ARAMÉEN, langue

ALPHABET

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  • , Universalis
  •  • 3 456 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'alphabet araméen et sa descendance »  : […] L'alphabet araméen a été tiré du système phénicien par les scribes du royaume de Damas au ix e siècle avant J.-C. Sa forme cursive, plus pratique que celle du phénicien et répandue par les déportés araméens, connaîtra une singulière diffusion en Asie. Adopté par les rois d'Assyrie ( viii e s.), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphabet/#i_3669

ARAMÉENS

  • Écrit par 
  • R.D. BARNETT
  •  • 1 903 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Écriture et langue »  : […] L' araméen est un langage sémitique, proche parent de l'hébreu et du phénicien. Mais qui comporte quelques traits communs avec l'arabe. Il utilise l'alphabet phénicien. Le premier spécimen d'écriture araméenne connu remonte au x e ou au ix e  siècle avant J.-C. et a été recueilli sur un autel à T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arameens/#i_3669

ASSYRO-BABYLONIENNE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • René LABAT
  •  • 4 622 mots

Dans le chapitre « Aperçu linguistique »  : […] Cet akkadien qui, sous Sargon, acquiert enfin droit de cité appartient à la famille des langues sémitiques. Il en constitue le rameau oriental, le plus anciennement attesté, et assez isolé des autres. Il doit certainement une part de sa singularité à sa longue et étroite coexistence avec la langue sumérienne. L'influence de celle-ci marqua son phonétisme, sa morphologie et s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-assyro-babylonienne/#i_3669

BIBLE - Les traductions

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 3 150 mots

Dans le chapitre « Les targums »  : […] On appelle targums les traductions araméennes que les Juifs, palestiniens et babyloniens, ont faites, des siècles durant, des textes bibliques. Ainsi, un targum du Pentateuque existait probablement, peut-être même avec plusieurs variantes, dès la fin de l'ère préchrétienne. Derniers venus, les targums des Hagiographes sont très tardifs. Le mot « targum » n'est pas hébraïque, ni même sémitique. D'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-les-traductions/#i_3669

BIBLE - L'étude de la Bible

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 6 431 mots

Dans le chapitre « Le judaïsme ancien et les études bibliques »  : […] Une autre riposte à ce que l'on peut considérer comme l'impérialisme méthodologique allemand s'agissant des études bibliques consiste dans les travaux et publications sur l'histoire sociale et littéraire du judaïsme ancien. D'une certaine façon, la Bible, le Nouveau Testament y compris, fait partie de cet univers ancien, dont elle est une pièce intimement solidaire. Il faut noter la participation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-l-etude-de-la-bible/#i_3669

BURMARINA

  • Écrit par 
  • Luc BACHELOT
  •  • 3 115 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les archives assyro-araméennes »  : […] Parmi la centaine de tablettes d'argile mises au jour, dont certaines sont écrites exclusivement en caractères cunéiformes assyriens, d'autres uniquement en caractères araméens, d'autres encore utilisant les deux systèmes, trois tablettes en araméen portent la séquence des cinq lettres BRMRN. L'araméen, langue sémitique occidentale, se transcrit en caractères alphabétiques (proches de ceux de l'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burmarina/#i_3669

DUPONT-SOMMER ANDRÉ (1900-1983)

  • Écrit par 
  • Marc PHILONENKO
  •  • 763 mots

Né à Marnes-la-Coquette, André Dupont-Sommer entre en 1919 au séminaire Saint-Sulpice, à Issy-les-Moulineaux. Sa formation sera très complète. Il passe une licence ès lettres (1923-1924) et une licence en théologie (1927). Il devient membre de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem (1928-1929). L'année passée à Jérusalem aura pour lui une importance décisive. Elle fortifiera sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-dupont-sommer/#i_3669

ÉCRITURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 598 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les alphabets sémitiques »  : […] Dérivé de l’écriture phénicienne, l’alphabet araméen ( xi e  s. av. J.-C.) est la source de l’alphabet hébraïque ancien ( ix e  s. av. J.-C.) ou « hébreu carré ». Au cours de la diaspora, l’alphabet hébreu notera une langue à dominante germanique : le yiddish, apparu vers le xi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture-notions-de-base/#i_3669

