ARMÉE, histoire

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 920 mots
  •  • 22 médias

Les structures des armées et leur volume ont varié au cours des périodes historiques. Il est difficile de définir, avec exactitude, les différents types d'armées, les désignations ne recouvrant pas des caractères identiques selon les époques et la localisation géographique.En partant de ce critère, on peut distinguer :– les armées nationales, les milices ;– les armées féodales ;– les armées perman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/#i_2658

ALEXANDRE LE GRAND (356-323 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 6 441 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La conquête de l'Iran oriental »  : […] Néanmoins, sûr de l'appui d'amis fidèles, dont Hephæstion, promu « Chiliarque » (dignité aulique perse qui faisait de lui le second personnage de l'empire), Alexandre s'engagea dans les satrapies orientales et dans une mutation lente, mais profonde, des traditions politiques et militaires de sa nation. Malgré les investigations des explorateurs ( xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-le-grand/#i_2658

AMIRAL

  • Écrit par 
  • Ulane BONNEL
  •  • 538 mots

Venu du mot arabe amīr ou emīr (chef), le terme « amiral » désigne dès le xvi e  siècle, selon Jal ( Glossaire nautique , 1848), « le chef des flottes, des armées et de la police navale d'un État ». Il s'applique, d'une part, à celui qui est revêtu de la charge d'amiral, d'autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amiral/#i_2658

ARTILLERIE (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • M. SCHMAUTZ
  •  • 6 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'organisation de l'artillerie ; les premiers systèmes (1730-1850) »  : […] Jusqu'au début du xviii e siècle, les responsables de l'artillerie, en France le « grand maître », devaient pour les transports et charrois s'adresser à des auxiliaires ou à des civils qui louaient leurs services. Seules quelques charges de commandement ou d'administration étaient attribuées par le roi, en général à des roturiers vite anoblis, ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-histoire-de-l/#i_2658

ANTIQUITÉ - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Noël DUVAL
  •  • 4 294 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Institutions et société »  : […] L'Empire, sans connaître de mutation brutale, se transforme à partir du iii e  siècle. Certes, l'unité du « monde romain » ( orbis romanus ) subsiste en principe jusqu'à l'époque de Justinien, au vi e siècle (les Byzantins garderont toujours le nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-l-antiquite-tardive/#i_2658

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 276 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pouvoir civil et pouvoir militaire »  : […] Aux divergences entre l'armée et la société répondent souvent des démêlés avec le pouvoir. Le premier problème est de savoir qui commande : face au pouvoir civil, en principe détenteur d'une souveraineté pleine et entière, le poids des armes et leur spécificité confèrent à l'autorité militaire, dotée de compétences partielles, un pouvoir souvent concurrent. À travers l'histoire, on retrouve const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-pouvoir-et-societe/#i_2658

BAN & ARRIÈRE-BAN

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 126 mots

Dans le système féodal, les vassaux, ou titulaires de fiefs, doivent au seigneur, donc au roi en particulier, un temps de service militaire, le service d'ost : ils forment le ban. En cas de grand péril, les seigneurs procèdent à la levée en masse de tous les hommes, vassaux et paysans : c'est l'arrière-ban, service sans limitation de durée. Dès la fin du Moyen Âge, il devient possible pour chaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ban-et-arriere-ban/#i_2658

BANNIÈRE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 375 mots

Mot dont la racine est ban , c'est-à-dire convocation des vassaux par le suzerain. Au Moyen Âge, la bannière est l'enseigne sous laquelle se rangent les vassaux convoqués pour aller à la guerre. Le seigneur banneret est celui qui peut lever bannière en réunissant ses vassaux. La bannière du banneret, attachée au bout de la lance, est carrée et se distingue du pennon du simple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banniere/#i_2658

BLINDÉS MATÉRIELS

  • Écrit par 
  • Patrice VENTURA
  •  • 7 276 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La conception »  : […] Pour comprendre l'invention des véhicules blindés, il faut revenir à la période préindustrielle de l'Europe, au cours du xviii e  siècle, marqué en sa fin par de grandes inventions, comme la machine à vapeur de Watt, les ballons des frères Montgolfier et le télégraphe de Chappe. La révolution industrielle puis le décollage économique qu'elle prov […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiels-blindes/#i_2658

BREITENFELD BATAILLE DE (1631)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 212 mots

Tournant décisif dans la guerre de Trente Ans, la victoire de Gustave-Adolphe II sur l'armée impériale à Breitenfeld, au nord de Leipzig, le 17 septembre 1631, marque pour la première fois la supériorité suédoise dans la conduite des batailles. À Tilly, qui a disposé son infanterie « à l'espagnole » en dix-sept carrés de 1 500 à 2 000 piquiers et mousquetaires, protégée par 26 canons, avec aux ail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-breitenfeld/#i_2658

CARABINIER

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 111 mots

Les carabiniers, d'abord tireurs d'élite des compagnies de garde et des régiments de cavalerie sous Louis XIV, furent regroupés en 1691 en « brigade des carabiniers ». Ces soldats, destinés au combat à pied et à cheval, étaient armés du sabre, du pistolet et de la carabine munie d'une baïonnette. Après 1788, les carabiniers furent constitués en régiments. Après la défaite de 1870, ils furent trans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carabinier/#i_2658

CASTRUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ADAM
  •  • 1 286 mots
  •  • 1 média

La légion romaine en campagne est associée invariablement au castrum , c'est-à-dire le camp fortifié à l'intérieur duquel cantonne la troupe à chaque étape. Ce mode d'installation est fixé dès la seconde guerre punique (~ 219-~ 202) et Polybe, au livre VI de ses Histoires (27-32), le définit parfaitement. Au centre d'un plan quadrangulaire, souvent carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castrum/#i_2658

CAVALERIE

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR
  •  • 3 638 mots
  •  • 5 médias

Le terme « cavalerie », issu du mot italien cavalliera , désigne les troupes dont les déplacements, les évolutions et le combat s'exécutent à cheval. La mobilité, la vitesse et la souplesse des allures, qui permettent la variation rapide des attitudes, la rusticité, enfin, constituent les qualités essentielles d'une bonne cavalerie. Durant trois mille ans, la cavalerie repré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavalerie/#i_2658

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les nouvelles régions laténiennes »  : […] La transformation des sociétés transalpines dans la première moitié du v e  siècle avant J.-C. provient aussi d'une modification des grands équilibres régionaux : de nouvelles cultures dynamiques se développent au nord de l'ancienne zone des résidences princières, particulièrement en Champagne, dans les régions du Rhin moyen et en Bohême. Dès le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_2658

CENTURIE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 502 mots

La notion de centurie, dans le monde romain, présentait l'étonnante particularité de ne jamais correspondre au nombre cent ; elle désignait un ordre de grandeur qui se situait le plus souvent entre soixante et quatre-vingts, parfois bien au-delà. On peut se demander ce qui expliquerait une telle imprécision. Ce terme était employé dans trois contextes différents, et tout d'abord dans le domaine mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centurie-romaine/#i_2658

CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 2 343 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Suède à l'avènement de Charles XII »  : […] Élevé dans les camps par son père, il s'enthousiasma à la lecture de récits et de contes guerriers, telles la Vie d'Alexandre de Quinte-Curce et les sagas scandinaves, ainsi qu'au souvenir de l'épopée du Grand Gustave et de ses capitaines pendant la guerre de Trente Ans. Rêvant de devenir un héros à son tour, il chercha la gloire dans la carrière des armes, la plus prestigie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-xii/#i_2658

CHASSEUR, histoire militaire

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 278 mots

Nom donné à un certain nombre d'unités à cheval et à pied, légères et mobiles, et dont l'origine unique remonte au xviii e siècle. Pendant le siège de Prague (1742) par le maréchal de Belle-Isle, les domestiques des officiers, en butte aux attaques des Autrichiens quand ils conduisaient les chevaux à l'abreuvoir ou à la pâture, décident de s'orga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasseur-histoire-militaire/#i_2658

CHEVALIERS ROMAINS

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 975 mots

Les chevaliers romains constituent un sujet d'étude qui a été entièrement renouvelé dans les années 1970, notamment par deux personnalités, Hans-Georg Pflaum et Claude Nicolet. Aux origines de Rome, les troupes montées étaient exclusivement recrutées dans le patriciat : l'identité cavalier-chevalier était parfaite. Puis la dissociation se fit lentement, mais sans que pût jamais s'effacer le caract […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chevaliers-romains/#i_2658

COMICES CENTURIATES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 387 mots

Assemblée créée au ~ vi e siècle à Rome pour les besoins de la nouvelle armée hoplitique et reposant sur des bases censitaires. À l'époque royale, elle ne groupe que ceux qui peuvent être mobilisés. À l'époque républicaine, elle représente l'ensemble du peuple en armes et, à cause de son caractère militaire, ne peut se réunir qu'en dehors de l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comices-centuriates/#i_2658

CONDOTTIERI

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 190 mots

Chefs des compagnies de mercenaires, se mettant, par contrat ( condotta ), au service des princes ou des villes. Petits seigneurs, tels Federico da Montefeltro ou Ercole d'Este, ou bien vieux soldats d'origine modeste, tels Attendolo Sforza, fils de paysans, ou Gattamelata, fils de boulanger, les condottieri recrutent et payent leurs propres hommes, sur lesquels ils exercent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/condottieri/#i_2658

CONNÉTABLE

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 387 mots

Étymologiquement, comte de l'écurie ( comes stabuli ), officier domestique de la cour royale des Carolingiens. Placé, à l'origine, sous l'autorité du sénéchal, le connétable a charge de la cavalerie, dont l'importance ne cesse de croître à partir du milieu du viii e  siècle. Dans l'armée féodale ( ost ), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connetable/#i_2658

CONSCRIPTION MILITAIRE

  • Écrit par 
  • Henry DUTAILLY
  •  • 787 mots
  •  • 1 média

Inscription individuelle, sur les rôles de l'armée, sans distinction de classes sociales, de tous les jeunes gens ayant atteint l'âge fixé par la loi. Pour qu'elle apparût, deux conditions étaient nécessaires : en premier lieu, au militaire subordonné à son souverain par un lien personnel quasi féodal devait se substituer le soldat citoyen, émanation armée de la nation ; en second lieu, il fallait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscription-militaire/#i_2658

CONSTANTIN LE GRAND (285 env.-337)

  • Écrit par 
  • Paul PETIT
  •  • 2 357 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Défense et organisation de l'Empire »  : […] Jusqu'en 300, l' armée resta ce qu'elle était au temps de Gallien. Puis Dioclétien et Constantin la réorganisèrent en recrutant des paysans, des barbares et des fils d'anciens soldats, et en portant de 34 à 68 le nombre des légions, dont l'effectif fut réduit à 1 000 hommes. Constantin rendit définitive une disposition tactique déjà envisagée par son prédécesseur : les frontières furent couvertes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-le-grand/#i_2658

COSAQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 769 mots
  •  • 1 média

Nom donné aux populations semi-nomades formant des communautés militaires indépendantes dans les bassins du Don, du Terek et du Kouban. Le mot, d'origine turco-tatare, désigne tout homme libre, tout guerrier indépendant. Aux xiv e et xv e siècles, les services de ces Cosaques Tatars furent utili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosaques/#i_2658

COURTRAI DITE DES ÉPERONS D'OR (BATAILLE DE)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 303 mots

En mai 1300, Guy de Dampierre, comte de Flandre et allié du roi d'Angleterre Édouard 1 er , est emmené en captivité par les Français et son domaine est annexé au royaume de France. Mais ses partisans, les Liebaarts (du « léopard » porté sur le blason des Flandres), opposés à la minorité patricienne des Leliaarts (des fleurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courtrai-dite-des-eperons-d-or-bataille-de/#i_2658

CUIRASSIER

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 658 mots

À l'origine désigne un cavalier portant cuirasse. La première application officielle du nom de cuirassier dans l'armée française date de 1665 : création du régiment de cuirassiers du roi, « régiment n o 7 » de la cavalerie dite alors légère depuis la suppression de l'armure, remplacée par la cuirasse. Ce régiment devient, en 1791, le « numéro 8 » des régiments de grosse c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuirassier/#i_2658

DRAPEAUX DANS L'ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 218 mots

La France utilisait de nombreux drapeaux avant 1789, mais il n'y en avait aucun sur les bâtiments publics et sur le château où résidait le souverain. La bannière de France n'était qu'une pièce d'étoffe, assez petite et incapable de flotter, de velours violet ou bleu, ornée de trois fleurs de lis d'or brodées de chaque côté. Cet emblème, qui date du xii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drapeaux-dans-l-ancien-regime/#i_2658

ENFANTS SOLDATS

  • Écrit par 
  • Rosalie AZAR
  •  • 3 410 mots

Dans le chapitre « Aux marges du combat »  : […] Au seuil de la maturité, à l'adolescence, l'enfant s'est trouvé en temps de guerre à la frontière entre l'arrière et le front, entre auxiliaire et quasi-combattant. L'armée est un vivier de petits emplois et, selon les époques, les enfants ont été accompagnateurs de troupe, auxiliaires de combat, fifres ou tambours... Pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), on estime que plusieurs dizaines d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfants-soldats/#i_2658

ÉTAT-MAJOR

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 295 mots

Ensemble du personnel qui assiste un chef militaire dans l'exercice de son commandement. L'état-major réunit les éléments de la décision et, quand elle est prise, la fait exécuter. Dans l'armée française, le chef d'état-major, auquel le général donne une large délégation de signature, coordonne l'action des bureaux : le premier bureau est chargé de la gestion du personnel ; le deuxième, du renseig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-major/#i_2658

FRANCS-ARCHERS

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 299 mots

La création des francs-archers, par ordonnance de Charles VII publiée à Montils-lès-Tours le 28 avril 1448, constitue la première mesure prise en France par le pouvoir royal pour disposer d'une troupe permanente d'hommes de pied (à l'instar de celles dont les villes s'étaient dotées dès le milieu du xiv e  siècle pour assurer leur propre défense), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francs-archers/#i_2658

FRÉDÉRIC II DE PRUSSE (1712-1786)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 3 129 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le chef de guerre »  : […] Frédéric le Grand : l'hommage s'adresse aussi bien au « philosophe couronné » qu'au vainqueur de l'Autriche et de ses alliés. Et c'est sans doute par la résistance acharnée qu'il oppose aux coups de la fortune pendant six années (1757-1762), sans jamais succomber alors qu'on le croit perdu, que Frédéric mérite le mieux le surnom de grand. Grand chef de guerre ? La question a été discutée. On a ins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ii-de-prusse/#i_2658

FUSILIER

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 384 mots

Terme générique désignant autrefois tout militaire armé du fusil. Cette arme n'ayant été introduite que très progressivement dans les armées françaises au cours du xvii e siècle, le fusilier est encore en infime minorité dans les unités d'infanterie en 1670 : quatre par compagnie. Mais la proportion augmente très rapidement après l'invention de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fusilier/#i_2658

GARDE NATIONALE

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 885 mots

Le 13 juillet 1789, le comité permanent des électeurs décide la constitution d'une force armée de 48 000 hommes pour assurer le maintien de l'ordre dans la capitale. Son commandement est confié le 15 juillet à La Fayette. Elle reçoit le nom de garde nationale. Dans la plupart des villes et dans de nombreux villages, des milices sont formées sur ce modèle. Leur recrutement varie selon les régions m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garde-nationale/#i_2658

GÉNIE MILITAIRE

  • Écrit par 
  • Patrice VENTURA
  •  • 5 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Histoire du génie militaire »  : […] Arme de l'aménagement du terrain, spécialiste de la conception et de la réalisation des infrastructures des armées, le génie militaire vient tout droit de la première urgence qui s'est imposée pour la survie de l'homme : aménager le site, construire pour s'abriter, se protéger ou attaquer. L'abri, la motte, le donjon de pierre, le château fort précéderont les enceintes des villes, puis le bastion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-militaire/#i_2658

GETTYSBURG BATAILLE DE (1er-3 juill. 1863)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 284 mots

En juin 1863, après deux années de combats indécis, le général Lee décide de frapper le cœur de l'Union et d'envahir la Pennsylvanie pour atteindre Washington, à la tête d'une armée confédérée de 75 000 hommes. Il se heurte aux 95 000 hommes de l'armée du Potomac du général George Gordon Meade, à proximité de la petite ville de Gettysburg. Au cours de la bataille qui dure trois jours et se déploie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-gettysburg/#i_2658

GNEISENAU AUGUST comte NEIDHARDT VON (1760-1831)

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 412 mots

Originaire d'Allemagne méridionale, August von Gneisenau se met au service de l'Angleterre et débarque en Amérique, trop tard pour combattre les insurgés. À son retour, il sert dans l'armée prussienne et y végète pendant vingt ans (1785-1806). Capitaine, il combat à Iéna, parvient à échapper à la poursuite des troupes napoléoniennes et s'illustre au commandement de la place de Kolberg, qu'il défen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gneisenau-august-comte-neidhardt-von/#i_2658

GOUVERNEUR, Ancien Régime

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 304 mots

Commissaire ordinaire du roi, le gouverneur est chargé de le représenter dans une circonscription administrative appelée gouvernement. Créés au xv e siècle, ces gouvernements étaient au xvi e au nombre de douze ; ils recouvraient les grandes provinces frontières et en fait la plus grande partie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gouverneur-ancien-regime/#i_2658

