ARN MESSAGER ou ARNm

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 066 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'ADN, source d'information génétique »  : […] Une fois connue la structure du matériel génétique, il fallait comprendre comment celui-ci pouvait contrôler la synthèse des protéines, molécules responsables des fonctions élémentaires de la cellule, et en particulier des fonctions de catalyse enzymatique. Dès 1940, les Américains George Beadle et Edward Tatum avaient démontré l'existence d'une relation précise, soupçonnée dès le début du xx e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_19681

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 4 605 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Incorporation dans les protéines »  : […] Seule la schématisation brève des mécanismes complexes de la biosynthèse protéique peut être décrite ici. La synthèse des protéines est obtenue en reliant les acides aminés entre eux par liaison peptidique. Dans le cytoplasme cellulaire est d'abord effectuée une activation des aminoacides. Elle utilise de l'énergie (ATP) et des enzymes dites amino-acyl + ARN synthétases. Elles sont ainsi nommées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/#i_19681

ARN (acide ribonucléique) ou RNA (ribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 2 763 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le « monde ARN » moderne »  : […] Un véritable « monde ARN » existe en fait dans chaque cellule vivante qui met en œuvre de multiples ARN aux fonctions variées : informationnelles, catalytiques, ou servant de matrices, de guides, de défenses contre virus, transposons, etc., certaines molécules étant même capables de cumuler plusieurs de ces activités. Ce monde trouve-t-il ses sources dans le passé du vivant ? Toutes les cellules v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arn-rna/#i_19681

BIOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 3 873 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Biologie moléculaire »  : […] La biologie moléculaire est, parmi toutes les branches de la biochimie, celle dont l'expansion est actuellement la plus rapide. Elle s'identifie à l'ensemble des réactions qui permettent l'expression et la transmission du message génétique. C'est donc la biochimie de l' ADN, qui est le vecteur de l'information génétique. L'ADN est connu depuis 1869, mais ce n'est qu'en 1944 qu'Avery, Mac Leod et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biochimie/#i_19681

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 385 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de l'expression des gènes »  : […] L'étude systématique de mutations affectant l'expression de gènes du colibacille et de ses bactériophages permet, entre 1955 et 1960, de comprendre leur réponse adaptative ou encore leur expression en protéines. En bref, l'expression d'un gène est initiée, modulée ou réprimée par la fixation de protéines régulatrices sur de courtes séquences de l'ADN localisées au tout début du gène. Ce mécanisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/#i_19681

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 439 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Analyse des transcriptomes et des protéomes  »  : […] Le dogme classique de la biologie moléculaire énonce que les gènes sont transcrits en ARNm qui sont ensuite décodés en protéines. Tous les ARN codés dans le génome ne sont pas des ARNm : nous mentionnerons ici, la présence d'autres types d'ARN, non messagers, et en particulier les ARN ribosomaux, les ARN de transfert qui sont bien connus et, surtout, les ARN dits interférents (ARNi, en anglais siR […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_19681

CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 1 384 mots
  •  • 1 média

On a coutume de remarquer l'extraordinaire variété du vivant, et d'oublier ce qui est commun à tout ce qui vit. D'abord, l'atome de vie, la cellule. Ensuite, un mécanisme incroyablement simple de transmission de l'hérédité, la réplication, qui passe par la reproduction à l'identique d'une molécule, l'ADN – à un inévitable taux d'erreur près, dû à la nature physique des objets en cause. L'ADN (po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-genetique/#i_19681

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contrôle de la reproduction chez les vertébrés »  : […] Au niveau central, les neurones de l’hypothalamus (sécréteurs de kisspeptine, à dopamine, de dopamine, etc.) forment un réseau fonctionnel contrôlant la sécrétion de la neurohormone GnRH, qui atteint l’hypophyse où elle stimule, via son récepteur à sept passages transmembranaires, la sécrétion dans le sang des gonadotropines LH et FSH. Ces dernières se lient à leurs récepteurs spécifiques, égale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_19681

