QING ART DES

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 366 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « L'étude des Anciens »  : […] Les époques Ming et Qing furent très riches dans le domaine pictural – jamais les peintres n'ont été plus nombreux, ni les théories critiques et esthétiques plus développées – et paradoxalement elles sont pourtant restées les moins connues et les moins comprises en Occident. Cela non seulement parce que le tempérament multiforme des artistes et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_25857

DONG QICHANG [TONG K'I-TCH'ANG] (1555-1636)

  • Écrit par 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 1 875 mots

d'un arriviste rusé et rapace), l'influence qu'il devait exercer sur trois siècles de peinture Qing dont il commanda les principales orientations suffirait à justifier une étude approfondie de son œuvre. Au crépuscule des Ming, l'autorité de Dong est venue supplanter celle de Shen Zhou qui avait dominé les deux premiers siècles de cette dynastie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dong-qichang-tong-k-i-tch-ang/#i_25857

LAQUE BURGAUTÉ

  • Écrit par 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT
  •  • 269 mots

Ce terme, qui provient de burgau, nom vulgaire de diverses coquilles nacrées, désigne des laques unis, ou des porcelaines laquées, incrustés de nacre. Il a été créé par Jacquemart et Le Blant (Histoire artistique commerciale et industrielle de la porcelaine, Paris, 1862) à propos de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laque-burgaute/#i_25857

WANG LES QUATRE (XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Françoise DENÈS
  •  • 4 458 mots
  •  • 1 média

Au début de l'époque Qing, l'essor de la peinture chinoise se poursuit dans les provinces du Sud, là où l'attachement à la culture Ming était resté très vivant plus d'une génération après l'installation des Mandchous à Pékin. À côté d'artistes isolés, recherchant une voie personnelle, un grand nombre de peintres suivent les idéaux des lettrés de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang-les-quatre/#i_25857

WU CHANGSHI [WOU TCH'ANG-CHE] (1844-1927)

  • Écrit par 
  • Bérénice ANGREMY
  •  • 1 600 mots

À la fois peintre, calligraphe et graveur de sceaux, Wu Changshi [Wou Tch'ang-che] est une des figures dominantes de l'art chinois de la fin des Qing (1644-1911). Son œuvre révèle qu'en cette période de chaos politique, économique et social, marquée par la guerre de l'Opium (1839-1842), la révolte des Taiping (1851-1864), la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wu-changshi-wou-tch-ang-che/#i_25857

YUN SHOUPING [YUN CHEOU-P'ING] (1633-1690)

  • Écrit par 
  • Caroline GYSS
  •  • 1 402 mots
  •  • 1 média

du temps qui sous-tend la démarche artistique originale des « Individualistes » ; mais la majorité des peintres du début des Qing suit la voie royale, balisée peu avant par le peintre théoricien Dong Qichang (1555-1636), celle de « l'école du Sud ». Il ne faut chercher aucune réalité géographique derrière cette notion élaborée par Dong Qichang. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yun-shouping-yun-cheou-p-ing/#i_25857


Affichage 

Shi Huangdi

photographie

L'empereur de Chine Shi Huangdi (259-210 av J-C), fondateur de la première dynastie impériale, celle des Qin, fait détruire les livres en 213 av J-C et jeter les lettrés dans un précipice Peinture sur soie, dynastie Qing (1644-1911), Bibliothèque nationale, Paris 

Crédits : The Bridgeman Art Library/ Getty

Afficher

Shi Huangdi
Crédits : The Bridgeman Art Library/ Getty

photographie