APPRENTISSAGE DE LA LECTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du décodage à l’auto-apprentissage

Quel que soit le système orthographique, dès lors que l’enfant a appris quelques associations graphèmes-phonèmes, il peut les appliquer pour déchiffrer de nouveaux mots. C’est là que ce mécanisme prend tout son sens, car chaque décodage réussi, c’est-à-dire chaque fois que le déchiffrage active en mémoire la forme orale d’un mot déjà connu, le mécanisme du décodage est renforcé, et une représentation orthographique du mot peut être créée. L’apprentissage explicite (avec maître) bascule alors vers l’apprentissage implicite (sans maître). On parle alors d’un mécanisme d’auto-apprentissage, car c’est l’acte même de la lecture qui renforce la lecture. Ce mécanisme est très puissant puisqu’il permet à l’enfant de décoder des mots qu’il a déjà entendus mais jamais lus auparavant, et cela de façon autonome.

Un argument fort en faveur d’un tel mécanisme a été fourni grâce à la modélisation computationnelle. Un modèle computationnel est un programme informatique qui spécifie dans le moindre détail le traitement de l’information dans un système permettant de réaliser des simulations d’une capacité cognitive telle que la lecture. Un tel modèle a été proposé pour l’apprentissage de la lecture, et il a montré que l’apprentissage explicite de quelques associations graphèmes-phonèmes suffit pour mettre en route un mécanisme de décodage capable de récupérer la forme phonologique des mots. Ce modèle peut apprendre jusqu’à 80 p. 100 des mots de l’anglais. Les autres 20 p. 100, trop irréguliers (yacht, aisle, pint) pour être appris via le mécanisme de décodage, doivent être appris « par cœur ». Le pourcentage de mots ne pouvant pas être appris par décodage est beaucoup plus faible dans les langues plus régulières, tel le français.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jonathan GRAINGER, Johannes ZIEGLER, « APPRENTISSAGE DE LA LECTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-la-lecture/