre « Rendre le réel à l'état brut »  : […] Environnement, en effet, est emprunté au vocabulaire du «  pop art » : le jeu de l'environnement consiste à réunir des objets d'usage courant, voire des déchets, dont la simple agglomération constitue l'œuvre d'art. En 1959, le pop art était encore un phénomène typiquement américain, étroitement relié à ses antécédents dadaïstes – notamment Duchamp, et Schwitters avec ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-art/#i_8399

GABO NEEMIA PEVSNER dit NAUM (1890-1977)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS, 
  • Universalis
  •  • 1 731 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'espace hors limites »  : […] La minimalité de l'effet visuel est, dans la célèbre Construction cinétique de 1920, inversement proportionnelle à la totale nouveauté de la réponse donnée à la question que posait dès 1912 (avec la Guitare de Picasso et le Développement d'une bouteille dans l'espace de Boccioni) toute la sculpture moderne : comment mettre en fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabo-neemia-pevsner-dit-naum/#i_8399

LE PARC JULIO (1928- )

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 769 mots

Figure historique de l'art cinétique, l'Argentin Julio Le Parc, né en 1928 à Mendoza, vit et travaille à Cachan. Après s'être formé à l'académie des Beaux-Arts de Buenos Aires, il effectue son premier voyage à Paris en 1958. Là, il rencontre la galeriste Denise René et l'artiste Victor Vasarely dont, la même année, il a découvert les œuvres en compagnie de ses compatriotes Garcio-Rossi et Sobrino […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julio-le-parc/#i_8399

MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 380 mots

Dans le chapitre « Le détournement des nouveaux médias »  : […] De nouvelles formes artistiques utilisant la lumière comme médium – la photographie et le cinéma – sont amenées à prendre le relais de la peinture. L'intérêt que Moholy-Nagy porte alors à la technique du « photogramme » (photographie sans négatif) revêt un sens nouveau par rapport à l'usage qu'en ont fait avant lui Man Ray (avec les Rayogrammes ) et Christian Schad (avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-moholy-nagy/#i_8399

MORELLET FRANÇOIS (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 866 mots

De l'œuvre de François Morellet, que l'on associe toujours et uniquement à l'art cinétique ou à l'op art, on pourrait dire qu'elle relève d'une abstraction géométrique . Ironie mise à part (un trait marquant de Morellet), cela est déjà beaucoup. Car se pose immédiatement le bien-fondé de cette double appellation à propos d'une production où l'« abstrait » est sans cesse remis en cause, et où la «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-morellet/#i_8399

PAN MARTA (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 121 mots

Artiste de renommée internationale, Marta Pan incarne une ligne exigeante au sein de la sculpture moderne dans son lien à la nature comme à la cité, dans son ambition monumentale et architecturale. À partir de recherches techniques poussées, elle a su inventer une poétique personnelle dans un dépouillement formel qui confine à l'austérité. Présentes dans de nombreux sites publics en Europe comme a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marta-pan/#i_8399

RACCOURCI, peinture

  • Écrit par 
  • Jean RUDEL
  •  • 577 mots
  •  • 1 média

Terme désignant un effet visuel qui tend à exagérer la perspective par une réduction de celle-ci. La théorie perspective a considérablement facilité la représentation du raccourci. En Italie, dès le xv e  siècle — en dépit des conseils de prudence d'un Alberi —, le scorcio était devenu l'un des thèmes fondamentaux de l'ensei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raccourci-peinture/#i_8399

RENÉ DENISE (1913-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 356 mots

Galeriste d'art, Denise René a fait connaître Victor Vasarely et soutenu de nombreux artistes pionniers de l'abstraction géométrique et de l'art cinétique. Denise Bleibtreu, née en 1913 à Paris, est la fille d'un soyeux lyonnais qui l'installe en 1939 avec sa sœur Renée-Lucienne dans un atelier de mode, rue La Boétie. En 1944, elle transforme l'atelier en galerie d'art et l'inaugure avec des dess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denise-rene/#i_8399

