INDUSTRIELLE ARCHITECTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historicisme et éclectisme

On associe le plus souvent l'historicisme de l'architecture industrielle au triomphalisme manufacturier de la seconde moitié du xixe siècle en convoquant comme témoin l'usine Motte-Bossut de Roubaix, le plus fameux « château de l'industrie ». C'est oublier l'antériorité anglaise de l'historicisme. Le palladianisme qui marque toute la production architecturale de l'Angleterre touche la construction industrielle d'outre-Manche dès 1760 : à Soho, la forge de Mr. Boulton, dessinée par un architecte spécialisé dans la construction d'usines, B. Wyatt, adopte le plan d'une villa palladienne. En 1783, au Masson Mill de Cromford s'alignent des baies serliennes qui vont devenir un thème symbolique de l'industrie anglaise et américaine.

Le néogothique apparaît dans les mêmes années (1773 : manufacture de glaces de Ravenhead, à trois nefs séparées par des arcs en tiers-point) et envahit progressivement toute l'Europe : forges, mines des années 1850, usines textiles urbaines ou rurales, ainsi la célèbre manufacture de tapisserie de Glasgow (1889-1892) dans le goût vénitien.

Le style à l'italienne connaît une grande vogue en Angleterre et aux États-Unis, en particulier dans le traitement des cheminées qui peuvent devenir campaniles vénitiens (voir le traité de Rawlinson : Boilers and Factories Chimneys, 1877), ou colonnes à l'antique (station de pompage des eaux, Louisville, Kentucky, États-Unis 1860). La France restera toujours en retrait, tandis que l'Europe du Nord et du Centre habille en baptistères ses gazomètres (Saltford, Grande-Bretagne, 1822 ; Trieste, 1864 ; Troy, États-Unis, 1873 ; Vienne ; Berlin ; Stockholm...) et déguise en forteresse médiévale les chevalements de mine (en Allemagne et en Pologne) et surtout les châteaux d'eau situés en milieu urbain. Mais par économie la référence romano-italienne se réduit souvent à un décor de petites arcatures sous la corniche, ou à un système de bandes lombardes, référence archéologique romane en même temps que contreforts.

À la fin du siècle, tandis que l'historicisme jette ses derniers feux, l'éclectisme robuste et triomphal de l'architecture publique commence à passer dans le bâti industriel, en particulier dans deux secteurs de pointe, les usines de production d'électricité et les établissements de produits alimentaires. L'architecture des expositions universelles donne le ton, ostentatoire, combinant les références : la majesté du siècle de Louis XIV, les fantaisies de l'Art nouveau et les éléments de l'architecture bourgeoise. La brasserie de Baltimore (1887) est un hybride de massivité militaire dans les parties basses et de fantaisie balnéaire dans les toitures. Le pilastre colossal, le dôme, le pavillon et le bossage rustique sont alors des thèmes les plus en faveur (Nantes, biscuiterie Lefèvre-Utile, 1909).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Médias de l’article

États-Unis : la prospérité, 1920-1929

États-Unis : la prospérité, 1920-1929
Crédits : The Image Bank

vidéo

Circuit automobile de l'usine Fiat Lingotto, Turin

Circuit automobile de l'usine Fiat Lingotto, Turin
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Usine Fiat de Turin, 1919

Usine Fiat de Turin, 1919
Crédits : Fox Photos/ Getty Images

photographie

Musée d'Orsay

Musée d'Orsay
Crédits : Eduardo Fuster/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire du patrimoine à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  INDUSTRIELLE ARCHITECTURE  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 7 822 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Renaissance hellénique et néo-gothique : les « revivals » victoriens »  : […] Reprenant certaines analyses de ce que l'on appelle l'historicisme ou l'éclectisme, N. Pevsner a écrit qu'« en Angleterre au début du xix e  siècle, le bal travesti de l'architecture battait son plein ». Mais prendre ainsi position sur l'ensemble de la production d'une époque, n'est-ce pas substituer à l'analyse historique un jugement de valeur a priori reposant à la fois sur un idéal évolutionnis […] Lire la suite

ARC-ET-SENANS

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 917 mots
  •  • 1 média

Réalisée entre 1775 et 1779, la manufacture des salines d'Arc-et-Senans, située en bordure du Jura, est un exemple précoce d'architecture industrielle conçue avec un souci d'esthétique . L'architecte Claude-Nicolas Ledoux y fonda en partie sa théorie de l'urbanisme et sa philosophie visionnaire de la société, dont les prolongements sont à rechercher dans sa publication L'Architecture considérée s […] Lire la suite

