e siècle après J.-C."/ >

VERRE ART DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le verre de Venise et le verre façon de Venise

Un fait nouveau devait modifier considérablement les données de l'industrie verrière occidentale : c'est l'accaparement par Venise, après la chute de Byzance en 1204, des techniques verrières orientales, leur implantation à Murano, la diffusion de ces nouvelles fabrications en Europe.

Souffleur de verre à Murano, Italie

Souffleur de verre à Murano, Italie

Photographie

Souffleur de verre dans un atelier de l'île de Murano, centre de verrerie d'art de Venise depuis le XIe siècle. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Cette opération politico-économique a été savamment montée et menée à bien. La domination industrielle et artistique de la verrerie vénitienne s'affirma vers la fin du xve siècle, s'étendant ensuite rapidement à tout l'Occident où elle se maintint jusqu'au xviiie siècle.

Dans un premier temps, Venise prit soin d'acclimater sa conquête à Murano, de la protéger en édictant des mesures de sauvegarde contre la divulgation des procédés de fabrication, contre l'exportation des matières propres à faire le verre, mesures qui transformèrent bientôt l'île en ghetto pour verriers. Les fabrications furent organisées en différents groupes sous un régime de division du travail : la verroterie, les émaux, les verres et cristaux, les vitres et glaces.

Venise se fit connaître tout d'abord par ses exportations de verroteries (perles, bijoux en verre, pierres de couleurs) qui furent réellement à l'origine de sa fortune, si ce n'est de sa gloire. Elles furent lancées dès le xiiie siècle, avec un grand succès, sur les marchés d'Orient et d'Afrique qui avaient été prospectés par des voyageurs audacieux dont le célèbre Marco Polo.

La renommée des verres et cristaux vénitiens ne s'imposa que plus tard. Les premières livraisons (en Flandres, à Vienne, à Cracovie) sont signalées au xive siècle ; elles venaient peut-être d'Orient. Mais, au xve siècle, il commence à être beaucoup question de cette verrerie d'art vénitienne dans les récits du temps et dans les Inventaires, comme ceux des ducs de Bourgogne.

Ce sont des verres dits colorés ou de couleur, émaillés de sujets, garnis d'or et de perles « ouvrez à personnages » à la mode d'Italie ; on les appelle déjà de cristal ou cristallins. Il y a des pots, des coupes, des plats, des ba [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Médias de l’article

Vase en verre, Égypte

Vase en verre, Égypte
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Bol côtelé en verre moulé

Bol côtelé en verre moulé
Crédits : Founders Society purchase, Cleo and Lester Gruber Fund, Bridgeman Images

photographie

Fond de verre doré, art chrétien primitif

Fond de verre doré, art chrétien primitif
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Notre-Dame de la Belle-Verrière

Notre-Dame de la Belle-Verrière
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Tous les médias




Écrit par :

  • : secrétaire général du Comité des industries du verre du Marché commun

Classification


Autres références

«  VERRE ART DU  » est également traité dans :

ARTISANAT

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER, 
  • Louis LERETAILLE
  • , Universalis
  •  • 7 093 mots

Dans le chapitre « Les maîtres d'art »  : […] Du staffeur-stucateur, indispensable pour restaurer certains monuments historiques, au fabricant de fleurs artificielles, en passant par le restaurateur d'automates ou l'imagier au pochoir, la nomenclature des métiers d'art comprend plus de deux cents spécialités, souvent difficiles à classer. La S.E.M.A., organisme qui a en charge la documentation sur ces métiers, donne dans sa nomenclature la dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artisanat/#i_14152

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 789 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « États-Unis »  : […] John La Farge et Louis Comfort Tiffany mettent au point dans les années 1880 une nouvelle sorte de verre opalescent, coloré par des oxydes métalliques, qui provoquera une renaissance de l'art du vitrail aux États-Unis et en Europe. Tiffany profitera du développement de l'éclairage électrique pour créer des abat-jour en vitrail pour lampes. En 1894, il met au point le verre « favrile » , irisé c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-nouveau/#i_14152

BEGRĀM

  • Écrit par 
  • Jeannine AUBOYER
  •  • 987 mots

Dans le chapitre « Objets d'art »  : […] Cette découverte était la preuve éclatante de la réalité du commerce « international », qui faisait la richesse des actuelles régions afghanes jusqu'à la mainmise de l'Iran sassanide sur le réseau des pistes caravanières et que l'on ne connaissait jusqu'alors que par des témoignages littéraires et par quelques rares spécimens isolés. Les sujets reproduits par moulage en plâtre sont tout à fait cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/begram/#i_14152

