ARRANGEMENT, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'arrangement considéré comme une adaptation

La vogue grandissante des musiques dites baroques a suscité la construction de fac-similés d'instruments anciens. Certains musiciens et une partie du public ont donc maintenant l'impression, d'ailleurs contestable, de pouvoir jouer et entendre de la musique des siècles passés dans une version originale, donc sans arrangement d'aucune sorte. Mais il arrive que les instruments pour lesquels une œuvre a été écrite aient disparu. Dans ce cas, une adaptation aux conditions d'exécution contemporaines se révèle indispensable. Il est évident que de tels arrangements ne sont faits qu'avec le souci d'assurer à l'œuvre pour laquelle on les conçoit une possibilité de survie et que, par conséquent, le respect du texte original en constitue le principe essentiel. Le terme d'arrangement est ici contestable et n'est employé qu'à défaut d'une précision plus grande. Il s'agit plus exactement d'une « reconstitution ». Mais, suivant l'état dans lequel se trouve le texte original, le travail de reconstitution peut revêtir des aspects assez variés. Le cas le plus simple est celui dans lequel l'instrumentation est seule en cause. Il peut alors arriver que les instruments désirés par le compositeur n'aient pas été indiqués, ou seulement sommairement. La coutume en était assez communément répandue à une époque où les parties instrumentales étaient considérées comme de simples doublures des parties vocales ou comme destinées à remplacer lesdites parties vocales ; ou encore lorsque, l'essentiel étant la conduite des voix polyphoniques, le compositeur n'accordait qu'une très légère importance aux timbres, donc à l'instrumentation, et négligeait de la préciser. De telles coutumes cessent d'ailleurs dès le début du xviie siècle. Mais une autre leur survit, qui consiste à ne noter l'harmonie que sous la forme d'une basse chiffrée. Le compositeur se contentait alors d'écrire la partie mélodique supérieure, et la basse avec les chiffres symbolisant l'harmonie qu'elle devait porter ; cette notation a été assez sou [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : professeur de composition au Conservatoire national supérieur de musique de Paris

Classification


Autres références

«  ARRANGEMENT, musique  » est également traité dans :

CHAMBRE MUSIQUE DE

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 5 481 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des familiarités avec la musique »  : […] Les limites qui séparent la musique savante des musiques populaires de « consommation courante » ne sont à l'époque ni précises, ni étanches. Les mélodies exotiques ou sentimentales, mises en scène dans des arrangements au goût du jour, remportent tous les suffrages. C'est bien souvent entre La Prière d'une vierge (de Tekla Badarzewska-Baranowska) ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-de-chambre/#i_4749

EVANS GIL (1912-1988)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 960 mots

Étrange personnage que Gil Evans ! Il ne lui faut pas plus de six ans pour subjuguer le monde du jazz par la beauté de ses arrangements, pour délivrer dans son entier un message qui fascine toujours musiciens et mélomanes du monde entier. Avant, de longues périodes de doute, de ce silence pesant réservé aux artistes méconnus. Après, et jusqu'à la fin, l'inspiration qui se tarit, la créativité qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gil-evans/#i_4749

GODOWSKI LEOPOLD (1870-1938)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 079 mots

Surnommé le « pianiste des pianistes », Godowski fut, de 1900 à 1930, acclamé par le public du monde entier et admiré par ses pairs, qui voyaient en lui le premier d'entre eux. Il fut également un pédagogue réputé, comptant parmi ses élèves nombre de musiciens qui deviendront célèbres, comme Issaï Alexandrovitch Dobroven (Dobrowen) ou Heinrich Neuhaus. Enfin et surtout, il écrivit pour le piano s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-godowski/#i_4749

GROFÉ FERDE (1892-1972)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 574 mots

Le compositeur, pianiste et arrangeur américain Ferde Grofé a joué un rôle prépondérant dans l'émergence du jazz dit symphonique. Ferdinand Rudolf von Grofé, né le 27 mars 1892, à New York, passe son enfance à Los Angeles, où son père est acteur et chanteur tandis que sa mère enseigne la musique et joue du violoncelle. Ses parents souhaitent qu'il fasse des études de droit mais il abandonne rapide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferde-grofe/#i_4749