DÉCRYPTAGE DU CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

Au début des années 1960, l'Américain Marshall W. Nirenberg découvre que l'addition d'un acide ribonucléique messager (ARNm) constitué uniquement d'uridine (U, un des quatre nucléotides) à un extrait bactérien suffit à déclencher la synthèse d'une protéine composée uniquement de phénylalanine. Tout se passe donc comme si la suite de trois nucléotides (appelée codon) UUU codait pour la phénylalani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decryptage-du-code-genetique/#i_19681

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les niveaux de contrôle épigénétique de l’expression des gènes »  : […] Les niveaux de contrôle épigénétique coïncident en large part avec les niveaux d’organisation de l’ADN au sein d’un chromosome . Le génome humain est constitué par vingt-trois paires de chromosomes. Présents dans chacune de nos cellules, ces morceaux de l’ADN humain atteindraient une longueur de près de 2 mètres s'ils étaient déroulés et mis bout à bout. In vivo, la double hélice d’ADN est fineme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_19681

FER - Rôle biologique du fer

  • Écrit par 
  • Carole BEAUMONT
  •  • 4 717 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Homéostasie cellulaire : le système IRE-IRP »  : […] La synthèse d'un certain nombre de protéines clés du métabolisme du fer impliquées dans le transport, le stockage et l'utilisation du fer est régulée par le fer labile intracellulaire. Cette régulation dépend de l'interaction entre des protéines cytoplasmiques appelées iron regulatory protein (IRPs), qui jouent le rôle de senseur du fer, et un motif ARN très conservé, appelé iron responsive ele […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-role-biologique-du-fer/#i_19681

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Le clonage d'ARN : les banques d'ADN complémentaire »  : […] Il est souvent très intéressant de cloner non pas un gène, mais un messager, ou, plus exactement, un ADN complémentaire (ADNc) du messager. Les processus de différenciation font, en effet, que seuls certains gènes sont exprimés dans chaque type de tissu ; par exemple, les gènes de globine ne sont actifs que dans les précurseurs des globules rouges. Le gène de la β globine représente moins du mill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_19681

GÉNIE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 3 326 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Utilisation des puces à ADN »  : […] Le nombre de séquences d'ADN connues est en rapide augmentation et les méthodes artisanales utilisées depuis le début de la mise en œuvre du génie génétique pour leur exploitation ne suffisent pas à traiter ce grand nombre d'informations. Le séquençage des génomes fournit, en effet, aux expérimentateurs un nombre considérable de séquences qui peuvent être utilisées comme sondes génétiques. Ces de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-genetique/#i_19681

GÉNOMIQUE - Génomique et cancérologie

  • Écrit par 
  • Daniel LOUVARD, 
  • François SIGAUX
  •  • 4 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Génomique descriptive et cancérologie »  : […] L'établissement des cartes d'identité tumorales nécessite en théorie une analyse de la structure (ADN) et de l'expression (ARN, protéines) de tous les gènes. Cet objectif reste aujourd'hui encore impossible à atteindre bien que des avancées considérables aient été obtenues dans l'analyse des acides nucléiques. La technologie qui répond le mieux à une évaluation quantitative de l'expression de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genomique-et-cancerologie/#i_19681

GROS FRANÇOIS (1925- )

  • Écrit par 
  • Philippe KOURILSKY
  •  • 1 418 mots
  •  • 1 média

Né en 1925, le biologiste français François Gros entama en 1945, chez Michel Macheboeuf à l’Institut Pasteur, une thèse de biochimie sur les antibiotiques qui venaient d’être découverts. Il appartient à la lignée des biochimistes, plus qu’à celle des généticiens. Il est avant tout intéressé par les mécanismes moléculaires du vivant. Il entre au C.N.R.S., où il fera carrière jusqu’à son élection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-gros/#i_19681

HOLLEY ROBERT (1922-1993)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 186 mots

Chimiste américain diplômé de l'université Cornell, New York (1947), Robert W. Holley oriente ses travaux vers des sujets plus biologiques. Nommé professeur associé de chimie (1950-1957) puis professeur en titre de biochimie et biologie moléculaire (1964), il intègre ensuite l'Institut Salk à New York. Les travaux de Holley ont contribué à la compréhension des mécanismes de la biosynthèse des prot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-holley/#i_19681