BYZANCE - Les arts

  • Écrit par 
  • Catherine JOLIVET-LÉVY, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 613 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La verrerie »  : […] Les Byzantins n'ignorèrent pas la verrerie de luxe, comme en témoignent plusieurs objets du trésor de Saint-Marc et, en particulier, un vase de verre pourpre décoré de figures mythologiques, très représentatif de la renaissance macédonienne. Ils fabriquèrent également des vitraux, dont on a retrouvé quelques fragments dans les églises de Constantinople (Kariye Camii, Zeyrek Camii). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-les-arts/#i_14152

DAMAS

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 3 389 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le verre »  : […] La renommée de Damas repose en grande partie sur la production de certains arts appliqués. L'introduction de l'émaillerie et de la dorure dans la fabrication du verre au xii e  siècle donna un regain d'activité à cette industrie installée d'abord à Tyr puis, après 1291, à Damas où elle prospéra jusqu'à la fin du xiv e  siècle. Sous les Mamelouks, l'école de Damas, dont l'Égypte est un important cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/damas/#i_14152

ÉCONOMUSÉES

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER
  •  • 2 496 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conservation active des techniques en Europe : un état des lieux »  : […] La prise de conscience de la disparition d'un certain nombre de techniques et de savoirs indispensables à la création artisanale et artistique, ainsi que la prise de conscience des potentialités économiques que représente le marché des produits traditionnels ont engendré dans de nombreux pays d'Europe des initiatives publiques ou privées pour leur sauvegarde et leur mise en valeur. Quatre catégori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economusees/#i_14152

GALLÉ ÉMILE (1846-1904)

  • Écrit par 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 473 mots
  •  • 2 médias

Né à Nancy où son père possédait une gobeleterie, Émile Gallé fonde une école d'art appliqué à l'industrie, célèbre sous le nom d'École de Nancy, qui a joué un rôle prépondérant dans la diffusion du « style 1900 ». De 1862 à 1866, Émile Gallé séjourne en Allemagne et fait son apprentissage de verrier dans les fabriques de Meisenthal. En 1870, il collabore à la réorganisation de la faïencerie de Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-galle/#i_14152

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les industries »  : […] Il est paradoxal de constater combien précaires et mal construites sont les installations industrielles, alors que c'est de l'industrie que l'économie gauloise tire ses plus larges profits. L' artisanat est pratiqué dans les faubourgs suburbains ou dans les bourgades artisanales spécialisées, souvent établies le long des routes. Les ateliers et les demeures voisines sont la plupart du temps en boi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_14152

GLOZEL, site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 990 mots

Dans le chapitre « Verriers et créateurs »  : […] La première est qu'actuellement rien ne vient confirmer l'hypothèse d'un Glozel préhistorique. Aucune datation physico-chimique antérieure aux derniers siècles avant notre ère n'a été obtenue ; aucun objet glozelien ne ressemble aux dizaines de milliers d'objets livrés par l'ensemble des sites préhistoriques français ; en plus de soixante-quinze ans, aucun autre site glozelien n'a été découvert en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glozel-site-archeologique/#i_14152

GOFF BRUCE (1904-1982)

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER
  •  • 591 mots

Il semble que l'on puisse considérer l'œuvre de l'Américain Bruce Goff (né à Alton dans le Kansas) comme la continuation d'une tendance de l'art moderne qui, issue de Sullivan, de Behrens et de Mackintosh, s'est développée parallèlement au constructivisme et au cubisme, mais qui a été écrasée par ces tendances et par l'avènement de l'architecture dite de « style international ». Une autre source d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruce-goff/#i_14152

GRUBER JEAN-JACQUES (1904-1988)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 571 mots

Tout destinait Jean-Jacques Gruber, maître verrier et historien d'art, à une carrière artistique. Né en 1904, fils de Jacques Gruber, un des « maîtres » de l'École de Nancy, et frère aîné du peintre Francis Gruber, il est formé dès son adolescence à la pratique du vitrail. En 1925, il seconde son père dans l'atelier parisien de la villa d'Alésia : les verrières de la cathédrale de Verdun seront l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-gruber/#i_14152

HELLÉNISTIQUE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 8 767 mots

Dans le chapitre « Essor d'un artisanat et d'un commerce de luxe »  : […] Pour répondre aux besoins des riches, les cités hellénistiques favorisèrent l'artisanat et le commerce, construisant parfois de vastes édifices pour abriter le négoce ( deigma du Pirée, salle hypostyle de Délos). L'orfèvrerie et la toreutique produisirent des chefs-d'œuvre, bijoux et vaisselles dont on peut encore admirer quelques exemplaires. Les potiers cherchèrent à en imiter le décor, produis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-hellenistique/#i_14152

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des Mamlouks (1250-1517) »  : […] La basse extraction des sultans mamlouks – d'origine servile (Turcs d'Asie centrale au xiii e  siècle, Caucasiens au milieu du xiv e ), ils seront toujours contestés – amena ceux-ci à une politique d'auto-affirmation, et l'architecture devint un moyen de légitimation du pouvoir. Le Caire s'agrandit et se couvrit de monuments de prestige – mosquées, médersas, mausolées, hôpitaux, palais, terrains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_14152

LALIQUE RENÉ (1860-1945)

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 2 075 mots

Dans le chapitre « L'aventure verrière »  : […] Dès le début de la décennie de 1890, René Lalique s'intéresse au verre et à la possibilité de son introduction dans ses bijoux , en place de gemmes ou d'émaux en haut relief. Il réalise des formes en verre à partir de modelages en cire : éléments en ronde bosse, blancs ou colorés à l'aide d'oxydes métalliques, qui deviennent sources de lumière et de transparence. Après 1900, il intervient de plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-lalique/#i_14152

MARINOT MAURICE (1882-1960)

  • Écrit par 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 379 mots

Peintre et maître verrier français. Marinot se destine d'abord à la peinture. En 1901, il se rend à Paris et entre à l'École nationale des beaux-arts, où il travaille dans l'atelier de Cormon de 1905 à 1912. Il fait alors partie du groupe des fauves et prend part à leurs expositions ; au Salon de 1912, il présente déjà quelques verres avec ses tableaux. Enthousiasmé par la visite de la verrerie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-marinot/#i_14152

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La verrerie »  : […] Comme à l'époque romaine, et pour des raisons écologiques évidentes, la production verrière mérovingienne était certainement située dans des régions précises (notamment sur les sols siliceux du nord et de l'est de la Gaule) ; mais les ateliers n'ont pas été indubitablement identifiés, à la différence des ateliers de poterie. Les verres mérovingiens, tout en étant issus des productions de l'Antiqui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_14152

MILLEFIORI VERRE

  • Écrit par 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 211 mots
  •  • 1 média

Terme d'origine italienne désignant un type particulier de verre décoré dans la masse. Le décor millefiori est obtenu par la fusion de baguettes de verre multicolores, juxtaposées dans un ordre choisi en un faisceau dont les sections répéteront le même motif régulier (rosace, fleurette, étoile, etc.). Ce premier faisceau, lui-même étiré en baguette, peut à son tour entrer dans de nouvelles combina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verre-millefiori/#i_14152

NANCY ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Hervé DOUCET
  •  • 1 951 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « « Ma racine est au fond des bois » (Émile Gallé) »  : […] Caractéristique majeure de l'Art nouveau lorrain, l'inspiration que les artistes tirèrent de la nature fut vivement encouragée par Émile Gallé, dont les connaissances botaniques lui avaient valu d'être nommé secrétaire de la Société centrale d'horticulture de Nancy dès 1877. Pour lui, l'étude des plantes devait permettre le renouvellement de la production artistique. « Le conseil le plus pratiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-nancy/#i_14152

NINI JEAN-BAPTISTE (1717-1786)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST, 
  • Barbara SIBILLE-PUCCINI
  •  • 2 057 mots

Dans le chapitre « Le séjour madrilène : Nini graveur sur verre »  : […] Après son séjour bolonais, Nini émigre en Espagne où sa présence est attestée en 1747, après un court passage à Vérone où il réalise le portrait de son hôte Pier Antonio Serpini, négociant en soie et grand collectionneur de dessins et d'estampes. Les échanges culturels entre Bologne et Madrid s'étaient accrus depuis le xiv e  siècle avec la création du Collège d'Espagne à Bologne. Nini signe en 17 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-nini/#i_14152

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 547 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « De Constantin à la fin de l'Empire d'Occident (476) »  : […] Les débuts de cet artisanat sont particulièrement malaisés à cerner. L'inventaire des dons faits par Constantin aux églises de Rome, transmis par le Liber Pontificalis , montre que vaisselle et mobilier liturgiques d'or ou d'argent ne sont pas exceptionnels, mais le matériel conservé est rare. Le petit trésor de Water Newton (Angleterre) donne un des premiers exemples, très modeste, d'argenterie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_14152

PATRIMOINE ETHNOLOGIQUE & MÉTIERS MENACÉS

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER, 
  • Isac CHIVA
  •  • 3 149 mots

Dans le chapitre « Des métiers indispensables pour l'industrie »  : […] Si, depuis longtemps, la rationalisation et, plus récemment, l'automatisation ont chassé les métiers hors des murs de l'usine, il demeure des secteurs de production industrielle où les savoirs traditionnels restent indispensables. Ainsi les souffleurs de verre de l'usine de Saint-Just-sur-Loire sont les derniers à utiliser pour la fabrique des plaques de verre l'ancienne technique du manchon. Or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-ethnologique-et-metiers-menaces/#i_14152