HATRA SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Michel GAWLIKOWSKI
  •  • 2 067 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les découvertes »  : […] Hatra a été ensuite abandonnée et oubliée. Le premier effort sérieux pour étudier ses ruines est dû à l’équipe allemande qui a fouillé le site d’Assur avant 1914. Walter Andrae et ses collègues ont documenté les vestiges visibles sans les fouiller. Le fruit de ces travaux est consigné dans deux volumes parus en 1908 et 1912. Le plan du site qui fut alors levé reste toujours valable. Il fallut att […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-d-hatra/#i_3669

HÉBRAÏQUES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY, 
  • René Samuel SIRAT
  •  • 8 503 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Lexique »  : […] L'hébreu biblique est une langue à la fois archaïque et simple. Disposant d'un matériel lexicologique assez restreint, il le met en œuvre avec une fraîcheur et une délicatesse qui compensent cette relative pauvreté. Comme toutes les langues, il a dû comporter des dialectes : quelques vestiges en subsistent dans la Bible. La langue de la poésie se distingue assez sensiblement de celle de la prose p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-hebraiques/#i_3669

MANDÉISME

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 1 842 mots

Dans le chapitre « Textes et doctrines »  : […] La secte mandéenne a été révélée en 1652 par un missionnaire carme, qui décrivait ses membres sous le nom de « chrétiens de saint Jean ». Au cours du xvii e  siècle, de nombreux voyageurs allèrent sur place recueillir des renseignements. Mais la véritable étude scientifique commença seulement au milieu du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandeisme/#i_3669

MÉSOPOTAMIE - L'écriture cunéiforme

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 3 072 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La fin de l'écriture cunéiforme »  : […] L' alphabet consonantique, inventé au milieu du II e millénaire, fut utilisé en Canaan et à Ugarit, mais il resta cantonné dans des travaux d'intérêt local. Il ne devint pas un véritable rival de la prestigieuse écriture cunéiforme ; rien n'indique une évolution, même lente, en ce sens. Le reflux vint d'ailleurs. Vers − 1190, toute la région fut bouleversée par des troubl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-ecriture-cuneiforme/#i_3669

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'exil et la période perse (587-333 av. J.-C.) »  : […] Le territoire du royaume de Juda, qui, administrativement, avait été rattaché à la province de Samarie après le meurtre de son gouverneur judéen, ne fut pas repeuplé par des colons comme l'avait été celui du royaume d'Israël. Mais les vides causés par la guerre et ses suites (massacres, déportations, fuite en Égypte) furent comblés par les peuples voisins : Édomites, Ammonites et Moabites ; ils oc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_3669

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 198 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pétra était-elle une ville orientale ou une ville hellénisée ?  »  : […] À l'époque nabatéenne, les habitants de Pétra utilisaient dans leurs inscriptions une langue et une écriture dérivées de l'araméen d'empire, c'est-à-dire de l'araméen utilisé par la chancellerie de l'empire perse achéménide. Leur langue parlée était araméenne ou arabe, en tout cas sémitique. Hormis quelques emprunts à l'Égypte, leurs dieux appartiennent aux domaines syrien e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_3669

QUMRĀN

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 3 548 mots

Dans le chapitre « Une bibliothèque diversifiée »  : […] Dans leur grande majorité, les rouleaux étaient de parchemin, une centaine seulement de papyrus. De 13 à 15 p. 100 des textes sont en araméen, la langue courante du pays depuis la conquête perse, fin vi e  siècle avant J.-C. Le reste est en hébreu, la langue littéraire et cultuelle, déclarée sainte. Quelques fragments ou bribes sont en grec. On c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qumran/#i_3669

SÉMITES

  • Écrit par 
  • André CAQUOT
  •  • 4 800 mots

Dans le chapitre « Déclin politique des Sémites de l'Ouest et des Sémites de l'Est »  : […] Les premiers siècles du I er  millénaire ont été pour les Sémites de l'Ouest un temps d'autonomie et de relative prospérité, malgré les conflits qui les ont opposés entre eux (guerres entre Israélites et Araméens aux x e et ix e  s.). La région paraît avoir joué alors un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semites/#i_3669

YIDDISH

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yitzhok NIBORSKI
  •  • 13 954 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fusion et différenciation »  : […] La vie juive traditionnelle, axée sur l'application des préceptes religieux, constitue un système culturel spécifique, complet et cohérent, qui ne saurait fonctionner en utilisant telle quelle une langue d'emprunt. L'hébreu ayant perdu son caractère de langage parlé dès avant l'ère chrétienne, d'autres langues juives, nées de sa fusion partielle avec celles de populations avoisinantes, l'ont remp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yiddish/#i_3669