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 106 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La guerre »  : […] Peu importe que la guerre n'ait pas provoqué d'innovations techniques et qu'elle n'ait fait que profiter des techniques pacifiques. Quelle que soit sa forme, l'État est guerrier. Et la guerre s'est considérablement transformée. L'artillerie, déjà efficace contre les murailles classiques, commence à être utilisée dans les batailles en rase campagne, et son rôle est décisif dans la bataille navale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance/#i_2658

HETMAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 181 mots

Nom répandu aux xvi e et xvii e siècles dans les pays d'Europe orientale pour désigner le titulaire du grade militaire le plus élevé. Ainsi en Pologne et en Lituanie, du xv e au xviii e siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetman/#i_2658

HOMÈRE

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER, 
  • Gabriel GERMAIN, 
  • Michel WORONOFF
  •  • 12 022 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La grande maison aristocratique »  : […] L' oikos , la grande maison aristocratique, est au centre de L'Odyssée  : l'action du poème se déroule principalement dans les demeures d'Ulysse, de Nestor, de Ménélas et d'Alcinoos. Le terme oikos désigne à la fois la famille et les biens qui lui appartiennent. Une « grande maison » comprend le maître, son épouse, ses enfants légit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/#i_2658

HUSSARDS

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 455 mots

Nom tiré d'un terme hongrois, huszar (vingtième), qui désignait une milice qu'on levait à raison d'un homme sur vingt, pour l'opposer aux incursions des Turcs. Les premiers hussards apparus dans les armées françaises sont des déserteurs des armées impériales accueillis par le maréchal de Luxembourg au cours des opérations de la fin du xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hussards/#i_2658

INFANTERIE

  • Écrit par 
  • Henri de NANTEUIL
  •  • 3 156 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « reine des batailles » »  : […] Dès les plus anciennes périodes de l'Égypte et de la Mésopotamie, les fantassins ont constitué l'élément principal du combat. Dans la plupart des cas, ils s'aggloméraient en puissants carrés de plusieurs centaines d'hommes, formant ainsi l'infanterie lourde. Armés de piques ou de pointes, protégés par leurs boucliers, pressés les uns contre les autres, ils agissaient par leur masse. Il existait, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infanterie/#i_2658

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 444 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'expansion hors d'Arabie »  : […] Si, au lendemain même de la mort de Muḥammad, des sécessions se produisirent parmi les tribus bédouines, mal assimilées à la communauté, rapidement, Abou Bakr, successeur du Prophète, a refait l'unité de l'Arabie et affirmé la suprématie de l'islam : ce fut à la fois une guerre de conquête et une entreprise religieuse, qui devait en quelque sorte servir de répétition à des actions plus ambitieuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_2658

JANISSAIRES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 409 mots

Nom francisé du principal corps de troupe de l'Empire ottoman ( Yeni Čeri , « nouvelle troupe »), dont la création se situe dans la seconde moitié du xiv e siècle, sous le règne du sultan Mūrad I er (1362-1389). Le recrutement des janissaires, d'abord effectué en prélevant un prisonnier de guerre su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janissaires/#i_2658

JOFFRE JOSEPH (1852-1931) maréchal de France

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 772 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un petit propriétaire viticulteur, Joseph Joffre fait de brillantes études et, grâce à l'aide de ses compatriotes, prépare l'École polytechnique où il entre, benjamin de sa promotion. Lieutenant, puis capitaine au 1 er  génie à Versailles, il participe à la reconstruction de l'enceinte fortifiée de Paris. Prématurément veuf, il demande à servir en Extrême-Orient. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-joffre/#i_2658

L'ÂGE DES CASERNES (Michel Auvray) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carole LABARRE
  •  • 951 mots

« La conscription est bel et bien morte, prête à être rangée au musée militaire, aux côtés de l'arbalète, du sabre ou de l'ost féodal. » Par ces mots, Michel Auvray prend acte de la décision radicale annoncée par Jacques Chirac le 22 février 1996, programmant la suspension du service national. Dans son ouvrage L'Âge des casernes. Histoire et mythes du service militaire , publ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-des-casernes/#i_2658

LÉGION ÉTRANGÈRE

  • Écrit par 
  • Henry DUTAILLY
  •  • 731 mots

En 1830, voulant éviter qu'à l'avenir le souverain puisse disposer à sa guise d'une force armée indépendante de la nation, les hommes qui avaient porté Louis-Philippe sur le trône firent ajouter à la Charte constitutionnelle la phrase suivante : « Toutefois aucune troupe étrangère ne pourra être admise au service de l'État qu'en vertu d'une loi ». Les régiments suisses et les étrangers servant dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legion-etrangere/#i_2658

LOUIS XIV (1638-1715) roi de France (1643-1715)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 10 392 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'armée »  : […] Cette guerre devenait de plus en plus probable, à partir de la mort de Philippe IV. Il faut ici parler de l'armée. Le secrétaire d'État qui l'avait dans son ressort était le plus fidèle serviteur de la monarchie : Michel Le Tellier, excellent intendant et administrateur. Ses réformes avaient contribué à corriger les défauts d'un système qu'on ne pouvait transformer d'un coup : armée recrutée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xiv/#i_2658

LOUVOIS FRANÇOIS MICHEL LE TELLIER marquis de (1641-1691)

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 382 mots

Fils du chancelier Michel Le Tellier, Louvois est associé par son père, dès 1662, à la charge de secrétaire d'État à la Guerre dont il a reçu la survivance, charge qu'il exerce pleinement à partir de 1677. Louis XIV l'appelle à son Conseil en 1672. Homme dur, exigeant et d'un abord difficile, Louvois est un travailleur ordonné et méthodique, capable de passer des détails de l'administration aux pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-michel-louvois/#i_2658

