VERRE ART DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La verrerie dans les autres pays européens aux XVIIe et XVIIIe siècles

Après le règne du verre de Venise, puis du verre de Bohême, vint, au xviiie siècle, celui du cristal anglais, qui fut de courte durée et dont l'influence fut plus limitée.

Les verreries d'Angleterre furent forcées d'utiliser le charbon à la place du bois, dès le début du xviie siècle (1615). Elles furent amenées à adjoindre de l'oxyde de plomb à la masse en fusion pour faciliter la fonte en pots couverts. Ce cristal au plomb offrait une qualité de verre nouvelle, le flint-glass, proche du cristal de roche, par l'éclat et la blancheur mais plus facile à travailler. Il s'imposa sur les marchés au xviiie siècle, principalement pour l'éclairage, l'optique et le service de la table. Partout aussi, on chercha à l'imiter. La France y parvint à la veille de la Révolution. Ce fut le point de départ de la cristallerie continentale avec Saint-Louis, Sèvres, le Creusot, Vonèche, Baccarat et le Val-Saint-Lambert.

Auparavant, les verreries françaises, qui avaient travaillé au xvie et au xviie siècle à la façon de Venise, avaient su trouver aux abords du xviiie siècle un style nouveau, bien à elles, qui fut modifié par la mode du verre de Bohême, puis par celle du cristal façon d'Angleterre.

C'est à la même époque que la Normandie abandonne, au profit du verre à vitre de Bohême, son procédé ancestral de fabrication de vitres à boudine, ou cive, qui avait fait la célébrité de ce verre appelé aussi « verre de France ».

Il convient également de citer cette autre célébrité française de la glace polie que la manufacture royale des glaces de Saint-Gobain ravit d'abord à Venise au xviie siècle (glace soufflée), puis à Bernard Perrot verrier d'Orléans (glace coulée sur table, cf. verre, chap. 2), pour lui donner la grande audience que l'on sait.

À la même époque, les Provinces-Unies travaillaient à l'italienne, en reprenant pourtant certaines formes allemandes. Elles surent acquérir une grande renommée grâce à une pléiade d'excellents graveurs au diamant (Anna Rœmers Visscher, au xviie siècle, et tant d'autres restés anony [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Vase en verre, Égypte

Vase en verre, Égypte
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Bol côtelé en verre moulé

Bol côtelé en verre moulé
Crédits : Founders Society purchase, Cleo and Lester Gruber Fund, Bridgeman Images

photographie

Fond de verre doré, art chrétien primitif

Fond de verre doré, art chrétien primitif
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Notre-Dame de la Belle-Verrière

Notre-Dame de la Belle-Verrière
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : secrétaire général du Comité des industries du verre du Marché commun

Classification

Autres références

«  VERRE ART DU  » est également traité dans :

ARTISANAT

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER, 
  • Louis LERETAILLE
  • , Universalis
  •  • 7 093 mots

Dans le chapitre « Les maîtres d'art »  : […] Du staffeur-stucateur, indispensable pour restaurer certains monuments historiques, au fabricant de fleurs artificielles, en passant par le restaurateur d'automates ou l'imagier au pochoir, la nomenclature des métiers d'art comprend plus de deux cents spécialités, souvent difficiles à classer. La S.E.M.A., organisme qui a en charge la documentation sur ces métiers, donne dans sa nomenclature la dé […] Lire la suite

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 789 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « États-Unis »  : […] John La Farge et Louis Comfort Tiffany mettent au point dans les années 1880 une nouvelle sorte de verre opalescent, coloré par des oxydes métalliques, qui provoquera une renaissance de l'art du vitrail aux États-Unis et en Europe. Tiffany profitera du développement de l'éclairage électrique pour créer des abat-jour en vitrail pour lampes. En 1894, il met au point le verre « favrile » , irisé c […] Lire la suite

