APOCALYPSE DE JEAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Interprétation de l'œuvre

Le caractère énigmatique et singulier de l'Apocalypse de Jean la rend d'autant plus intéressante. Son étude est indispensable à quiconque cherche à connaître le christianisme sous sa forme primitive. Loin de constituer le « couronnement » de la « révélation chrétienne », elle apparaît plutôt comme une des formes les plus anciennes du message chrétien.

Présentation du livre

L'auteur décrit les visions qu'il eut à Patmos, petite île située au large de l'Asie Mineure. C'est d'ailleurs à sept Églises d'Asie qu'il destine son œuvre : Éphèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée. Sept lettres, pleines d'encouragements ou de reproches et adressées à l'« ange » de chaque Église, forment une sorte d'introduction.

Le corps de l'ouvrage (iv-xxi) présente une série de tableaux analogues à ces drames du Moyen Âge où les différents lieux sont envisagés simultanément. L'action se déroule dans le ciel, mais la terre est toujours présente, tantôt restreinte à Jérusalem, tantôt élargie aux limites du monde habité. Le voyant monte au ciel pour y contempler une série de scènes grandioses, dont le rythme est marqué par la succession de symboles variés, mais toujours introduits selon un schéma numérique septénaire. D'abord, dans le cadre d'une liturgie céleste, paraît le mystérieux Agneau, qui prend possession du Livre des desseins divins (iv-v). Il en brise un à un les sept sceaux. À chaque fois apparaissent des fléaux, qui frapperont les impies. Les premiers et les plus célèbres sont les quatre cavaliers, qui symbolisent la justice divine, la guerre, la famine et la peste (vi). Mais le groupe des justes, qui est le véritable Israël, est préservé par la « marque » de l'Agneau (vii).

L'ouverture du septième sceau donne le signal du châtiment du monde. Sept trompettes vont en souligner les différents aspects (viii-ix). Puis un « ange puissant » donne au voyant un « petit livre », dont il doit se nourrir (x). La suite en développe le contenu. D'abord, les « deux témoins » de Dieu prophétisent pendant 1 260 jours, puis ils sont tués par la « Bê [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages



Médias de l’article

Scène de l'Apocalypse

Scène de l'Apocalypse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Paul, Bible de Charles le Chauve ou Bible de Vivien

Saint Paul, Bible de Charles le Chauve ou Bible de Vivien
Crédits : AKG

photographie

Le Jugement Dernier, École de Novgorod

Le Jugement Dernier, École de Novgorod
Crédits : Bridgeman Images

photographie





Écrit par :

  • : professeur à l'Université libre de Bruxelles

Classification


Autres références

«  APOCALYPSE DE JEAN  » est également traité dans :

AGNEAU SYMBOLISME DE L'

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 864 mots

Il n'y a guère lieu de distinguer entre les termes « moutons », « brebis » et « agneaux », qui traduisent presque au hasard, en grec et en latin, les nombreux mots hébreux désignant le bétail ovin. De même, la présence d'un chevreau au lieu d'un agneau dans l'imagerie chrétienne primitive était sans doute non intentionnelle, le sacrifice de ces deux victimes étant tenu pour équivalent dans la Bibl […] Lire la suite

ANTÉCHRIST

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 187 mots
  •  • 1 média

C'est dans un texte du Nouveau Testament — la première Épître de Jean (fin i er /déb. ii e s.) — qu'apparaît pour la première fois le mot grec antichristos , dont le français « antéchrist » est le calque imparfait. Cependant, on voit se former l'idée d'un antimessie — c'est ce que signifie proprement antichristos — bien avant l'apparition du christianisme. En effet, les espérances eschatologique […] Lire la suite

BÊTE DE L'APOCALYPSE LA

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Le thème, chrétien ou judéo-chrétien, de la Bête est connu par le livre canonique de l'Apocalypse ( xiii ). Dans ce texte, on voit une première Bête « surgir de la mer » (rappel direct des quatre bêtes de Daniel, vii , qui sortent également de la mer, tout comme l'Aigle du IV e Livre d'Esdras , xi ), « portant sept têtes et dix cornes »  ; le Dragon (dans les Psaumes de Salomon , ii , ce monstre […] Lire la suite

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 682 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premiers écrits chrétiens »  : […] Après l'événement de la Pentecôte, qui suit la mort et la résurrection de Jésus de Nazareth, ses disciples, continuant à participer à la vie cultuelle juive, conservent et transmettent oralement le souvenir de la vie et de l'enseignement du maître. Le message qu'ils propagent rapidement dans l'est du bassin méditerranéen (Paul est à Corinthe en 51 apr. J.-C.) présente Jésus comme le Christ, c'est […] Lire la suite

JOHANNIQUES ÉCRITS

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 498 mots

La tradition ancienne, attestée déjà par les Pères apologistes (dont le principal témoin est Irénée, auteur de l' Adversus haereses , env. 180), a attribué à l'apôtre Jean, fils de Zébédée et frère de Jacques, le IV e  évangile canonique, qui se présente au demeurant comme un ouvrage anonyme. Depuis le xix e siècle, bien des critiques ont voulu retirer à l'Apôtre la paternité de ce document : pou […] Lire la suite

MILLÉNARISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 425 mots
  •  • 2 médias

Le millénarisme (forme latine de ce qu'on appelle aussi, à partir du grec, chiliasme) est une des formes les plus importantes des doctrines et mouvements eschatologiques qui se sont développés au sein ou en marge de la plupart des religions et notamment du judéo-christianisme. Si des tendances millénaristes se rencontrent dans le judaïsme ancien et l'Ancien Testament (le verset 4 du psaume LXXXIX  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean HADOT, « APOCALYPSE DE JEAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-de-jean/