MALPLAQUET BATAILLE DE (1709)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 180 mots
  •  • 1 média

Le 11 septembre 1709, La bataille de Malplaquet, entre les 65 000 Français de Villars et les 75 000 alliés de Marlborough et du prince Eugène, est indécise, mais elle sauve la France d'une invasion. C'est la confrontation, sur un front de 5 kilomètres à la frontière des Pays-Bas, de deux lignes d'infanterie de faible profondeur, donc sans véritable force de choc, et immobilisées par leur trop long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-malplaquet/#i_2658

MARIGNAN BATAILLE DE (13-14 sept. 1515)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 201 mots

Dans sa conquête du Milanais, le roi François I er affronte les Confédérés suisses, alliés du duc de Milan, Maximilien de Sforza, du pape Léon X, de l'empereur Maximilien de Habsbourg et du cardinal de Sion. Une fois les Alpes franchies au col de l'Argentière, l'armée française, combinant chevalerie, artillerie et infanterie, soit plus de 30 000 hommes, se heurte à 20 000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-marignan/#i_2658

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 165 mots
  •  • 2 médias

Le mercenariat définit une fonction militaire ou paramilitaire assurée en contrepartie d'un salaire, comme le révèle l'origine latine du mot ( merces , salaire). Assurée par des spécialistes de la guerre, cette activité repose sur des contingents privés prêts à louer leurs services au plus offrant, sans aucune vue patriotique commune. La rémunération peut être relativement f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercenaires/#i_2658

MODE - Histoire et composantes

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  • , Universalis
  •  • 12 465 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La mise en place d'un marché au XVIIIe siècle »  : […] Le prêt-à-porter, qui recouvre aujourd'hui une immense diversité de produits, emprunte ses premières méthodes de fabrication à celle des uniformes militaires. En France, l'usage de ces costumes, définis par des règlements, a commencé à se répandre au xvii e  siècle. À la fin du siècle suivant, un Directoire de l'habillement centralisait les comman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-histoire-et-composantes/#i_2658

MOLLWITZ BATAILLE DE (1741)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 194 mots
  •  • 1 média

Au début de la guerre de Succession d’Autriche, Frédéric II attaque l’armée de Wilhelm Reinhard Neipperg, à Mollwitz (Silésie), le 10 avril 1741. Il étrenne, dans l’ordonnance de ses troupes, un agencement spécial, dotant l’infanterie, déployée en ordre mince (3 rangs) au centre, de petits canons de trois livres devant chaque bataillon, et intercalant deux bataillons de grenadiers dans les escadro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-mollwitz/#i_2658

MOUSQUETAIRE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 346 mots

Soldat d'infanterie armé d'un mousquet. Amélioration de l'arquebuse, le mousquet est introduit dans les armées françaises au xvi e siècle. On donne le nom de mousquetaires aux bandes qui en étaient armées. Tant que les piquiers restent la principale masse de choc au combat, arquebusiers puis mousquetaires jouent le rôle d'infanterie légère aux ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousquetaire/#i_2658

OST

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 213 mots

Terme (en latin hostis ) désignant le service militaire féodal dont les dépenses sont à la charge du vassal. L'ost est dû par tout vassal à son seigneur. À l'origine illimité, il est réduit ensuite à quarante jours par an ; parfois restreint à une zone proche du territoire occupé par le fief, il est évalué en nombre d'hommes armés, qui varie suivant l'importance du fief. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ost/#i_2658

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 911 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Une administration centralisée, une armée forte »  : […] Plus encore qu'auparavant, le sultan ottoman est alors un souverain absolu, le chef spirituel et temporel de l'Empire. Lorsqu'il ne participe pas aux expéditions militaires, il réside à Constantinople, dans le palais édifié à la pointe du Sérail , ou bien à Andrinople ; c'est au palais que se tiennent les réunions du Divan (conseil du gouvernement) et que sont logés la famille et les serviteurs du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-ottoman/#i_2658

PHILIPPE II (env. 382-336 av. J.-C.) roi de Macédoine (359-336 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 2 198 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les débuts du règne »  : […] La situation était critique. Les Athéniens et les Thraces poussaient en avant leurs propres candidats au trône ; des peuples vassaux, comme les Péoniens, se soulevaient. Surtout, les Illyriens avaient, semble-t-il, occupé les régions montagneuses à l'ouest du royaume. Philippe sut tirer parti de l'inquiétude générale. Certes, l'armée macédonienne avait été écrasée. Mais c'était une armée aristocr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-ii/#i_2658

PHILIPPE IV LE BEL (1268-1314) roi de France (1285-1314)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 5 052 mots

Dans le chapitre « La France dans la Chrétienté »  : […] Les armées dont dispose Philippe le Bel, et dont il laissa en général le commandement au connétable, aux maréchaux et à son frère Charles de Valois (mais il paya vaillamment de sa personne à Mons-en-Pévèle), ne correspondent pas aux effectifs que laisserait supposer la richesse en hommes de la France. Les difficultés pour réunir l'ost féodal, les facilités de rachat de plus en plus grandes pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iv-le-bel/#i_2658

PIERRE Ier LE GRAND (1672-1725)

  • Écrit par 
  • Roger PORTAL
  •  • 4 120 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle puissance militaire »  : […] Pierre le Grand a écrit dans le Règlement maritime de 1702 : « Un souverain n'a deux mains que s'il possède une armée de terre et une flotte. » De fait, les premiers échecs de la guerre contre la Suède ont révélé la faiblesse militaire de la Russie, qui avait été aggravée par la révolte et la décimation des troupes d'« archers » ( streltsy) , en 1698. Entre 1699 et 1705, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-le-grand-1672-1725/#i_2658