BEGRĀM

  • Écrit par 
  • Jeannine AUBOYER
  •  • 987 mots

Dans le chapitre « Objets d'art »  : […] Cette découverte était la preuve éclatante de la réalité du commerce « international », qui faisait la richesse des actuelles régions afghanes jusqu'à la mainmise de l'Iran sassanide sur le réseau des pistes caravanières et que l'on ne connaissait jusqu'alors que par des témoignages littéraires et par quelques rares spécimens isolés. Les sujets reproduits par moulage en plâtre sont tout à fait cl […] Lire la suite

BYZANCE - Les arts

  • Écrit par 
  • Catherine JOLIVET-LÉVY, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 613 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La verrerie »  : […] Les Byzantins n'ignorèrent pas la verrerie de luxe, comme en témoignent plusieurs objets du trésor de Saint-Marc et, en particulier, un vase de verre pourpre décoré de figures mythologiques, très représentatif de la renaissance macédonienne. Ils fabriquèrent également des vitraux, dont on a retrouvé quelques fragments dans les églises de Constantinople (Kariye Camii, Zeyrek Camii). […] Lire la suite

CERNUSCHI MUSÉE, Paris

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 1 468 mots

Dans le chapitre « Autour du grand Buddha »  : […] Dans son hôtel particulier, Henri Cernuschi avait fait aménager une immense salle de réception où il offrait à la vue de ses hôtes ses bronzes, disposés sous la protection d’un grand Buddha acquis dans un faubourg de Tōkyō. L’ordonnancement initial de cette salle, respecté lors de la création du musée, fut modifié plusieurs fois par la suite selon la mode muséographique du moment. La sculpture du […] Lire la suite

DAMAS

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 3 390 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le verre »  : […] La renommée de Damas repose en grande partie sur la production de certains arts appliqués. L'introduction de l'émaillerie et de la dorure dans la fabrication du verre au xii e  siècle donna un regain d'activité à cette industrie installée d'abord à Tyr puis, après 1291, à Damas où elle prospéra jusqu'à la fin du xiv e  siècle. Sous les Mamelouks, l'école de Damas, dont l'Égypte est un important cl […] Lire la suite

ÉCONOMUSÉES

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER
  •  • 2 496 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conservation active des techniques en Europe : un état des lieux »  : […] La prise de conscience de la disparition d'un certain nombre de techniques et de savoirs indispensables à la création artisanale et artistique, ainsi que la prise de conscience des potentialités économiques que représente le marché des produits traditionnels ont engendré dans de nombreux pays d'Europe des initiatives publiques ou privées pour leur sauvegarde et leur mise en valeur. Quatre catégori […] Lire la suite

GALLÉ ÉMILE (1846-1904)

  • Écrit par 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 473 mots
  •  • 2 médias

Né à Nancy où son père possédait une gobeleterie, Émile Gallé fonde une école d'art appliqué à l'industrie, célèbre sous le nom d'École de Nancy, qui a joué un rôle prépondérant dans la diffusion du « style 1900 ». De 1862 à 1866, Émile Gallé séjourne en Allemagne et fait son apprentissage de verrier dans les fabriques de Meisenthal. En 1870, il collabore à la réorganisation de la faïencerie de Sa […] Lire la suite

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les industries »  : […] Il est paradoxal de constater combien précaires et mal construites sont les installations industrielles, alors que c'est de l'industrie que l'économie gauloise tire ses plus larges profits. L' artisanat est pratiqué dans les faubourgs suburbains ou dans les bourgades artisanales spécialisées, souvent établies le long des routes. Les ateliers et les demeures voisines sont la plupart du temps en boi […] Lire la suite

GLOZEL, site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 990 mots

Dans le chapitre « Verriers et créateurs »  : […] La première est qu'actuellement rien ne vient confirmer l'hypothèse d'un Glozel préhistorique. Aucune datation physico-chimique antérieure aux derniers siècles avant notre ère n'a été obtenue ; aucun objet glozelien ne ressemble aux dizaines de milliers d'objets livrés par l'ensemble des sites préhistoriques français ; en plus de soixante-quinze ans, aucun autre site glozelien n'a été découvert en […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

James BARRELET, « VERRE ART DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/art-du-verre/