ANTICORPS

ANTICORPS ET IMMUNITÉ HUMORALE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 202 mots

En 1888, à Paris, Émile Roux et Alexandre Yersin démontraient que le pouvoir pathogène du bacille diphtérique était dû à une toxine plutôt qu'à la bactérie elle-même. Cette observation fut rapidement étendue au cas du tétanos. Il fallut deux ans à Emil Von Behring à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticorps-et-immunite-humorale/#i_48320

ANTICORPS MONOCLONAUX

  • Écrit par 
  • Michel MAUGRAS, 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 2 135 mots

Les anticorps, ou immunoglobines, sont des protéines sécrétées par une famille de cellules, les lymphocytes, dont la principale propriété est de reconnaître le « non-soi ». Les substances chimiques reconnues comme étrangères, qu'elles soient des associations de molécules ou des molécules, sont appelées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticorps-monoclonaux/#i_48320

ABZYMES

  • Écrit par 
  • Joël CHOPINEAU, 
  • Alain FRIBOULET, 
  • Sabine PILLE, 
  • Daniel THOMAS
  • , Universalis
  •  • 1 035 mots

Le concept d'anticorps catalytique, ou abzyme (contraction d’ antibody et enzyme ), fut énoncé dès les années 1940 par Linus Pauling. S’appuyant sur le fait que la réaction chimique de transformation d'une molécule en une autre passe par un état de transition, qui représente une barrière énergétique à franchir, Pauling suggéra qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abzymes/#i_48320

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes de l'anaphylaxie »  : […] Les anticorps responsables de l'anaphylaxie chez l'homme sont essentiellement des immunoglobulines de la classe IgE découverte par K. et T. Ishizaka aux États-Unis et Johansson en Suède. La plupart des IgE sont fixées par leur fragment Fc sur des récepteurs de haute affinité situés à la surface des mastocytes, des polynucléaires basophiles, des monocytes, des cellules dendritiques et des cellul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_48320

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les déterminants antigéniques (structure épitopique des Ag) »  : […] Le concept de déterminant (site) antigénique élaboré dès 1950 est actuellement un des paradigmes fondamentaux de l'immunologie. Les premiers travaux qui ont étayé ce concept ont été menés entre 1930 et 1965. Ils concernent l'étude de la réactivité des haptènes, des antigènes (protéines et polyosides) et de leurs fragments obtenus par clivage enzymatique ou chimique avec les anticorps homologues ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_48320

ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

  • Écrit par 
  • René FRYDMAN
  •  • 7 647 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Stérilité immunologique  »  : […] À côté de ces stérilités dues à un obstacle à la migration des gamètes existent des stérilités dues à la production d’anticorps anti-spermatozoïdes, chez la femme comme chez l’homme. Ces anticorps peuvent exister dans la glaire, le sperme ou le sang. Le taux d’anticorps est un reflet de la gravité de l’atteinte immunologique. Ces anticorps peuvent s’opposer au déplacement des spermatozoïdes ou bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assistance-medicale-a-la-procreation-procreation-medicalement-assistee/#i_48320

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 699 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’immunothérapie des cancers : un concept ancien en pleine expansion »  : […] L’idée est donc de faire en sorte que les lymphocytes T reconnaissent efficacement les cellules cancéreuses et les tuent. Manipuler le système immunitaire afin que ce dernier détruise la tumeur est une idée ancienne. Ainsi, à la fin du xix e  siècle, un chirurgien américain, William Coley, avait utilisé des lysats bactériens (« toxines de Coley ») […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_48320

CYTOMÉGALOVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 2 345 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diagnostic et thérapeutique »  : […] De nombreux moyens sont aujourd'hui disponibles pour le diagnostic de l'infection. Le choix des méthodes dépend du contexte clinique. On peut recourir au diagnostic direct , recherchant le virus par culture, ou ses constituants antigéniques (antigène pp65) ou génomiques par amplification génique ( polymerase chain reaction ou PCR) qualitative ou quantitative. On peut aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cytomegalovirus/#i_48320

DÉFENSES IMMUNITAIRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 597 mots

50 Définition de la réaction inflammatoire par le médecin gallo-romain Aulus Cornelius Celsus. 1798 Démonstration de la possibilité de vaccination contre la variole par Jenner. 1881 Louis Pasteur immunise des moutons contre le charbon à Pouilly-le-Fort. 1882 Ilia Metchnikov observe la ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defenses-immunitaires-reperes-chronologiques/#i_48320

DÉCOUVERTE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES DES INSECTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 659 mots

Ilia (Élie) Metchnikov démontre, en 1882, la capacité des cellules intestinales de l’étoile de mer à ingérer et détruire des particules étrangères, dont les microbes. Il appelle ces cellules des « phagocytes ». Ce phénomène, la phagocytose, est universel ; c’est une réponse défensive spontanée, innée. À partir de 1890, Paul Ehrlich et Émile Roux démontrent chacun l’existence d’une réponse égaleme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-defenses-immunitaires-des-insectes/#i_48320

DENGUE (VACCIN CONTRE LE VIRUS DE LA)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 790 mots

Dans le chapitre « Quatre vaccins contre la dengue en un seul »  : […] Il existe quatre variants du virus de la dengue, appelés DEN-1 à 4. La protection vaccinale contre l’un d’entre eux ne protège pas significativement contre les trois autres. Le vaccin doit donc être tétravalent. Comme des vaccins efficaces contre d’autres flavivirus (fièvre jaune, encéphalite japonaise) existent, on pouvait s’attendre à ce que la mise au point du vaccin contre la dengue en soit fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dengue-vaccin-contre-le-virus-de-la/#i_48320

EDELMAN GERALD MAURICE (1929-2014)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 932 mots
  •  • 1 média

Le biochimiste américain Gerald Maurice Edelman, né le 1 er  juillet 1929 à New York, est décédé à La Jolla (Californie) le 17 mai 2014. Il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1972, avec le Britannique Rodney Porter, pour la découverte de la structure chimique des anticorps et l’élucidation de la manière dont ces derniers reconnaissent les antigènes. Il a p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-maurice-edelman/#i_48320

EHRLICH PAUL (1854-1915)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 682 mots
  •  • 1 média

Savant allemand , prix Nobel de médecine (1908), qui a largement contribué à la naissance ou au développement de nombreuses disciplines biologiques telles que l'hématologie, l'immunologie, la chimiothérapie, la pharmacologie et la cancérologie. Né en Silésie, neveu d'un fabricant de matières colorantes, Paul Ehrlich mène des études médicales à Breslau, à Strasbourg, à Leipzig et les termine à Bres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ehrlich/#i_48320

ÉLECTROPHORÈSE

  • Écrit par 
  • Jean GUASTALLA, 
  • Jean MORETTI, 
  • Jean SALVINIEN
  •  • 4 734 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Analyse immuno-électrophorétique »  : […] Les méthodes précédentes, même les plus efficaces, ne permettent pas toujours de séparer et d'identifier des protéines différentes lorsqu'elles ont la même mobilité électrophorétique ; en outre, des composants très peu abondants peuvent passer inaperçus. Grabar et Williams ont apporté un perfectionnement remarquable aux méthodes de séparation et d'analyse des protéines en combinant l'électrophorès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese/#i_48320

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Techniques biochimiques »  : […] Aujourd'hui, de plus en plus, les problèmes embryonnaires débouchent sur la biochimie. L'induction, phénomène qui régit la différenciation morphologique embryonnaire, s'exerce par l'intermédiaire de substances chimiques. La différenciation morphologique est précédée d'une différenciation chimique, conditionnée par l'apparition de molécules, essentiellement de protéines. Pour suivre la synthèse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_48320

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Recherches immunologiques »  : […] L'un des premiers apports de la technologie des souris transgéniques à l'immunologie a concerné le mécanisme de l'exclusion allélique. La synthèse des immunoglobulines nécessite un réarrangement génique qui est à la base de la diversité de la réponse immunitaire. Ce réarrangement ne se produit que sur l'un des deux allèles présents dans un lymphocyte, phénomène connu sous le nom d'exclusion allél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_48320

GREFFES

  • Écrit par 
  • Jean PAUPE
  •  • 3 725 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Rôle des anticorps sériques »  : […] Les anticorps circulants induits par des allogreffes ne sont pas déterminants dans le rejet. Mais on ne peut pas nier leur intervention. Certains s'opposent à la greffe notamment au cours des rejets suraigus par sensibilisation antérieure (ce sont des anticorps cytotoxiques activant le complément). D'autres favorisent l'action cytotoxique de certains lymphocytes (lymphocytes K ou « killer »). À l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greffes/#i_48320

HÉMAGGLUTINATION

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 343 mots

Agglutination des hématies aboutissant à la formation de petits amas visibles à l'œil nu, l'hémagglutination est une méthode très employée en immunologie pour détecter les anticorps et les antigènes. Il existe trois sortes de réactions d'hémagglutination. Dans la première, utilisée pour la détermination des groupes sanguins, on fait agir des anticorps spécifiques sur les antigènes de surface des h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemagglutination/#i_48320

HÉMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean BERNARD, 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 8 445 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Traitements « ciblés » »  : […] La chimiothérapie des leucémies est toxique sur les cellules malignes, mais aussi sur les cellules ayant un rythme de renouvellement rapide, notamment les cellules normales du sang. Le rêve de l'hématologiste est de disposer de traitements attaquant spécifiquement et exclusivement les cellules leucémiques. Ce rêve est aujourd'hui réalité. La première est représentée par les anticorps dit monoclon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematologie/#i_48320

HÉMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Édith FRESSINAUD, 
  • Dominique MEYER
  •  • 4 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Modalités »  : […] Le rythme des injections quotidiennes de concentrés de facteur VIII ou de facteur IX est fonction de la durée de vie du facteur antihémophilique en cause. La demi-vie du facteur VIII est de dix à douze heures, celle du facteur IX, de dix-huit à vingt-quatre heures. La dose utile est donnée par un calcul simple tenant compte du volume plasmatique du malade et du taux que l'on désire obtenir in vivo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemophilie/#i_48320

HÉPATITE C

  • Écrit par 
  • Stanislas POL
  •  • 5 421 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Hépatotropisme du VHC »  : […] La multiplication du VHC dans les hépatocytes, selon un cycle réplicatif qui commence à être connu, est responsable de la maladie hépatique. L'histoire naturelle de l'infection virale C est caractérisée par une hépatite aiguë survenant de 5 à 45 jours après la rencontre avec le virus. Le syndrome pré-ictérique (arthralgies, rash cutané ou fièvre) et l'ictère (jaunisse) sont observés chez moins de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hepatite-c/#i_48320

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'innovation méthodologique »  : […] Mais des outils supplémentaires actuellement utilisés en histologie moléculaire permettent d'observer les molécules in situ. – L'histochimie et l'histoenzymologie regroupent de nombreuses techniques permettant de mettre en évidence différents constituants chimiques des tissus (lipides, glucides, protéines, acides nucléiques, métaux, enzymes, etc.). Depuis les années 1970, l'histochimie a égalemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_48320

HOMÉOPATHIE

  • Écrit par 
  • Olivier FAURE
  •  • 7 527 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’impossible légitimation scientifique »  : […] Une étude précise récente de Michael Emmans Dean (2004) a recensé pas moins de trente-cinq expérimentations de l’homéopathie menées en Europe et aux États-Unis entre 1821 et 1953. La question homéopathique eut un rôle majeur dans la naissance de l’évaluation médicale même si les résultats en furent décevants pour l’homéopathie. Entre 1821 et 1834, pas moins de douze essais eurent lieu dans les hôp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeopathie/#i_48320

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Immunité des muqueuses et anticorps sécrétoires »  : […] Les muqueuses représentent le plus grand site d'exposition du système immunitaire aux antigènes de notre environnement et la principale voie de pénétration d'agents infectieux bactériens, viraux, parasitaires ou fungiques. Les mécanismes de défense des muqueuses comprennent des éléments cellulaires et moléculaires, les uns spécifiques de l'antigène (anticorps et lymphocytes T), les autres non spé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_48320

IMMUNOCHIMIE - Réaction antigène-anticorps

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

La réaction Ag-Ac est un processus bi- ou multimoléculaire à modalités variées se traduisant, en fonction des caractéristiques structurales des molécules réagissantes et du milieu réactionnel, par des phénomènes physicochimiques et biologiques macroscopiques d'une grande diversité. La réaction peut être considérée à deux niveaux : élémentaire et global. De ce fait, elle implique la mise en œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-reaction-antigene-anticorps/#i_48320

IMMUNOCHIMIE - Immunocytologie

  • Écrit par 
  • Stratis AVRAMEAS
  •  • 3 351 mots

Les cellules sont composées de myriades de constituants chimiques qui ne peuvent être révélés, même avec les plus puissants microscopes optiques ou électroniques. Au cours de ces vingt dernières années, l'analyse de ces constituants cellulaires a débuté grâce à l'emploi d' anticorps qui peuvent révéler, d'une façon extrêmement spécifique, de très faibles quantités de molécules. Du fait que l'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-immunocytologie/#i_48320

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La notion de système immunitaire »  : […] Le fonctionnement et le maintien de l'intégrité (homéostasie) de nombreux systèmes physiologiques vitaux, nerveux, immunitaire, endocrinien, etc., et, plus généralement, des organismes eux-mêmes chez les animaux pluricellulaires (Métazoaires), mettent en jeu des ensembles cellulaires et moléculaires de complexité variable intégrés et régulés. Il s'agit de véritables circuits de communications inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunologie/#i_48320

