ARÉISME

Les causes de l'aréisme

Cette absence de drainage tient, avant tout, à des causes climatiques. L'élément décisif est l'insuffisance des précipitations. La circulation atmosphérique générale est la grande responsable de ce déficit des précipitations sur une portion notable du globe terrestre : en donnant naissance, aux latitudes subtropicales, à deux chapelets de cellules de hautes pressions, bien établies sur la moitié orientale des océans et la moitié occidentale des continents, elle y interdit toute ascendance et donc toute précipitation, si ce n'est lorsque les hautes pressions se déplacent, en suivant le soleil dans son mouvement saisonnier apparent.

L'action de ces cellules anticycloniques est renforcée chaque fois qu'un courant froid longe un littoral, comme c'est le cas au large de la côte pacifique de l'Amérique du Sud et de la côte atlantique de l'Afrique du Sud ; l'air humide, abordant une terre plus chaude que l'étendue marine qu'il vient de parcourir, s'éloigne de son point de rosée, et la condensation demeure impossible. De même, une chaîne de montagne, interposée sur la trajectoire des vents marins, condense l'humidité sur son versant au vent et place les régions sous le vent sous un régime de sécheresse aggravée. L'éloignement marqué de la mer est responsable de la remontée des déserts tropicaux jusqu'au 55e degré de latitude nord, en Asie moyenne soviétique par exemple.

Les précipitations sont d'autant moins capables d'assurer un écoulement permanent qu'elles sont plus irrégulières. L'irrégularité est à son comble dans un domaine central : ainsi il n'est pas rare de compter cinq à dix années entièrement sèches consécutives dans le Sahara oriental ; toute vie végétale y est impossible, et tout écoulement absent, du moins entre les averses, et il faut bien parler de désert vrai ou intégral. Mais, sur les marges de ce domaine hyper-aride, les pluies, bien que rares et brèves, se produisent toujours à la même saison, l'été sur la marge équatoriale, l'hiver sur [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ARÉISME  » est également traité dans :

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 817 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Un pays de grandes plaines »  : […] río Pilcomayo, qui constitue la frontière du Paraguay, au río Colorado qui coule aux lisières de la Patagonie, l'aréisme est la dominante du Chaco et de la Pampa. Trois rivières seulement, descendues des Andes tropicales bien arrosées, réussissent à traverser le Chaco : le Pilcomayo, le Bermejo et le Juramento Salado. Le seul cours d'eau pampéen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_23056

CHACO

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Romain GAIGNARD
  •  • 2 807 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une plaine semi-désertique »  : […] L'aréisme humide succède ainsi à l'aréisme sec : le trait le plus frappant du Chaco est l'absence de tout écoulement organisé, de tout réseau hydrographique. Seules deux rivières issues des Andes, le Pilcomayo et le Bermejo, atteignent par intermittence le río Paraguay. Les autres ruisseaux temporaires divaguent et se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaco/#i_23056

ÉGYPTE - Géographie

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 5 786 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le milieu physique »  : […] à plus de 400 km du littoral méditerranéen actuel. C'est aujourd'hui le domaine de l'aréisme ; seul le gel mais aussi le sel et le gypse permettent le morcellement du matériel rocheux et la formation de regs de fragmentation. À l'extrême sud-ouest affleure le socle cristallin avec le djebel Uweinat qui culmine à 1 934 m et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-geographie/#i_23056

MAGHREB - Géographie

  • Écrit par 
  • Olivier PLIEZ, 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 7 254 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un problème crucial, l'eau, et un milieu fragile »  : […] merdjate du Gharb. En zone saharienne, caractérisée en général par l'aréisme, l'écoulement dépend des terrains traversés : l'infiltration est instantanée dans les étendues sableuses, plus importantes dans le Sahara central et les déserts libyens, alors que les crues prennent toute leur importance sur les substrats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-geographie/#i_23056

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « ARÉISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/areisme/