HENDERSON FLETCHER (1897-1952)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 735 mots

Le pianiste, arrangeur et chef d'orchestre américain de jazz Fletcher Henderson naît le 18 décembre 1897 à Cuthbert (Georgie), dans une famille de la classe moyenne ; son père est chef d'établissement scolaire et sa mère enseignante. Il entre en 1916 à l'université d'Atlanta, où il obtient des diplômes en chimie et en mathématiques. En 1920, il s'installe à New York pour continuer ses études tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fletcher-henderson/#i_4749

INTERPRÉTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS, 
  • Jacqueline PILON
  •  • 7 430 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Limites de l'interprétation »  : […] Si l'interprète est devenu une figure essentielle de l'acte musical, son intervention n'en connaît pas moins des limites qui pourraient constituer un code de déontologie de la profession, sur le plan matériel comme dans les domaines intellectuel et spirituel. L'interprète traduit la partition. Il lui donne un visage à un moment donné. Mais ses possibilités techniques ont des limites qui doivent lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation-musicale/#i_4749

JAZZ

  • Écrit par 
  • Philippe CARLES, 
  • Jean-Louis CHAUTEMPS, 
  • Michel-Claude JALARD, 
  • Eugène LLEDO
  • , Universalis
  •  • 10 989 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Schémas et formes »  : […] La moitié, au moins, du répertoire des jazzmen repose sur la grille harmonique du blues de douze mesures, abordé sur les tempos. Viennent ensuite les thèmes fondés sur la structure dite « anatole », soit trente-deux mesures réparties en séquences de huit et ainsi disposées : AABA. C'est le schéma usuel des refrains de variétés aux États-Unis ( I Got Rhythm ). Les jazzmen util […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz/#i_4749

JONES QUINCY (1933- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 578 mots

Musicien, producteur, arrangeur et compositeur américain, né le 14 mars 1933 à Chicago (Illinois). Quincy Delight Jones, Jr., dit Quincy Jones, grandit à Bremerton, près de Seattle (État de Washington). Il y apprend la trompette et s'y produit avec un chanteur-pianiste alors inconnu, Ray Charles. Au début des années 1950, Quincy Jones fait un court passage à la prestigieuse Schillinger House of Mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quincy-jones/#i_4749

MARTIN GEORGE (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 692 mots
  •  • 1 média

Le producteur et arrangeur de musique britannique George Martin fut surnommé le « cinquième Beatle » en raison de son étroite collaboration avec les « Fab Four », sur lesquels il exerça une influence majeure, notamment en participant de manière innovante aux travaux de composition de John Lennon et de Paul McCartney. Entre 1962 et 1970, année qui marque la séparation du groupe, il supervisa les e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-martin-1926-2016/#i_4749

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 745 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Musique nouvelle et musique occidentale »  : […] La rencontre entre l'Orient et l'Occident a donné naissance à une musique dite « rénovée » ou musique nouvelle. Certains musiciens traditionnels ont appris de l'Occident quelques procédés élémentaires d'écriture et «  arrangent » les pièces anciennes d'après une technique d'instrumentation dépassée, ou « composent » de nouvelles pièces d'après le modèle des chansons de variété. D'autres musiciens, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_4749

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chess Records ou l’appropriation de l’espace de studio »  : […] Comme la plupart des entrepreneurs de cette époque qui produisent de la musique noire, les frères Leonard et Philip Chess sont deux immigrants juifs polonais. Ils vont inventer le blues moderne dans leur studio de South Michigan Avenue, à Chicago. Leonard Chess (1917-1969) construit le son du label : pour chaque enregistrement, il incorpore progressivement les instruments, recréant en studio l’amb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/#i_4749

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel PHILIPPOT, « ARRANGEMENT, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arrangement-musique/