RILEY BRIDGET (1931- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 183 mots

Artiste anglaise née le 24-avril 1931 à Londres. Bridget Louise Riley étudie au Royal College of Art de 1952 à 1955. Jusqu'en 1960, sa peinture s'inscrit dans la tradition impressionniste (paysages et figures). L'étude des pointillistes l'amène à expérimenter des juxtapositions de couleurs et, influencée par Victor Vasarely, elle se tourne vers l'abstraction géométrique. Son œuvre tient une place […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bridget-riley/#i_8399

SCHÖFFER NICOLAS (1912-1992)

  • Écrit par 
  • Harry BELLET
  •  • 922 mots

Reconnu (il était membre de l'Académie des beaux-arts) mais mal connu, Nicolas Schöffer fut avant tout un créateur d'idées. Né à Kalocsa, en Hongrie, le 6 septembre 1912, il passa un doctorat de droit, tout en suivant les cours de l'école des Beaux-Arts de Budapest avant de s'installer à Paris en 1936. Période difficile et ignorée, Schöffer ayant détruit la production de cette époque. Les vitraux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-schoffer/#i_8399

SOTO JESÚS RAFAEL (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 954 mots

Jesús Rafael Soto était l'un des plus grands représentants de l'art cinétique ; il est décédé à son domicile parisien, le 14 janvier 2005, dans la ville où il avait décidé, bien longtemps auparavant, d'aller chercher, comme d'autres artistes sud-américains, la reconnaissance. Né à Ciudad Bolivar au Venezuela en 1923, Soto arrive à Paris dès 1950, pour s'y confronter à ce qui lui apparaissait alo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-rafael-soto/#i_8399

TAKIS VASSILIAKIS (1925- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 058 mots

Un des rares inventeurs et rénovateurs de la sculpture après Brancusi et Giacometti, Takis Vassilakis, né en 1925 à Athènes, s'est installé à Paris en 1954. Autodidacte, ayant appris des artisans grecs la technique ancienne du travail de la pierre, à l'imitation du travail de l'eau sur les galets, Takis a commencé son œuvre par des sculptures qui rappelaient l'art cycladique et les personnages fil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassiliakis-takis/#i_8399

VASARELY VICTOR (1908-1997)

  • Écrit par 
  • Christophe DOMINO
  •  • 602 mots

Victor Vasarely est né en Hongrie, à Pécs. Les professeurs du Bauhaus, Albers, Moholy-Nagy, ont fortement marqué l'enseignement qu'il suit à Budapest. Quand il s'installe à Paris, en 1931, il travaille comme graphiste. Il est dessinateur dans l'agence de publicité qu'il dirige jusqu'en 1956, un an après le lancement de son Manifeste Jaune (1955) et la célèbre exposition que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-vasarely/#i_8399

VIDÉO ART

  • Écrit par 
  • Rosalind KRAUSS, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 5 798 mots

Dans le chapitre « Art vidéo et télévision »  : […] Essayant de définir la nature de la vidéo d'artiste et évoquant d'abord son origine, le cinéaste américain Hollis Frampton soulignait que « l'art vidéo est né du derrière jupitérien (je n'irais pas jusqu'à dire du cerveau !) de cette Autre Chose appelée télévision ». Commerciale, la télévision officielle est en effet parente de la vidéo des artistes, mais les rapports entre la finalité esthétique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-video/#i_8399

YVARAL JEAN-PIERRE VASARELY dit (1934-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 297 mots

Artiste plasticien français. Jean-Pierre Vasarely, fils du célèbre peintre d'origine hongroise Victor Vasarely, prend le nom d'Yvaral pour acquérir une reconnaissance personnelle. Ce qui est d'autant plus difficile qu'il engage ses pas sur les traces paternelles, en conjuguant art, mathématique et optique. Formé aux arts graphiques à l'École des arts appliqués, Yvaral se fait connaître, au milieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yvaral/#i_8399

Voir aussi

Pour citer l’article

Arnauld PIERRE, « OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-optique-et-cinetique/