ARCHITECTES ET INGÉNIEURS (expositions)

  • Écrit par 
  • Michel COTTE
  •  • 1 240 mots

L'ouvrage d'art et le grand bâtiment public ou industriel prennent place à la frontière de deux cultures, celle des architectes et celle des ingénieurs. Confrontation et complémentarité, affirmation d'autonomie et source mutuelle d'inspiration, l'ambiguïté paraît marquer cette rencontre. Les démarches intellectuelles s'opposent : l'architecte affirme une vision d'ensemble au nom de ses conceptions […] Lire la suite

AUTOUR DE GABRIELE BASILICO (livres et exposition)

  • Écrit par 
  • Emmanuel HERMANGE
  •  • 1 070 mots

Lorsque Gabriele Basilico, architecte de formation, réalise une série d'images sur la banlieue de Milan à la fin des années 1970 ( Milano, ritratti di fabbriche , Sugarco, Milan, 1983), la photographie de paysage urbain est un genre étranger au champ de l'art en Europe. Seuls les Américains, dans la continuité d'artistes tels que Charles Sheeler ou Walker Evans, considèrent les développements de […] Lire la suite

BECHER BERND (1931-2007) et HILLA (1934-2015)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 1 462 mots
  •  • 2 médias

À partir de la fin des années 1950, Bernd et Hilla Becher photographient des bâtiments et des paysages industriels : hauts fourneaux, chevalements, gazomètres, châteaux d'eau, silos à charbon ou à céréales, usines de traitement, etc. Il leur arrive aussi – mais plus rarement – de photographier des paysages et des maisons anciennes et récentes. La grande particularité de ces deux photographes – q […] Lire la suite

BEHRENS PETER (1868-1940)

  • Écrit par 
  • Luce CAYLA
  •  • 1 849 mots

Né à Hambourg, mort à Berlin, Peter Behrens appartient à la brillante génération d'architectes qui tentèrent de constituer, dans l'Allemagne du début du siècle, une école d'avant-garde. Grâce à la construction de l'usine de turbines de l'AEG, il s'impose comme le pionnier de l'architecture industrielle. Il ne produit pas cependant d'autre ouvrage qui ait marqué de façon décisive la génération suiv […] Lire la suite

BERND ET HILLA BECHER (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 1 013 mots

Conçue à l'origine par Armin Zweite, directeur du musée K20K21 de Düsseldorf, avec l'aide, à Paris, de Quentin Bajac, conservateur au Musée national d'art moderne, l'exposition itinérante consacrée à Bernd et Hilla Becher, en faisant étape au Centre Georges-Pompidou du 20 octobre 2004 au 3 janvier 2005, donnait pour la première fois aux Français l'occasion de découvrir un ensemble significatif de […] Lire la suite

CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES

  • Écrit par 
  • François CIOLINA
  •  • 5 328 mots
  •  • 5 médias

Les constructions métalliques constituent un domaine important d'utilisation des produits laminés sortis de la forge. Elles emploient, en particulier, les tôles et les profilés. Les structures constituées à partir de ces éléments nécessitent des opérations préalables de découpage, de perçage et de soudage en usine. Les opérations sur site sont limitées à des assemblages de modules primaires après […] Lire la suite

ÉCOMUSÉES INDUSTRIELS

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 505 mots

Dans le chapitre « Le musée hors de ses murs »  : […] Il est aujourd'hui admis que la façon la plus valable de rendre compte de notre héritage technique et industriel est d'en sauvegarder in situ les traces matérielles ou l'aspect encore reconnaissable. Ainsi, les volumes architecturaux et les surfaces utilisés, la disposition non aléatoire des bâtiments, l'implantation et le mode d'insertion de l'usine dans son environnement, les équipements périph […] Lire la suite

EXPERT ROGER-HENRI (1882-1955)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 690 mots

Issu d'une dynastie de vignerons aisés du Bordelais, Roger-Henri Expert fit ses études secondaires au collège Saint-Elme fondé par les Dominicains à Arcachon, s'inscrivit ensuite à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux avant de rejoindre celle de Paris : il obtint le second grand prix de Rome en 1912. Dès cette époque, il travaille avec André Granet pour la construction d'immeubles cossus, square et […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise HAMON, « INDUSTRIELLE ARCHITECTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-industrielle/