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Mécanisme d'action des hormones à récepteur nucléaire »  : […] Pénétration des hormones dans les cellules . Les stéroïdes, les hormones thyroïdiennes ainsi que la vitamine D 3 pénètrent dans les cellules par diffusion passive ou facilitée. Dans les cellules cibles, ces ligands s'accumulent dans le noyau où ils seront reconnus par des récepteurs spécifiques. Dans certains tissus cibles, un métabolisme cellulaire de l'hormone transforme celle-ci en un composé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_19681

INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Codage génétique et biosynthèse des protéines »  : […] Les caractères héréditaires « visibles », mais aussi toutes les propriétés d'un organisme sont déterminés, au niveau de la biochimie cellulaire, par des réseaux de réactions physico-chimiques, dont chacune est catalysée par une enzyme spécifique. Telle ou telle réaction est« branchée » ou « débranchée » suivant que l'enzyme responsable est ou non présente sous une forme active. Les enzymes sont de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/information-genetique/#i_19681

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les acides nucléiques »  : […] Deux familles d' acides nucléiques, l'acide désoxyribonucléique (ADN) et l'acide ribonucléique (ARN), sont présentes dans les cellules. L'ADN et l'ARN résultent de l'enchaînement linéaire régulier de nucléotides. Chaque nucléotide est constitué d'une base hétérocyclique azotée (adénine, guanine, cytosine ou thymine dans le cas de l'ADN ; adénine, guanine, cytosine et uracile dans le cas de l'AR […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_19681

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les méthodes d'étude des anomalies »  : […] Ces méthodes sont nombreuses et visent à reconnaître l'enzymopathie puis à en analyser les caractères. Le premier temps est celui d'identification : il reconnaît le déficit par un dosage de l'enzyme soit dans les tissus, soit dans le sérum, plus facile d'accès, mais qui souvent ne reflète qu'imparfaitement l'activité tissulaire. S'il existe une activité résiduelle, on en analysera les caractères c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_19681

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les protéines cytoribosomales indispensables à la synthèse protéique mitochondriale »  : […] Tous les ARN messagers traduits dans la matrice mitochondriale sont codés par l'ADN mitochondrial. Il n'y a pas de transit d'ARN messagers nucléaires dans la matrice aux fins de traduction sur les ribosomes mitochondriaux. Certaines protéines mitochondriales sont codées par l'ADN du noyau cellulaire, lequel s'exprime par des ARN messagers qui se lient aux ribosomes du cytoplasmes. Les protéines p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_19681

MORCELLEMENT DES GÈNES

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 202 mots

En 1977, les laboratoires des Américains Richard Roberts (né en 1943), Phillip Sharp (né en 1944) et du Français Pierre Chambon (né en 1931) observent, indépendamment, que des gènes eucaryotes ont une structure en mosaïque, alternant une minorité codante que l'on retrouve dans l'ARNm (les exons ) et des régions non codantes « intruses », appelées à ce titre introns . La transcription débute par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morcellement-des-genes/#i_19681

NIRENBERG MARSHALL WARREN (1927-2010)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  • , Universalis
  •  • 642 mots
  •  • 2 médias

Marshall W. Nirenberg est un biochimiste américain né le 10 avril 1927 à New York. Formé dans les universités de Floride (1952) et du Michigan (1957), il s'intéresse d'abord à la biochimie des sucres, puis à la biosynthèse des protéines quand il entre comme chercheur au National Institute of Health et y dirige la section de biochimie génétique à partir de 1962. Il reçoit le prix Nobel de physiolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marshall-warren-nirenberg/#i_19681

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 449 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Biosynthèse des ARN »  : […] La synthèse de l'ARN, ou transcription , se fait au contact de l'ADN par formation de la chaîne complémentaire d'une des deux chaînes de l'ADN. La réaction peut être réalisée in vitro en mettant dans le milieu l'enzyme appelée ARN-polymérase, les quatre nucléosides triphosphates et un peu d'ADN dont une chaîne sera copiée sous forme d'ARN. In vivo , la synthèse d'ARN est précédée du déroulement d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_19681

PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

  • Écrit par 
  • Véronique BARRIEL
  •  • 4 885 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Applications à la biologie cellulaire »  : […] On retrouve la PCR, en association avec d'autres techniques, dans la compréhension de la manière dont une cellule répond aux conditions extérieures – une problématique clé dans les études sur le contrôle de l'expression des gènes. Dans une cellule donnée, on estime que de 10 000 à 15 000 gènes sont susceptibles d'être exprimés chez l'homme et la plupart des mammifères (« expression » veut dire q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pcr-amplification-en-chaine-par-polymerase/#i_19681

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 774 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Expression des gènes Hox chez les vertébrés »  : […] Un gène est une zone fonctionnelle de l'ADN génomique qui code pour une protéine. C'est une approximation qui suffira ici. On peut décomposer un gène en une zone codante, qui contient l'information pour la protéine et sa fonction, et une zone promotrice, qui régule où et quand un gène est transcrit en ARN, donc ce qui fait que cette protéine est exprimée dans certaines cellules de l'embryon et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_19681

PRIX LASKER 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 535 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Lasker-Koshland pour une réussite distinctive dans les sciences médicales »  : […] Ce prix est attribué en 2018 à l’Américaine Joan Elaine Argetsinger Steitz, de l’université de Yale pour « quarante ans de leadership en recherche biomédicale – démontrée par ses découvertes fondamentales concernant la biologie des molécules d’ARN, son activité généreuse de tutelle des chercheurs émergents et son soutien fort et passionné porté à la cause des femmes en science ». Joan Steitz aura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2018/#i_19681

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Modifications posttranscriptionnelles »  : […] Le niveau d'expression des gènes est également affecté par le devenir des ARN après transcription. En effet, ce qui compte d'un point de vue fonctionnel n'est pas la quantité d'un ARN donné, mais la qualité et la quantité du produit protéique final (fig. 3). Dans le cas le plus simple, précédemment décrit, le gène est d'abord transcrit en un ARN prémessager qui est ensuite maturé en un ARN messag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_19681

PUCES À ADN ET LABORATOIRES SUR PUCE

  • Écrit par 
  • Michel BELLIS, 
  • Claude VAUCHIER
  •  • 2 262 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les puces à ADN ou biopuces »  : […] Depuis les années 1980, un des buts des biologistes est de connaître la séquence intégrale du génome de plusieurs espèces animales et végétales. Cette tâche nécessite la manipulation d'un nombre très important d'entités biologiques, entre autres des clones de bactéries ou de levures à partir desquels on extrait des fragments d'ADN ou d'ARN messager (qui reflètent l'activité des gènes). Progressiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puces-a-adn-et-laboratoires-sur-puce/#i_19681

RÉTROTRANSCRIPTION DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 369 mots

À la fin des années 1960, la biologie moléculaire, alors jeune discipline, entre dans ce que l'historien Michel Morange a appelé sa « traversée du désert ». Les connaissances sont alors résumées par le « dogme central » énoncé par Francis H. C. Crick, qui veut que l'information aille uniquement de l'ADN (acide désoxyribonucléique) à l'ARN (acide ribonucléique), puis de l'ARN à la protéine. Le pass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retrotranscription-de-l-adn/#i_19681

RIBOSOMES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO
  •  • 4 715 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les ribosomes du cytoplasme des eucaryotes »  : […] La cellule procaryote ne possède pas d' organites et est pourvue d'un seul type (70 S) de ribosomes. Par contre, la cellule eucaryote contient des organites (noyau, nucléole, mitochondries et chloroplastes) et deux types (70 S et 80 S) de ribosomes : les particules de type 70 S se trouvent dans les organites cytoplasmiques, et celles de type 80 S dans le cytoplasme. Les deux types de particules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/#i_19681

TECHNIQUES DU GÉNIE GÉNÉTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 515 mots

1962 Découverte, par Werner Arber, des enzymes de restriction, enzymes bactériennes capables de couper l'ADN. 1971 Première utilisation, par Daniel Nathans, des enzymes de restriction comme ciseaux moléculaires : découpage de l'ADN du virus SV40. 1975 Mise au point, par Edwin Southern, d'une méthode de détection d'un gène par hybridation à l'aide d'une sonde nucléotidique complémentaire. Elle est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/techniques-du-genie-genetique-reperes-chronologiques/#i_19681

TRANSCRIPTION DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 246 mots
  •  • 1 média

À la fin des années 1950, plus aucun biologiste ne doute que les gènes, constitués d'ADN (acide désoxyribonucléique), codent pour des protéines. Mais quels sont les mécanismes détaillés de cette expression génétique ? Les Français François Jacob et Jacques Monod, qui travaillent au sein du laboratoire d'André Lwoff à l'Institut Pasteur de Paris, découvrent en 1961 que les gènes sont d'abord trans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transcription-de-l-adn/#i_19681

TRANSCRIPTOME

  • Écrit par 
  • Michel BELLIS
  •  • 153 mots

L'ensemble des molécules d'ARN messager d'une cellule constitue le transcriptome. Les ARN messagers sont une réplique des gènes qui sont à l'état actif dans une cellule. Quelques-uns peuvent jouer un rôle structural ou catalytique, mais la plupart d'entre eux sont traduits en protéines et participent ainsi à toutes les fonctions de la cellule. Chez l'homme, on considère qu'il existe environ 50 000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transcriptome/#i_19681

WATSON JAMES DEWEY (1928- )

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 901 mots
  •  • 1 média

Généticien et biochimiste américain qui occupe une place importante dans l'histoire de la biologie moléculaire. Né le 6 avril 1928 à Chicago (Illinois), Watson reçoit une formation de biologiste-ornithologue, et soutient une thèse en 1950. En 1951, sur les conseils de Salvador Luria, qui fut son professeur de microbiologie à l'université d'Indiana, il se rend à Copenhague pour s'initier aux méthod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-dewey-watson/#i_19681


Affichage 

Gènes et protéines

dessin

La relation entre les gènes et les protéines Après les repas, lorsque l'organisme doit abaisser le taux de glucose circulant dans le sang pour éviter ses effets délétères et pour le stocker sous forme de graisse, certaines cellules du pancréas reçoivent un signal pour synthétiser et... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Information cellulaire

diaporama

Information cellulaire En a, transcription, traduction Un brin d'ADN est une chaîne de nucléotides qui sont de quatre types caractérisés chacun par une base purique : adénine A ou guanine G, ou par une base pyrimidique : thymine T ou cytosine C Le brin a une polarité indiquée par les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Traduction de l'ARNm en protéines

vidéo

Deuxième étape de l'expression des gènes : la traductionChez une bactérie, ADN, ARN messager et ribosomes sont en contact direct Ailleurs, l'ARN va dans le cytoplasme à la rencontre des ribosomesLa traduction de l'information génétique débute par l'association d'un ARN messager à un... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Transcription de l'ADN en ARN

vidéo

Première étape de l'expression des gènes : la transcription de l'ADNLa transcription consiste en une synthèse d'ARN à partir d'un modèle dans l'ADN pour transmettre l'information génétique nécessaire à la celluleChez les organismes eucaryotes, la transcription débute lorsqu'une enzyme,... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Transcription de l'ADN en ARNm

dessin

Cette photographie, prise au microscope électronique, montre un segment d'ADN en voie de transcription, à côté d'une région d'ADN génétiquement inactive On distingue des filaments d'ARN messager et les ribosomes qui y sont accrochés Sur les ribosomes se trouvent les chaînes protéiques en... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Transfert de l'information génétique

dessin

Lors de la transcription d'un gène, l'ARN-polymérase et les différents facteurs de transcription viennent s'associer sur le gène au niveau de séquences présentes dans le promoteur et l'enhancer L'ADN est alors transcrit en une copie fidèle, mais complémentaire, appelée ARN prémessager... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gènes et protéines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Information cellulaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Traduction de l'ARNm en protéines
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Transcription de l'ADN en ARN
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Transcription de l'ADN en ARNm
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Transfert de l'information génétique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin