ANTIQUARKS

ANTIMATIÈRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE, 
  • Jean-Marc RICHARD
  •  • 6 912 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Antimatière dans l'Univers »  : […] Puisqu'on a découvert l'antiparticule associée à chaque particule et vérifié que les antiparticules interagissaient entre elles comme le font les particules, il est certain que tous les antinoyaux et tous les antiatomes ou antimolécules peuvent exister. Le problème est de savoir s'il y a réellement de l'antimatière en abondance dans l'Univers. Les interrogations à ce sujet viennent en fait de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimatiere/#i_85611

BARYONS

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 195 mots

Famille de particules sensibles à l'interaction forte et de moment angulaire intrinsèque (spin) multiple impair de h /4π ( h  = constante de Planck). On a longtemps considéré les baryons comme des particules élémentaires mais on comprend maintenant qu'ils sont des assemblages de quarks, d'antiquarks et de gluons. Leur contenu en quarks et en gluons est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baryons/#i_85611

INTERACTIONS (physique) - Interaction nucléaire forte

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 945 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les quarks »  : […] À la fin des années 1960, les interactions fortes semblent défier la théorie quantique des champs, alors que ce cadre théorique issu des révolutions relativiste et quantique décrit avec une précision stupéfiante les processus électromagnétiques. La structure des noyaux atomiques, leurs déformations, leurs fusions ou leurs fissions échappent aux prédictions de ce formalisme. On n'arrive même pas à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-interaction-nucleaire-forte/#i_85611

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Caractères généraux

  • Écrit par 
  • Maurice JACOB, 
  • Bernard PIRE
  •  • 8 162 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La physique des particules des années 1960 »  : […] La première grande surprise, au début des années 1960, fut une prolifération énorme du nombre des hadrons, particules ayant des interactions fortes. Au cours de chocs avec des énergies dépassant largement les 100 MeV par particule, on ne brise pas le proton, mais on crée de nouvelles particules. L'énergie disponible se transforme en matière et antimatière. Les énergies mises en jeu pour pénétrer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-caracteres-generaux/#i_85611

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 242 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La chromodynamique quantique »  : […] Les approfondissements théoriques des années 1970 allaient résoudre ce paradoxe. On s'était aperçu que l'électrodynamique quantique, que les succès impressionnants pour décrire électrons et photons avaient solidement établie comme modèle de théorie fondamentale prédictive, découle d'un principe d'invariance par rapport à une symétrie abstraite, dite de jauge. Faire une transformation de jauge équ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_85611

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Hadrons

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 239 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Mésons »  : […] Comme les baryons, les mésons sont des assemblages de quarks, d'antiquarks et de gluons. Alors qu'un triplet de quarks définit l'état de valence d'un baryon, c'est une paire quark-antiquark qui joue ce rôle pour la plupart des mésons (voir plus bas les exceptions à cette loi). Les plus légers des mésons, appelés mésons π, furent imaginés en 1937 par le physicien japonais Hideki Yukawa comme véhic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-hadrons/#i_85611

PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 780 mots

Dans le chapitre « LES EXPÉRIENCES  »  : […] Dès 1986, à Genève, les physiciens du Cern entreprenaient une première exploration de ce domaine en accélérant dans leur grand synchrotron des ions d'oxygène, puis de soufre, jusqu'à des énergies de quelques téraélectronvolts (téra signifie 10 12 ). La nouveauté technique résidait dans l'utilisation d'une source de noyaux complètement ionisés, conçue principalement à l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasma-de-quarks-et-de-gluons/#i_85611

PROTON

  • Écrit par 
  • Nicole d' HOSE
  •  • 4 575 mots

Dans le chapitre «  Mise en évidence de la structure en quarks et confinement »  : […] La mise en évidence de l'existence des quarks au sein du proton date de la fin des années 1960. Elle a été réalisée par une collaboration menée par deux physiciens américains Jerome I. Friedman, Henry W. Kendall, et un physicien canadien Richard E. Taylor (Prix Nobel en 1990). L'accélérateur de Stanford, mis en service en 1967, permet d'obtenir des faisceaux d'électrons atteignant des énergies de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proton/#i_85611

SPIN DU PROTON

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 546 mots

Dans le chapitre « Un modèle (trop) simple du proton »  : […] L'introduction des quarks dans les années 1960 provient, d'une part, de l'observation de régularités dans le spectre des états excités du proton et, d'autre part, d'arguments de symétrie fondés sur la théorie mathématique des groupes. Le modèle qui en résultait voyait le proton comme un assemblage de trois quarks (deux quarks up notés u et un quark down […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spin-du-proton/#i_85611


Affichage 

Fermions fondamentaux

tableau

Les fermions fondamentaux constituant la matière et l'antimatière (quarks, leptons et leurs antiparticules) sont organisés en doublets (u, d ou ?e, e —, etc) dans des familles ou générations La masse augmente avec le numéro de la génération, et le plus massif des fermions (le quark t) n'a... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fermions fondamentaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau