ARABIE SAOUDITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRoyaume d'Arabie Saoudite (SA)
Chef de l'État et du gouvernementLe roi Salman ben Abdelaziz al-Saoud (depuis le 23 janvier 2015)
CapitaleRiyad
Langue officiellearabe
Unité monétairerial saoudien (SAR)
Population36 687 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)2 149 690

Le pétrole roi

Le pétrole constitue la ressource principale du pays. Découvert au milieu des années 1930, son exploitation ne devient commerciale qu'après la Seconde Guerre mondiale. Depuis, la production est allée en s'accroissant : de 547 000 barils par jour en moyenne en 1950 à 1,245 millions en 1960, 3,55 en 1970, 9,99 en 1980, 9 à 10 dans les années 2010. L'Arabie offre un pétrole peu cher d'extraction, de bonne qualité et des infrastructures développées pour le transport vers les marchés de consommation. En 1971, le royaume était devenu le premier producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P.). Les estimations des réserves prouvées en pétrole ne cessent de s'élever : avec au moins 250 milliards de barils (une controverse sur le volume réel des réserves annoncées par l'Arabie saoudite agite les milieux pétroliers et décisionnels américains au début des années 2000) enfouis sous ses sables, l'Arabie Saoudite dispose à elle seule du quart des réserves mondiales prouvées de pétrole. Le royaume possède également la quatrième ou cinquième réserve mondiale de gaz. Sa maîtrise sur son pétrole n'est plus matière à discussion, même si le royaume a été un des tout derniers producteurs à opter pour une nationalisation totale des concessions accordées aux compagnies étrangères. Auparavant, un consortium de cinq grandes compagnies américaines, l'Aramco, avait été en charge non seulement de l'industrie pétrolière proprement dite (prospection, production, exportation), mais aussi de tout ce qui la rendait possible au sein de l'énorme enclave territoriale du Hassa, où le pétrole est exploité : routes, hôpitaux, écoles pour les enfants des employés, une flotte d'avions et des pistes d'atterrissage et même un circuit privé de radio et de télévision. La construction de l'État saoudien et la formation de ses cadres commencent avec cette aide américaine.

Le rôle vital du pétrole apparaît si l'on compare la situation actuelle avec l'économie rudimentaire du pays avant son exploitation : de maigres produits agricoles, un commerce intérieur rendu difficile par un réseau de communication peu développé, des réserves financières quasi nulles et des revenus modestes tirés du pèlerinage. Les recettes pétrolières viennent à point nommé au secours d'un pouvoir au territoire devenu immense et aux ressources fort modestes. Les recettes pétrolières s'élèvent progressivement (56 millions de dollars en 1950, 333 millions en 1960, 1 214 millions en 1970) pour exploser après la crise de 1973 (22 milliards en 1974) et celle de 1979 (102 milliards en 1980).

Mais la montée inexorable de la production et des recettes pétrolières est suivie d'une baisse non moins vertigineuse à partir de 1981. Une consommation mondiale plus limitée, la compétition des producteurs non membres de l'O.P.E.P. et les pressions sur le système des quotas au sein de l'organisation, suivies bientôt par une baisse du taux de change de la monnaie américaine, vont se conjuguer pour faire chuter les recettes dues à l'or noir. La production saoudienne, qui avoisine 10 millions de barils par jour (Mbbl/j) en 1981, tombe à 6,6 Mbbl/j en 1982 et à 2,6 Mbbl/j en 1985. Les recettes suivent à la baisse : de 113 milliards de dollars en 1981, elles tombent à 38,7 milliards en 1985.

Le gouvernement se voit donc obligé d'amender fortement son IVe plan quinquennal, qui devait commencer en 1985. Une politique d'austérité s'ensuit, mais le royaume peut encore disposer de recettes d'une vingtaine de milliards de dollars par an, des revenus (relativement limités) de ses placements très conservateurs à l'étranger, ainsi que des réserves accumulées au temps des années fastes. Ces recettes en dents de scie rendent la planification malaisée et conduisent naturellement à des tensions, comme celle qui a abouti à l'éviction en 1986 d'Ahmad Zaki al-Yamani, ministre du Pétrole pendant près de vingt-cinq ans. De 16,6 p. 100 de la production mondiale de brut en 1980, la part du royaume était tombée à 4,7 p. 100 au milieu de l'année 1985. L'Arabie Saoudite ne pouvait plus accepter de continuer à jouer le rôle de « producteur d'appoint » de l'O.P.E.P., rôle qui l'obligeait à moduler le volume de sa production en fonction du marché et de la production des autres membres. Elle choisit donc de revenir sur la stratégie de Yamani et de reprendre une part plus considérable du marché, quitte à voir les prix du brut s'effondrer, ce qui fut d'ailleurs [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 28 pages

Médias de l’article

Arabie Saoudite : carte physique

Arabie Saoudite : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Arabie Saoudite : drapeau

Arabie Saoudite : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

La Mecque (Arabie Saoudite)

La Mecque (Arabie Saoudite)
Crédits : Neil Turner/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Médine (Arabie Saoudite)

Médine (Arabie Saoudite)
Crédits : Neil Turner/ Getty Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ARABIE SAOUDITE  » est également traité dans :

ARABIE SAOUDITE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ABDALLAH IBN ‘ABD AL-‘AZĪZ (1923 ou 1924-2015) roi d'Arabie Saoudite (2005-2015)

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 1 585 mots

Roi d’Arabie Saoudite de 2005 à 2015. Le 1 er  août 2005, le prince Abdallah ibn Abd al-Aziz ibn Abd al-Rahman al-Saoud devient roi d'Arabie Saoudite, après le décès de son demi-frère, le roi Fahd. Né en 1923 ou 1924 selon les sources, il est l'un des fils du roi Abd al-Aziz ibn Saoud, le fondateur du royaume d'Arabie Saoudite ; sa mère est de la tribu Chammar, d'où est issue également la famille […] Lire la suite

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « La pénétration anglaise et les indépendances »  : […] De leur côté, les Anglais établissaient leur protectorat de fait sur les émirats du golfe Persique : ‘Omān, Mascate, Côte des Pirates, Bahreïn et Koweït à partir de 1838, tandis que le territoire d'Aden devenait une colonie britannique en 1839. Seul à ce moment le Hedjaz demeurait province ottomane ; toutefois, profitant de dissensions au sein de la dynastie saoudite (dont la capitale était alors […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La mobilisation des eaux et la question alimentaire »  : […] La quête de l'eau et sa maîtrise sont des impératifs absolus dans cette région où se juxtaposent à la fois des montagnes relativement arrosées grâce aux dépressions cycloniques d'hiver qui parviennent jusqu'en Méditerranée orientale et des déserts qui occupent plus de la moitié de l'espace. Les ressources hydrauliques annuelles renouvelables sont estimées à 520 km 3 , ce qui autorise une dotation […] Lire la suite

ASSIR

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 379 mots
  •  • 1 média

District administratif d'Arabie Saoudite (76 693 km 2 ) créé en septembre 1993, situé immédiatement au nord du Yémen et à l'ouest du Najrān, le Assir (‘Asīr) est constitué de hautes terres. Il comprenait avant 1993 la plaine côtière assez étroite, aride, faiblement occupée par des populations très africanisées, pratiquant une agriculture médiocre dans les oasis et le long des oueds ; cette plaine […] Lire la suite

BAHREÏN

  • Écrit par 
  • André BOURGEY, 
  • Laurence LOUËR
  •  • 4 870 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Évolutions socio-économiques »  : […] Avant la découverte du pétrole, l'économie du Bahreïn reposait principalement sur le commerce des perles et l'agriculture, rendue possible par l'existence de nombreuses sources d'eau douce, aujourd'hui presque épuisées. L'économie perlière a périclité avec l'introduction sur le marché de la perle de culture japonaise, trois fois moins chère que la perle locale. Le développement de l'industrie pét […] Lire la suite

BEN LADEN OUSSAMA (1957-2011)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FILIU
  •  • 906 mots
  •  • 1 média

Oussama ben Laden est l'un des cinquante-quatre enfants officiellement reconnus par Mohammed ben Laden, puissant entrepreneur de travaux publics d' Arabie Saoudite, responsable entre autres des chantiers de rénovation des lieux saints de La Mecque, de Médine et – avant 1967 – de Jérusalem. La famille Ben Laden est originaire de la province yéménite de l'Hadramaout, que le patriarche Mohammed a qu […] Lire la suite

