ANTIFERROMAGNÉTISME

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 766 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Antiferromagnétisme »  : […] On a vu que le ferromagnétisme se caractérisait par des intégrales d'échange positives. Dans certaines substances telles que NiO, MnO, Cr 2 O 3 , ErGa 2 , etc., l'intégrale d'échange J ij entre premiers voisins est négative et favorise l'antiparallélisme des moments. Il en résulte une structure, appelée antiferromagnétique , pouvant être considérée com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_14889

MAGNÉTISME (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 752 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ferromagnétisme, antiferromagnétisme et ferrimagnétisme »  : […] Si presque tous les matériaux réagissent au magnétisme, trois seulement sont capables de rester aimantés de façon permanente : le fer, le nickel et le cobalt. Leurs susceptibilités magnétiques sont grandes, de l’ordre de 200 pour le fer. Ces corps sont appelés ferromagnétiques. Ces substances ont une structure microscopique constituée de petits domaines à l’intérieur desquels tous les atomes ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme-notions-de-base/#i_14889

MAGNÉTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 5 364 mots
  •  • 8 médias

Les propriétés magnétiques sont intimement liées à la structure de la matière, à l'échelle moléculaire, et l'on conçoit que l'étude de ces propriétés a pu jouer un grand rôle dans l'élaboration des théories modernes de l'atome (effet Zeeman, par exemple) et continue à rendre de grands services dans la recherche d'une meilleure connaissance des structures moléculaires, géométriques et électroniqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetochimie/#i_14889

NÉEL LOUIS (1904-2000)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 299 mots
  •  • 1 média

Né le 22 novembre 1904 à Lyon, Louis Néel fut élève de l'École normale supérieure. Professeur à l'université de Strasbourg (1937), puis à l'université de Grenoble (1946), il devient directeur de l'Institut polytechnique de Grenoble en 1954 et du Centre d'études nucléaires de Grenoble en 1956. Il reçoit en 1970 le prix Nobel de physique pour ses travaux sur les propriétés magnétiques des solides . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-neel/#i_14889


Affichage 

Arrangements magnétiques

diaporama

Schémas de quelques types possibles d'arrangements magnétiques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Arrangements magnétiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama