APPRENTISSAGE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES VERBAUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un problème arithmétique verbal est un problème décrit sous la forme d’une petite histoire et dont la réponse numérique est obtenue en utilisant les données du texte. Un exemple typique de problème verbal est celui-ci :« Jean a 5 pommes et Tom en a 6. Combien Jean et Tom ont-ils de pommes ensemble ? ». Le domaine de la résolution de problèmes arithmétiques est une branche des mathématiques dans laquelle les enfants éprouvent de réelles difficultés. La raison principale en est que, pour résoudre ce type de problème, il faut non seulement réaliser correctement les calculs mais, de plus, réaliser les bonnes opérations dans le bon ordre. Pour ce faire, il faut que les enfants se représentent la situation décrite dans le problème de manière adéquate et c’est lors de cette étape initiale de la résolution qu’ils échouent le plus souvent.

En effet, comprendre les relations numériques entretenues par les termes du problème n’est pas toujours chose aisée. Ainsi, le problème « Il y a 5 oiseaux et 3 vers. Combien y a-t-il d’oiseaux de plus que de vers ? » ne conduit qu’à 25 p. 100 de bonnes réponses chez les enfants de grande section de maternelle. Cependant, si le problème est reformulé comme suit : « Il y a 5 oiseaux et 3 vers. Combien d’oiseaux ne mangeront pas de vers ? », 96 p. 100 des mêmes enfants pourront résoudre le problème. Alors que les enfants ne comprennent pas encore les termes relationnels « de plus » ou « de moins » dans la première version, la seconde permet d’insister sur la dimension de correspondance terme à terme et de bien se représenter mentalement la situation décrite.

Plus généralement, lorsque les problèmes sont présentés de manière concrète et bien imagée, la construction de la représentation mentale s’en trouve facilitée. Il est ainsi préférable de présenter les événements dans leur ordre de survenue plutôt que dans le désordre. Il est également facilitateur que l’inconnue du problème soit son état final plutôt que son état initial. Poser la question du problème en tout début d’énoncé plutôt que classiquement à la fin permet également d’améliorer [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Catherine THEVENOT, « APPRENTISSAGE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES VERBAUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-la-resolution-de-problemes-verbaux/