POLICE SOUS LA RÉVOLUTION ET L'EMPIRE

  • Écrit par 
  • Vincent DENIS
  •  • 3 209 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les créations institutionnelles du Directoire (1795-1799) »  : […] La chute de Robespierre en juillet 1794, puis la fin du gouvernement révolutionnaire provoquent de nouvelles transformations pour la police. Le personnel policier est une des cibles de la « réaction thermidorienne » de l'an III (septembre 1794). Le contrôle direct de la police par la Convention s'accentue. Le Comité de sûreté générale devient la principale autorité de police. Avec la suppression d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-la-revolution-et-l-empire/#i_2658

PRÊT-À-PORTER

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  •  • 3 582 mots

Dans le chapitre « La mise en place d'un marché au XVIIIe siècle »  : […] Le prêt-à-porter, qui recouvre aujourd'hui une immense diversité de produits, emprunte ses premières méthodes de fabrication à celle des uniformes militaires. En France, l'usage de ces costumes, définis par des règlements, a commencé à se répandre au xvii e  siècle. À la fin du siècle suivant, un Directoire de l'habillement centralisait les comman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pret-a-porter/#i_2658

PRÉTORIENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 445 mots
  •  • 1 média

Depuis Scipion Émilien (~ 184-~ 129), le second « Africain » et le vainqueur de Carthage, les commandants en chef romains ont pris l'habitude de lever une garde personnelle, chargée de leur protection et organisée en neuf cohortes sous Auguste, puis en dix à partir de Dioclétien. Chaque cohorte comprenant cinq cents hommes, c'est une troupe de cinq mille prétoriens qui est ainsi mise à la disposit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pretoriens/#i_2658

RÉACTION ARISTOCRATIQUE

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 856 mots

Nom qui désigne la réaction des privilégiés au cours du xviii e siècle contre l'ordre politique et social établi par Louis XIV. La réaction aristocratique comprend une réaction proprement nobiliaire, venue de ceux qu'on appelle des gentilshommes, une autre du clergé et, enfin, celle des parlementaires et de la noblesse de robe en général. Chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-aristocratique/#i_2658

REICHSWEHR

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 071 mots

Armée de métier de la République de Weimar, la Reichswehr est née de la Constitution de 1919. Les rapports du chef de l'État avec l'armée devinrent alors très différents de ceux qui avaient existé au temps du Kaiser. À la suite des réformes constitutionnelles d'octobre 1918, l'armée était, en principe, soumise au contrôle parlementaire. Le président de la République avait le titre de commandant en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reichswehr/#i_2658

RÉVOLUTION & EMPIRE, armée

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BERTAUD
  •  • 8 855 mots
  •  • 1 média

À la suite des travaux pionniers d'André Corvisier sur l' armée d'Ancien Régime, les recherches sur l'armée de la Révolution et de l'Empire se sont orientées vers l'étude sociale des soldats et des cadres des demi-brigades ou des régiments de la Grande Nation. Sans oublier, comme le soulignait jadis Marcel Reinhard et comme l'affirma aussi le général Gambiez, président de la commission internatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-et-empire-armee/#i_2658

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Marius et la réforme de l'armée »  : […] Marius rassemble autour de lui le parti populaire, mécontent, déçu et en proie au sourd désir de la revanche. Consul en 107 avant J.-C., après une carrière normale de magistrat, il opère une réforme militaire profonde, en admettant, dans les rangs de l'armée, les prolétaires qui n'avaient pas, jusque-là, accès aux légions. L'armement, la tactique sont uniformisés. Une armée de pauvres succède ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_2658

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Septime Sévère »  : […] La mort de Commode ouvrit, comme autrefois celle de Néron, une crise grave. Les armées de province ne supportèrent pas la comédie que jouaient à Rome les prétoriens, qui après trois mois de règne tuèrent l'excellent Pertinax et donnèrent la pourpre à Didius Julianus, qui leur promettait davantage. L'armée du Danube marcha sur Rome et imposa son chef, Septime Sévère. Il dut se débarrasser de deux r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_2658

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 5 457 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dioclétien et la tétrarchie (284-305) »  : […] Pour la première fois depuis longtemps un règne allait durer plus de vingt ans et se terminer par une abdication volontaire. Tels furent la chance et le mérite de Dioclétien, cet officier dalmate dont l'esprit organisateur et ingénieux créa les institutions du « Bas-Empire », en systématisant l'œuvre de ses prédécesseurs depuis Septime Sévère. Arrivé au pouvoir dans l'idée de régner seul, il en vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-antiquite-tardive/#i_2658

ROON ALBRECHT comte von (1803-1879)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 365 mots

Feld-maréchal et écrivain militaire prussien. Officier d'infanterie et professeur à l'Académie de guerre de Berlin, Albrecht Theodor Emil Roon publie, en 1837, une Géographie militaire de l'Europe ( Militärische Länderbeschreibung von Europa ). Auteur d'un rapport sur les améliorations à apporter à l'organisation de l'armée et en particulier de l'infant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-roon/#i_2658

SADOWA (BATAILLE DE)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 254 mots

Le 3 juillet 1866 à Sadowa, près de l'Elbe, en Bohême, 221 000 Prussiens commandés par von Moltke écrasent les 215 000 Autrichiens et Saxons conduits par Ludwig August von Benedek (1804-1881). Les Prussiens, alors en pleine expansion sous l'impulsion du chancelier Otto von Bismarck, bénéficient de la supériorité de leur armement, à savoir les canons Krupp en acier, les fusils Dreyse à chargement p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadowa-bataille-de/#i_2658

SAINT-GERMAIN CLAUDE LOUIS ROBERT comte de (1707-1778)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 323 mots

Né à Vertamboz, près de Lons-le-Saunier, noble et pauvre, Saint-Germain embrasse la carrière d'enseignant chez les jésuites, puis celle des armes comme lieutenant, dans le régiment de son père. Trop pauvre pour acheter un régiment lui-même, il prend successivement du service dans les troupes de l'Électeur palatin et dans celles du prince Eugène qui lui confie une compagnie. Il combat en Hongrie co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-louis-robert-saint-germain/#i_2658

SAINT-LOUIS ORDRE DE

  • Écrit par 
  • Claude DUCOURTIAL-REY
  •  • 403 mots

Ordre créé par Louis XIV en avril 1693. La France faisait alors front à la ligue d'Augsbourg et ses armées souffraient d'une pénurie de cadres subalternes, souvent d'origine roturière, sans fortune, et découragés par l'indifférence du pouvoir central. C'est pour leur témoigner son intérêt que le roi, sur l'incitation des maréchaux de Luxembourg et Vauban, institua le premier ordre de Mérite frança […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-saint-louis/#i_2658

SAMURAI ou SAMOURAÏ

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 372 mots
  •  • 1 média

Guerriers du Japon ancien . En vieux japonais, les hommes d'armes étaient appelés mononofu . Après la réorganisation du pouvoir impérial sur les modèles continentaux, apparaît, au plus tard au viii e  siècle, le mot bushi , d'origine chinoise, pour désigner les fonctionnaires militaires. À partir de cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samurai-samourai/#i_2658

SCHLIEFFEN ALFRED comte von (1833-1913)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 558 mots

Fils d'un général prussien, Schlieffen fait des études de droit, puis entre dans l'armée et devient officier de cavalerie. À trente-quatre ans il est attaché militaire à Paris où il reste deux ans. Il participe comme officier d'état-major à la guerre de 1866 contre l'Autriche et fait la campagne de 1870-1871 à l'état-major du grand-duc de Mecklembourg. Passionné d'histoire militaire, Schlieffen de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-schlieffen/#i_2658

SÉGUR HENRI PHILIPPE (1724-1801) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 272 mots

Le marquis de Ségur n'est pas passé à la postérité pour sa participation aux guerres de Succession d'Autriche, de Sept Ans ou de l'Indépendance américaine (qu'il fit aux côtés de La Fayette et de Noailles). Mais, ministre de la Guerre de 1780 à 1787, il signe l'édit du 28 mai 1781, qui exige de tout candidat à l'état d'officier qu'il fasse preuve de quatre quartiers de noblesse. C'est l'accès de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-philippe-segur/#i_2658

SERVICE MILITAIRE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 498 mots

L'expression « service militaire » n'évoque souvent que le séjour passé à la caserne, c'est-à-dire le service actif. Or celui-ci n'est qu'une partie des obligations militaires dues par les citoyens au service de l'État. Historiquement, c'est en Prusse qu'apparaît en 1733 sous sa forme institutionnelle moderne le service militaire obligatoire ; désormais, aux yeux des stratèges, la notion de servic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/service-militaire/#i_2658

SPAHI

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 120 mots

À l'origine, titulaire d'un bénéfice en Asie centrale, qui accomplissait le service militaire personnel (en persan, sipari signifie guerrier). Dans l'Empire ottoman, le sipahi est un cavalier qui reçoit l'usage d'une terre en Anatolie ou en Roumélie ; peu à peu, ce bénéfice devient héréditaire, mais, jusqu'à la fin du xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spahi/#i_2658

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'accession à la puissance »  : […] Le Danemark, exploitant le monopole du Sund, a voulu interdire à la Suède un accès à la mer libre par Gefle et Göteborg. Christian IV doit abandonner ses projets contre la Suède (1613). À la Russie en proie aux Troubles, Gustave II Adolphe (1611-1632) impose la paix de Stolbova (1617), qui fait du golfe de Finlande une mer suédoise, privant les Moscovites de leur débouché sur la Baltique. À la Po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_2658

TRENTE ANS GUERRE DE

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 3 271 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les armées de la guerre de Trente Ans »  : […] Trente ans de guerre, dont le principal théâtre d'opérations allait être le Saint Empire. Les armées en présence étaient, avant tout, des armées de mercenaires, levées par des chefs de guerre qui assuraient l'enrôlement, l'armement et le ravitaillement des troupes. Au début, les effectifs ne dépassaient pas une vingtaine de milliers d'hommes, mais ils s'enflèrent considérablement au cours du conf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-trente-ans/#i_2658

VOÏVODE ou VOÏEVODE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 435 mots

Ce terme slave ( voevoda , plur. voevody ), qui signifie littéralement « chef de guerre », était connu depuis les temps les plus reculés ; il est attesté au x e  siècle par Constantin Porphyrogénète. En Russie, selon les sources plus anciennes, il désigne n'importe quel dignitaire chargé d'un commandemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voivode-voievode/#i_2658

VOLONTAIRES, Révolution française

  • Écrit par 
  • Jean-Michel LÉVY
  •  • 1 018 mots

Réformer l'armée n'est pas la préoccupation dominante des États généraux de 1789. C'est l'attitude du roi qui, en juillet, amène les électeurs parisiens à former une milice de 48 000 hommes, qui prend la Bastille ; et, la province imitant Paris, le royaume va se trouver encadré par une garde nationale de 2 500 000 citoyens. En vain, Dubois-Crancé a proposé le service militaire obligatoire ; l'Asse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volontaires-revolution-francaise/#i_2658


Affichage 

Armée japonaise au XIXe siècle

photographie

Des officiers japonais étudient une carte, vers 1860 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bataille de Reischoffen, A. Morot

photographie

Charge de cuirassiers, le 6 août 1870 Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la puissance de feu décuplée de l'infanterie et de l'artillerie sonne le glas pour les charges furieuses de cavalerie Aimé Morot, «Bataille de Reischoffen», huile sur toile, 1887 

Crédits : AKG

Afficher

Gardes suisses

photographie

Trois gardes suisses dans leurs différents uniformes, en 1885 Ils appartiennent au corps de police papale dont l'originalité est de recruter ses membres dans les cantons suisses 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Armée du peuple en Indochine, 1950

photographie

En Indochine, en 1950, des paysans ont été réunis par la police qui cherche des armes Dans certains paniers de riz se trouvent des grenades 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bataille de la Somme

photographie

Les pièces d'artillerie de la 39e batterie de campagne en action, pendant la bataille de la Somme, en 1916 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Canon antiaérien

photographie

Soldats allemands se servant d'un canon antiaérien à tir rapide utilisé principalement contre les avions à basse altitude Les soldats portent des masques à gaz 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Casque en bronze

photographie

Lions, sphinx et palmettes ornent ce casque en bronze du type corinthien Troisième quart du VIIe siècle avant J-C Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Chars amphibies

photographie

Les troupes américaines et leurs chars amphibies débarquent à Inchon, à 35 kilomètres de Séoul, après un important bombardement des défenses côtières Cette opération fut la première contre-attaque de la guerre de Corée, en 1950 

Crédits : Bert Hardy/ Getty Images

Afficher

Construction du chemin de fer

photographie

Des travailleurs participent à la construction d'une voie de chemin de fer à travers la forêt, en Russie, vers 1900 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Débarquement de Normandie

photographie

Les fantassins américains et les bateaux de débarquement à Omaha Beach en Normandie, le 6 juin 1944 

Crédits : John Parrot/ Stocktrek Images/ Getty Images

Afficher

Débarquement en Nouvelle-Guinée

photographie

Les troupes américaines débarquent en Nouvelle-Guinée (1944) 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Erwin Rommel

photographie

Le maréchal Erwin Rommel (1891-1944), au centre, l'un des plus brillants et le plus célèbre des chefs militaires allemands pendant la Seconde Guerre mondiale 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Guerre de Six Jours

photographie

Les forces israéliennes, qui rejoignent le front de Suez, croisent un camion de prisonniers égyptiens lors de la guerre de Six Jours, en 1967 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Hélicoptères

photographie

Un groupe d'hélicoptères américains en opération pendant la guerre du Vietnam, en 1968 

Crédits : Terry Fincher/ Getty Images

Afficher

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945

vidéo

Le 6 août 1945, un bombardier américain largue la première bombe atomique de l'histoire sur la ville d'Hiroshima, au Japon Une seconde bombe A est lancée sur Nagasaki le 9 août Les deux cités sont entièrement détruites; quelque 150 000 personnes sont tuées sur le coup Ce chiffre... 

Crédits : National Archives

Afficher

L'équipage d'un B26 au rapport

photographie

Sur une base aérienne, en 1944, l'équipage d'un Marauder B26, au rapport, après une opération sur les côtes françaises, dans le cadre du débarquement allié 

Crédits : Fred Ramage/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Mortier géant

photographie

Le mortier géant Dictateur, utilisé par l'armée nordiste, pendant la guerre de Sécession, en 1865 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Nagasaki

photographie

Le champignon atomique au-dessus de Nagasaki après le lancement de la deuxième bombe nucléaire à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 9 août 1945 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Parade de l'Armée rouge

photographie

L'Armée rouge défile à Kharkov, en 1920 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Première Guerre mondiale, 1914-1918

vidéo

Au mois d'août 1914, les peuples européens partent pour une guerre qu'ils imaginent non seulement " fraîche et joyeuse ", mais courte : tout le monde est persuadé de pouvoir être de retour au foyer " avant la chute des premières feuilles " Pourtant, après quelques mois d'une guerre de... 

Crédits : National Archives

Afficher

Prisonniers irakiens

photographie

Des prisonniers irakiens, en Iran, pendant la guerre Iran-Irak, en 1987 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Relief de Domitius Ahenobarbus (détail)

photographie

Ce bas-relief, qui aurait été commandité par Gnaeus Domitius Ahenobarbus (consul en 122 av J-C) pour un temple du champ de Mars, représente une cérémonie républicaine du cens, au cours de laquelle chaque citoyen romain était classé et incorporé dans l'armée en fonction de sa fortune... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Tir antiaérien

photographie

Des soldats du Front national de libération (FNL ou Vietcong) tirent sur un appareil américain effectuant une opération aérienne sur un village du Sud-Vietnam, pendant la guerre du Vietnam, en 1969 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Trafic d'armes

photographie

Des combattants de la guérilla afghane s'intéressent au stock d'un marchand d'armes, en 1987, pendant la guerre avec l'URSS 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Armée japonaise au XIXe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bataille de Reischoffen, A. Morot
Crédits : AKG

photographie

Gardes suisses
Crédits : Hulton Getty

photographie

Armée du peuple en Indochine, 1950
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bataille de la Somme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Canon antiaérien
Crédits : Hulton Getty

photographie

Casque en bronze
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Chars amphibies
Crédits : Bert Hardy/ Getty Images

photographie

Construction du chemin de fer
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Débarquement de Normandie
Crédits : John Parrot/ Stocktrek Images/ Getty Images

photographie

Débarquement en Nouvelle-Guinée
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Erwin Rommel
Crédits : Hulton Getty

photographie

Guerre de Six Jours
Crédits : Hulton Getty

photographie

Hélicoptères
Crédits : Terry Fincher/ Getty Images

photographie

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945
Crédits : National Archives

vidéo

L'équipage d'un B26 au rapport
Crédits : Fred Ramage/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Mortier géant
Crédits : Hulton Getty

photographie

Nagasaki
Crédits : Hulton Getty

photographie

Parade de l'Armée rouge
Crédits : Hulton Getty

photographie

Première Guerre mondiale, 1914-1918
Crédits : National Archives

vidéo

Prisonniers irakiens
Crédits : Hulton Getty

photographie

Relief de Domitius Ahenobarbus (détail)
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Tir antiaérien
Crédits : Hulton Getty

photographie

Trafic d'armes
Crédits : Hulton Getty

photographie