ART COLONIAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Puebla (Mexique)

Puebla (Mexique)
Crédits : Sean Sprague/Mexicolore, Bridgeman Images

photographie

Quito (Équateur)

Quito (Équateur)
Crédits : Jeremy Horner/ The Image Bank/ Getty Images

photographie


Amérique latine

Pendant plus de trois cents ans, du début du xvie au début du xixe siècle, l'Espagne et le Portugal régnèrent sur la plus grande partie du continent américain ainsi que sur d'importantes possessions en Orient. Dans ce Nouveau Monde, essentiellement organisé en vice-royautés, un urbanisme dynamique se développa sur les cendres des civilisations précolombiennes américaines ou d'anciens royaumes maritimes indo-malais (Goa, Philippines). Ces villes nouvelles, où furent créées d'intéressantes typologies urbaines comme les plazas mayores ou les palais des vice-rois, engendrèrent à leur tour une importante activité artistique, tournée essentiellement vers l'art religieux. Tout en s'inspirant des modèles venus du Vieux Continent et en suivant leur évolution, la création artistique sut assimiler les spécificités locales et privilégier ses goûts propres, comme le décor prolifique ou l'image dévote. L'accession à l'indépendance – au début du xixe siècle pour les nations d'Amérique latine, plus tardivement pour les colonies d'Asie – a permis à des expressions plus autochtones de la vie artistique de voir le jour.

Des villes neuves idéales

La ville était puissante parce qu'elle abritait les pouvoirs politique et religieux : en 1535, Mexico devint la capitale de la vice-royauté de Nouvelle-Espagne qui allait englober l'actuelle Amérique centrale et gouverner aussi les lointaines Philippines ; en 1542, Lima fut consacrée capitale de la vice-royauté du Pérou qui couvrait toute l'Amérique andine et qui, au xviiie siècle, fut partagée avec les vice-royautés de Nouvelle-Grenade et de La Plata. Une structure administrative très élaborée donna à chaque ville, de la capitale à la comandancia (commanderie), des attributions et une structure ratifiées par Les Ordonnances de nouveau peuplement (1573). Contemporaine de la Renaissance, cette colonisation s'inspirait des r [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire de l'art moderne à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : doctorant au département d'histoire de l'art et de l'architecture à l'université Harvard, Cambridge, Massachusetts (États-Unis)

Classification


Autres références

«  ART COLONIAL  » est également traité dans :

ARCHITECTURE COLONIALE ET PATRIMOINE (dir. M. Pabois et B. Toulier)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 947 mots

La publication des actes de la table ronde organisée, en septembre 2003, par l'Institut national du patrimoine à Paris sur le thème de l'architecture coloniale et du patrimoine (I. L'Expérience française, I.N.P.-Somogy, Paris, 2005, suivi de II. Architecture et patrimoine coloniaux européens, ibid., 2006) s'inscrit dans une dynamique fort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-coloniale-et-patrimoine/#i_85344

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'architecture coloniale espagnole »  : […] Si l'on excepte le patrimoine architectural construit par les Indiens, les premières réalisations sont celles des colons espagnols. Ceux-ci ont adopté certaines techniques locales et les ont associées à des savoir-faire et à des modèles venus de la métropole. L'architecture coloniale espagnole doit son originalité et sa force à cette synthèse, en témoignent les édifices construits sur le territoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_85344

VIETNAM. À TRAVERS L'ARCHITECTURE COLONIALE (A.Le Brusq) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 925 mots

Les colonies furent un laboratoire passionnant et méconnu en matière d'architecture. En Indochine, la France inventa ainsi une architecture « vietnamienne », forgée souvent de toutes pièces dans les agences d'architecture parisiennes et dans les concours arbitrés au ministère des Colonies, dont l'actuelle architecture nationale vietnamienne est l'héritière. Importée, inventive, cette architecture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam-a-travers-l-architecture-coloniale/#i_85344

Voir aussi

Pour citer l’article

Véronique GERARD-POWELL, Alexis SORNIN, « ART COLONIAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-colonial/