CYCLADES ART ET ARCHÉOLOGIE DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La fin du Cycladique récent : la période mycénienne (1450-1050 av. J.-C.)

L'archéologie des Cyclades se confond désormais avec celle de la Grèce mycénienne. Elles paraissent être en effet la première région atteinte par l'expansion des Mycéniens hors du continent. Leur influence n'est d'abord sensible que sur quelques sites comme Phylakopi, Délos et Haghia Irini, mais elle n'y fait pas disparaître les éléments locaux. Puis il s'ensuit une période de troubles, où les relations paraissent stagner ; les îles toutefois ne connaissent pas les destructions généralisées qui, sur le continent, marquent la fin de l'Helladique récent III b. C'est en fait dans la toute dernière phase de l'Âge du bronze, l'Helladique récent III c, que les Cyclades témoignent à la fois de la plus grande prospérité et des liens les plus forts avec la Grèce continentale. Mais là comme ailleurs la civilisation mycénienne disparaît.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages



Médias de l’article

Idole, art cycladique

Idole, art cycladique
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Cyclades à l'Âge du bronze

Cyclades à l'Âge du bronze
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Statuette en marbre, Naxos

Statuette en marbre, Naxos
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Poêle à frire de Syros

Poêle à frire de Syros
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Claude POURSAT, René TREUIL, « CYCLADES ART ET ARCHÉOLOGIE DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-archeologie-des-cyclades/