ARC ÉLECTRIQUE

SIDÉRURGIE

  • Écrit par 
  • Jean DUFLOT
  •  • 18 153 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Procédés électriques »  : […] Les procédés électriques reposent sur l'utilisation des fours à arc et des fours à induction. C'est Paul-Louis Héroult (1863-1914) qui le premier, en 1900, à La Praz (France), a donné au four à arcs sa forme moderne en adoptant l'arrivée du courant électrique triphasé par trois électrodes verticales suspendues, l'arc jaillissant entre chacune d'elles et la charge reliée au n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siderurgie/#i_23725

SOUFFLERIES

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 6 230 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La soufflerie F4 du Fauga-Mauzac (France) »  : […] Pour reproduire plus fidèlement la réalité des vols hypersoniques, on utilise alors des souffleries hypersoniques qualifiées de « chaudes » (dites aussi souffleries à haute enthalpie), où le gaz d’essai est chauffé intensément en amont de la tuyère de manière à fournir des écoulements chauds dans la veine d’essai. L’obtention de températures initiales (dites génératrices) avant détente dans la tuy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffleries/#i_23725

TANTALE ET NIOBIUM

  • Écrit par 
  • Robert SYRE
  •  • 5 431 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Consolidation »  : […] Pour passer des granules ou de la poudre à une forme massive utilisable, il existe trois procédés de consolidation. – Le frittage  : le métal, sous forme de poudre fine, est comprimé à froid en barreaux parallélépipédiques (de 3 à 50 kg). Chaque barreau est placé dans un four et chauffé par effet Joule sous un vide d'au moins 10 —3  pascal. La puissan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantale-et-niobium/#i_23725

TEMPÉRATURES PHYSICO-CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • François CABANNES
  •  • 3 853 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Fours à arc et fours à plasma »  : […] Le four à arc, qui a permis à Moissan les premières études physico-chimiques à 2 000  0 C, a acquis droit de cité dans l'industrie métallurgique et dans celle du verre : des fours de 75 000 kilowatts traitent 150 tonnes d'acier, les électrodes en graphite étant des cylindres de 60 centimètres de diamètre. Au laboratoire, le four à arc a beaucoup évolué vers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physico-chimie-des-hautes-temperatures/#i_23725

ULTRAVIOLET

  • Écrit par 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 4 447 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sources d'ultraviolet »  : […] D' après les lois du rayonnement (la longueur d'onde du maximum d' émission varie en fonction inverse de la température absolue), il faudrait produire des températures très élevées pour obtenir une émission d'origine thermique qui soit utilisable dans l'ultraviolet. Cela n'est qu'imparfaitement réalisé dans les lampes à incandescence, où la température de couleur ne dépasse que de peu 3 000 K, m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultraviolet/#i_23725


Affichage 

Four à arc

dessin

Four à arc 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Four à arc
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin