ARISTOLOCHIALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Aristolochia

Aristolochia
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Asarum

Asarum
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Caractères botaniques

L'appareil végétatif n'offre aucune particularité, si ce n'est la présence de cellules à essence, qui dégagent une odeur désagréable lorsque l'on froisse les feuilles.

La fleur, précédée d'une seule préfeuille, comprend un périanthe tubuleux, constitué de trois pièces soudées (les sépales et les pétales étant indifférenciés) ; l'intérieur, dans la région médiane, est tapissé de poils orientés vers la base. Au fond du tube, les étamines et le pistil sont soudés en une sorte de colonne, le gynostème : en haut, six étamines, réduites à leurs anthères, sont recouvertes chacune d'un appendice lobé, qui n'est autre qu'un stigmate du pistil ; le fût de la colonne est constitué par la soudure des styles et l'ovaire, en position infère, se divise en six loges (carpelles) ; de nombreux ovules anatropes s'attachent sur la paroi interne de ces loges (ou placentation axile).

Aristolochia

Aristolochia

Dessin

«Aristolochia clematitis L.»: sommité fleurie, coupe longitudinale de la fleur et son diagramme. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La pollinisation est croisée, les stigmates arrivant à maturité avant les étamines. Elle est effectuée par les insectes (entomophilie).

Le fruit sec est une capsule qui s'ouvre par des fentes (déhiscence septicide).

La graine, petite, aplatie et triangulaire, contient un albumen abondant et un embryon droit, minuscule.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Chantal BERNARD-NENAULT, Jacques MIÈGE, « ARISTOLOCHIALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristolochiales/