DUHAMEL ANTOINE (1925-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les années d'apprentissage, les premières compositions

Né le 30 juillet 1925, à Valmondois (auj. dans le Val d'Oise), Antoine Duhamel est le fils de l'écrivain Georges Duhamel et de la comédienne et chanteuse Blanche Albane. Dans la famille Duhamel, la musique est une tradition ; dès la fin de la Première Guerre mondiale, George Duhamel forme un orchestre amateur, avec des amis et certains des membres de la famille : le petit orchestre compte parfois le peintre Maurice de Vlaminck ou Albert Einstein au violon. Le jeune Antoine Duhamel apprend le piano et intègre la formation. Passionné par différentes formes d'expression artistique, il hésite entre la carrière de peintre et celle de compositeur. À l'âge de seize ans, il découvre Ravel, Stravinski et Messiaen : sa vocation est née. En 1944, à l'âge de dix-neuf ans, il est reçu au Conservatoire national supérieur de Paris, dans la classe d'analyse musicale d'Olivier Messiaen. Parmi ses condisciples figurent Pierre Henry, Serge Nigg, Yvonne Loriod et Pierre Boulez. Il suivra également l'enseignement de Norbert Dufourq en histoire de la musique et celui de Jacques de La Presle en harmonie. Parallèlement, il suit des cours de musicologie et de psychologie à la Sorbonne. Il obtient une licence de musicologie et un diplôme d'études supérieures sur l'opéra postwagnérien.

Rejetant violemment l'académisme et le néo-classicisme, il suit les cours de René Leibowitz de 1945 à 1952, et devient avec Pierre Boulez un des plus fervents défenseurs du dodécaphonisme atonal. Mais se sentant à l'étroit à l'intérieur de ce courant, il décide de reprendre sa liberté. C'est une période très riche qui s'ouvre [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « DUHAMEL ANTOINE - (1925-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-duhamel/