APPRENTISSAGE DE L'ORTHOGRAPHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’utilisation de relations phonographémiques

L’école organise, généralement dès les premiers mois d’enseignement, un apprentissage explicite des correspondances entre les sons de la langue et les lettres ou groupes de lettres leur correspondant. Ces connaissances permettent au lecteur débutant d’identifier de nombreux mots par décodage et de produire des orthographes souvent phonologiquement plausibles mais aussi non conformes à la forme correcte (« crapo » pour /krapo/). Pour produire une orthographe phonologiquement plausible, il ne suffit pas de connaître les correspondances entre graphèmes et phonèmes. Il faut aussi être capable de segmenter le mot oral en unités phonémiques (/krapo/ décomposé en /k/, /r/, /a/, /p/ et /o/). Sans de bonnes capacités d'analyse phonémique, des erreurs (ajout, suppression, inversion, substitution) sont commises rendant l’orthographe produite phonologiquement incorrecte (/krapo/ orthographié « capo » par omission de /r/).

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur en psychologie du développement cognitif à l'université de Paris-V-René-Descartes

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Sébastien PACTON, « APPRENTISSAGE DE L'ORTHOGRAPHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-l-orthographe/