C.C.G. (Conseil de coopération du Golfe)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Créé le 26 mai 1981, à l'initiative de Riyad, pour contrer les débordements possibles de la révolution islamique iranienne et limiter les retombées de la guerre Irak-Iran sur les monarchies pétrolières du golfe Persique, le C.C.G. regroupe les Émirats arabes unis, le Koweït, Bahreïn, l'Arabie Saoudite, Oman et le Qatar, avec leurs 35 millions d'habitants en 2006. La structure de cette organisatio […] Lire la suite

CHAMIYÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 402 mots

Venant de l'expression arabe « Badiya al-Ch'am », le désert de Syrie, la Chamiyé recouvre une entité géographique assez imprécise du Moyen-Orient. Domaine des populations nomades, elle s'oppose au Croissant Fertile, domaine de l'occupation agricole sédentaire. Aussi ses limites ont-elles beaucoup varié au cours de l'histoire en fonction de l'avance ou du recul des sédentaires. À l'époque de sa plu […] Lire la suite

DJEDDAH

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 490 mots
  •  • 1 média

Premier port d'Arabie Saoudite, situé sur la mer Rouge. Bien qu'affligé d'un climat pénible et insalubre et de conditions portuaires médiocres (lagons et marécages salins, baie encombrée de récifs coralliens avec d'étroits chenaux), Djeddah (en arabe Djūdda) était, en 2007, le premier port d'Arabie (42 millions de tonnes de marchandises) grâce à la proximité des deux grandes villes saintes de l'Is […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

13 mars - 29 avril 2022 Turquie – Arabie Saoudite. Demande d'arrêt de la procédure judiciaire turque dans l'affaire Khashoggi.

Les 28 et 29 avril, le président Recep Tayyip Erdogan se rend en visite en Arabie Saoudite en vue de « reconstituer et renforcer les liens fraternels » entre Ankara et Riyad. […] Lire la suite

1er-7 avril 2022 Yémen – Arabie Saoudite. Annonce d'une trêve de deux mois.

Le 1er, à l’issue de négociations organisées à Riyad et à Oman, l’envoyé de l’ONU au Yémen Hans Grundberg annonce la conclusion, par la coalition conduite par l’Arabie Saoudite et les rebelles houthistes, d’une trêve de deux mois qui entre en vigueur le lendemain, premier jour du ramadan. Le 7, le président Abd Rabbo Mansour Hadi, qui vit en exil en Arabie Saoudite, annonce, sous la pression de Riyad, qu’il délègue ses pouvoirs à un nouveau Conseil de direction présidentiel dirigé par son conseiller Rachad al-Alimi et composé de huit membres : quatre représentants du Nord du pays et quatre du Sud. […] Lire la suite

25-29 mars 2022 Yémen – Arabie Saoudite. Annonce d'une trêve de deux mois.

Le 25, les rebelles houthistes mènent une série de seize attaques de missiles et de drones dans le sud et l’ouest de l’Arabie Saoudite, frappant notamment un site pétrolier à Djeddah, non loin du circuit où doit se dérouler le Grand Prix de formule 1 le 27. Ces attaques, qui ne font aucune victime, surviennent la veille du septième anniversaire de l’intervention au Yémen de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite. […] Lire la suite

12 mars 2022 Arabie Saoudite. Exécutions judiciaires massives.

L’Iran élève de vives protestations – la moitié des personnes exécutées sont de confession chiite – et annonce la suspension des négociations engagées avec l’Arabie Saoudite par le biais d’une médiation de l’Irak, en vue de normaliser les relations entre les deux pays. […] Lire la suite

11 mars 2022 Arabie Saoudite. Libération du blogueur Raif Badawi.

Le blogueur Raif Badawi, arrêté en juin 2012 et condamné en appel, en mai 2014, à dix ans de prison et mille coups de fouet pour atteinte à la sécurité nationale et à l’islam, est libéré à l’issue de sa peine. Le Parlement européen lui avait décerné le prix Sakharov en 2015. Raif Badawi reste soumis à une interdiction de sortie du territoire de dix ans, à une interdiction de travailler dans le secteur des médias et à une lourde amende. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe DROZ-VINCENT, Ghassan SALAMÉ, « ARABIE SAOUDITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/