ARGUMENT, logique

ANSELME DE CANTORBÉRY (1033/34-1109)

  • Écrit par 
  • Michel-Marie DUFEIL
  •  • 2 177 mots

Dans le chapitre « L'« argument ontologique » »  : […] Les manuels nous ont gardé d'Anselme le fameux « argument ontologique » de l'existence de Dieu. Présenté pendant près d'un millénaire comme argument a priori, il était alors justiciable du platonisme récurrent qui, par la patristique, baignait effectivement les écoles monastiques à l'orée du xii e  siècle. Mais les exégèses tardives du cartésianis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anselme-de-cantorbery/#i_35218

ARGUMENTATION

  • Écrit par 
  • Chaïm PERELMAN
  •  • 1 856 mots

L'argumentation est la manière de présenter et de disposer les arguments ; le terme désigne aussi l'ensemble des arguments qui résulte de cette présentation. En logique formelle, dans son sens technique, le mot «  argument » indique une valeur déterminée, susceptible d'être substituée à une variable dans une fonction. Dans son sens usuel, l'argument est soit un raisonnement destiné à prouver ou à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argumentation/#i_35218

FREGE GOTTLOB (1848-1925)

  • Écrit par 
  • Claude IMBERT
  •  • 3 260 mots

Dans le chapitre « La caractéristique »  : […] Pour formaliser le raisonnement arithmétique, Frege conçut une caractéristique apte à dépeindre les actes logiques aussi sûrement que l'arithmétique signale ses opérations. Cependant la logique de Frege n'imite pas l'arithmétique en utilisant les mêmes symboles d'opérations (+, ×), comme le firent Leibniz et Boole ; l'idéographie emprunte à la mathématique un procédé d'algèbre, la double distinct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottlob-frege/#i_35218

MODALITÉS, logique

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 599 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nécessité, contingence et plénitude »  : […] L'histoire des conceptions philosophiques de la modalité est étroitement liée à celle des doctrines qui soutiennent la nécessité de ce qui est et de nos actions, dans leur opposition aux doctrines qui admettent qu'il y a, dans la nature ou en nous, une forme de contingence, c'est-à-dire au conflit philosophique traditionnel entre déterminisme et libre arbitre. On peut en retracer l'origine chez l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modalites-logique/#i_35218

PROSLOGION, Anselme de Cantorbéry - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 863 mots

Rédigé par Anselme de Cantorbéry (1033 ou 1034-1109), abbé bénédictin du Bec en Normandie, devenu primat d'Angleterre en 1093, canonisé et déclaré docteur de l'Église en 1720, le Proslogion doit son immense célébrité à l'énoncé d'une preuve de l'existence de Dieu, « tel que rien de plus grand ne peut être conçu ». Sans cesse commenté, repris, réfuté, l'argument dit « ontolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proslogion/#i_35218

SCEPTICISME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DUMONT
  •  • 7 740 mots

Dans le chapitre « Les nouveaux sceptiques »  : […] Le lieu de l'âme dans lequel s'exerce le jeu des oppositions entre phénomènes et noumènes est selon Ænésidème la mémoire. À telle représentation présente, on peut opposer telle représentation passée, ou même l'imagination d'une chose future. C'est pourquoi, dans la pratique du doute sceptique, l'âme ne se trouve pas totalement engagée. Plus tard, on verra Descartes, convaincu de l'unité de l'espr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scepticisme/#i_35218

STOÏCISME

  • Écrit par 
  • Jacques BRUNSCHWIG, 
  • Urs EGLI
  •  • 7 430 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sémantèmes »  : […] Les sémantèmes sont désignés par des expressions empruntées à un grec normalisé. Aussi les stoïciens peuvent-ils à bon droit parler d'une syntaxe des sémantèmes. Si l'on compare leurs sémantèmes aux expressions d'un système logique moderne, on peut traduire « syntaxe des sémantèmes » par « règles de formation ». Voici un exemple de règle : un sujet au nominatif et un prédicat forment une propositi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoicisme/#i_35218

ZÉNON D'ÉLÉE (Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU
  •  • 1 925 mots

Dans le chapitre « Les arguments de Zénon »  : […] L'interprétation que Platon donna du livre, aujourd'hui perdu, de Zénon (cf. Parménide , 128 a-e), et selon laquelle les arguments de celui-ci voulaient montrer l'incohérence des adversaires de Parménide, n'a pas été jusqu'ici sérieusement contestée. Elle s'accorde d'ailleurs avec la tradition qui, transmise par Diogène Laërce ( Vie des philosophes , liv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zenon-d-elee/#i_35218