ARQUEBUSE

ARMES Armes légères

  • Écrit par 
  • François AMBROSI, 
  • Alain BRU
  •  • 11 860 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De l'arquebuse au fusil à tir rapide »  : […] Se perfectionnant, le bâton à feu devint l' arquebuse ( Hackenbüchse ), dont le fût s'améliora en crosse ; les modèles puissants reçoivent un croc qui, fiché dans le rempart, absorbe le recul. Mais, surtout, au lieu d'être appliquée à la main, la mèche est tenue par une tige pivotante, le serpentin, qui l'appuie exactement sur le bassinet : toute l'attention peut être consacrée à la visée. Puis ce […] […] Lire la suite

CÔTES DE FER

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 333 mots

Surnom donné, semblerait-il, par le prince Rupert aux cavaliers de Cromwell qui venaient de le défaire à la bataille de Marston Moor en 1644. Les Côtes de fer trouvent leur origine dans le recrutement, en 1643, par Cromwell d'une force de cavalerie de l'Association orientale des comtés de Norfolk, Suffolk, Essex, Cambridge et Hertford ; cette force, mise à la disposition du Parlement, constituera […] […] Lire la suite

INFANTERIE

  • Écrit par 
  • Henri de NANTEUIL
  •  • 3 162 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Archers, piquiers et arquebusiers »  : […] Le grand arc (le long-bow gallois) s'étant révélé très meurtrier, il fut créé en France dès 1448 des compagnies de francs-archers qui s'illustrèrent à Formigny et à Castillon ; mais des compagnies d'arbalétriers subsistèrent encore un certain temps. Vers 1475 apparut la première arme à feu portative, l' arquebuse qui, bien que tirant un coup en cinq minutes, remplaça peu à peu arcs et arbalètes. […] […] Lire la suite

RÉVOLUTION MILITAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel SALLMANN
  •  • 1 384 mots

Dans le chapitre « Débats et controverses »  : […] Le livre de Geoffrey Parker a donc contribué à relancer le débat. Lui aussi a été critiqué sous trois aspects différents. En 1991, Jeremy Black ( A Military Revolution ? Military Change and European Society, 1550-1800 ) a mis en doute l'idée selon laquelle l'essor des forces armées en Occident aurait été causé par des facteurs technologiques. Les progrès techniques décisifs n'auraient été réalisés […] […] Lire la suite