PHÉNICIENS

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR, 
  • Paul PETIT
  •  • 6 298 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La terre cuite et la pâte de verre »  : […] La céramique de fabrication phénicienne est essentiellement représentée par des vases, utilitaires, et des statuettes, cultuelles ou funéraires. En Orient, les vases des Âges du fer I et II qui prolongent une lignée locale révèlent d'étroites parentés avec les céramiques environnantes, philistines et chypriotes au premier chef. Leurs formes sont harmonieuses – œnochoés, cratères, jarres globulair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheniciens/#i_14152

PUNIQUE ART

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR
  •  • 2 443 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'héritage phénicien »  : […] L'héritage phénicien a une très large part dans l'art des Puniques. Mais ces derniers ayant manifestement redéfini leurs options commerciales pour mieux les adapter à la conjoncture méditerranéenne ont renoncé, du même coup, à une partie du savoir-faire ancien. Les figurines de bronze ne se réduisent plus désormais qu'à quelques unités, les coupes de métal ouvragé ont disparu, comme les appliques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-punique/#i_14152

TECHNOLOGIE CULTURELLE

  • Écrit par 
  • Robert CRESSWELL
  •  • 7 888 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Techniques de fabrication »  : […] Les histoires générales classent souvent les techniques d'après leurs fonctions, traitant de la métallurgie, de la céramique, de la vannerie, etc. Si cette méthode descriptive permet d'aborder avec pertinence les techniques d'un groupe donné, elle présente par contre de graves inconvénients dès lors qu'il s'agit d'analyse générale, car elle risque de masquer la cohérence globale des ensembles. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technologie-culturelle/#i_14152

TIFFANY LOUIS COMFORT (1848-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 622 mots
  •  • 2 médias

Peintre, artisan, philanthrope, décorateur et designer américain de renommée internationale, Louis Comfort Tiffany fut l'un des plus importants représentants de l'Art nouveau, mais aussi un innovateur remarquable dans le domaine de la verrerie d'art . Fils du célèbre bijoutier Charles Lewis Tiffany (1812-1902), Louis naît le 18 février 1848 à New York. Il suit une formation artistique avec les pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-comfort-tiffany/#i_14152

TRÉSORS FATIMIDES DU CAIRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Yves PORTER
  •  • 1 276 mots

Une exposition entièrement consacrée aux arts de l'Égypte fatimide constitue un événement d'importance : ce fut sans doute la première fois que furent réunis des objets de provenances diverses ayant en commun d'avoir été produits sous le règne des Fatimides (909-1171). Dynastie musulmane shiite et ismaélienne originaire d'Ifrikiya (actuelle Tunisie), les Fatimides se sont implantés en Égypte – où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tresors-fatimides-du-caire/#i_14152

VERRE

  • Écrit par 
  • Pierre PIGANIOL, 
  • Micheline PROD'HOMME, 
  • Aniuta WINTER
  •  • 12 529 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Les précurseurs d'Égypte ou de Mésopotamie ignoraient tout de la structure de la matière. Le verre y fut découvert, bien avant 1 500 avant notre ère, probablement par hasard, soit comme scorie de métallurgie, soit comme glaçure de céramique dont on rend brillante et lisse la surface par apport de composés alcalins qui permettent de la fondre au moins partiellement. C'est vers le vii e  siècle ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verre/#i_14152

VITRAIL

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC, 
  • Louis GRODECKI
  •  • 5 925 mots
  •  • 6 médias

Le mot « vitrail » a pris peu à peu un sens précis et désigne actuellement une clôture de baie, généralement de fenêtre, faite de verre à vitre découpé suivant une composition décorative ou figurative et assemblée au moyen de plombs. Par ce principe d' assemblage, le vitrail se distingue des clôtures en vitres non découpées (vitrages), des assemblages, au moyen de ciment armé, des verres très épai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitrail/#i_14152

WIRKKALA TAPIO (1915-1985)

  • Écrit par 
  • Anne LAJOIX
  •  • 1 231 mots

Le designer finlandais Tapio Wirkkala, est mort le 19 mai 1985. Il naquit le 2 juin 1915 à Hanko d'un père sculpteur sur pierre et d'une mère qui s'adonnait au tissage et à la broderie. Il n'oubliera jamais les paysages de la Finlande : le ressac, les tourbillons du ciel, la structure du bois et des pierres, ni l'image du monde du travail que ce pays propose. Wirkkala s'y référera souvent : « Mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapio-wirkkala/#i_14152

Voir aussi

Pour citer l’article

James BARRELET, « VERRE ART DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-du-verre/