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Syndromes immunoprolifératifs »  : […] Les syndromes immunoprolifératifs regroupent les proliférations malignes touchant les cellules impliquées dans les phénomènes immunologiques. Ils peuvent réaliser des affections aiguës ou chroniques, ces dernières ne s'observant que chez l'adulte. Le lymphocyte B ou T peut être touché à différents stades de différenciation ; habituellement les cellules les plus immatures correspondent aux maladie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_48320

JERNE NIELS KAJ (1911-1994)

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 1 136 mots

Né à Londres en 1911 de parents danois originaires du Jutland, Niels Kaj Jerne, Prix Nobel de médecine en 1984, membre associé étranger de l'Académie des sciences, a été l'un des immunologistes les plus éminents de la seconde moitié du xx e  siècle. Son œuvre théorique et expérimentale, dont la portée heuristique a été considérable, s'inscrit esse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-kaj-jerne/#i_48320

KÖHLER GEORGES (1946-1995)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 539 mots

Immunologiste allemand, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1944 (conjointement à César Milstein et Niels Jerne), pour le développement d'une technique de production d'anticorps monoclonaux. Ces molécules protéiques pures, toutes identiques, capables de reconnaître avec une grande sensibilité l'antigène correspondant, sont utilisées dans le diagnostic et le traitement de nombreuses maladies. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-kohler/#i_48320

MACROPHAGES

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 929 mots

Les macrophages sont de grandes cellules situées en sentinelle dans des « postes » toujours proches de l'extérieur du corps afin de capter et d'intercepter toute particule étrangère. Ils représentent donc des éclaireurs à l'affût, prêts à intercepter tout ennemi. Ils dérivent de la même cellule souche que les polynucléaires (lignée myéloïde fabriquée dans la moelle osseuse). Alors que les polynucl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macrophages/#i_48320

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 814 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'endocytose à récepteurs »  : […] Les amibes sont capables de lancer des pseudopodes et d'englober une micro-goutte du milieu extracellulaire qui contient leur alimentation, bactéries et fragments divers. On parle de pinocytose, un phénomène général mais non spécifique. En 1886, lors de son séjour au laboratoire de biologie marine de Messine, Elie Metchnikoff observe que des cellules de l'intestin d'une étoile de mer sont capable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/#i_48320

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 715 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « « Voir » l'ultrastructure des tissus et des cellules »  : […] L' observation des tissus ou des cellules en culture a bénéficié des progrès des méthodes de fixation et d' inclusion qui permettent la réalisation en routine de coupes fines (0,1 μm) dans différents types de résines, éventuellement hydrosolubles, qui sont choisies en fonction de ce qu'on cherche à voir dans les objets inclus. Des cellules ayant subi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_48320

MILSTEIN CÉSAR (1927-2002)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 881 mots

Biochimiste britannique d'origine argentine qui a reçu, avec l'Allemand Georg J. F. Köhler (1946-1995) et le Danois Niels K. Jerne (1911-1994), le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1984. Le nom de Milstein, ainsi que celui de Georg Köhler, reste associé à l'une des grandes découvertes technologiques de l'immunologie moderne : la fabrication des anticorps monoclonaux, c'est-à-dire d'anticor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-milstein/#i_48320

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 318 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Action sur le système immunitaire de l'hôte »  : […] Certains composants du cytoplasme et de la paroi des mycobactéries ont des propriétés antigéniques : injectés à un animal de laboratoire, ils y induisent la synthèse d' anticorps spécifiques. Certains autres composants agissent en tant qu'immunomodulateurs : ils modifient de façon non spécifique (en la stimulant ou en la déprimant) la réponse immunitaire induite par un antigène quelconque. L'adju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_48320

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Méthodes et objectifs »  : […] L'étude des constituants du tissu nerveux fait appel aux techniques de la chimie analytique. Ces constituants sont généralement présents en très faible quantité, quelquefois à l'état de traces. Cela impose la mise en œuvre des techniques de dosage et de purification les plus avancées, comme celles de la spectrométrie de masse ou, surtout, de la chromatographie gazeuse et de la chromatographie liq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_48320

NEURO-IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • E. SCHULLER
  •  • 1 270 mots

On désigne par neuro-immunologie l'étude des relations entre immunité et système nerveux, à l'état normal comme au cours des diverses maladies humaines ou animales. Deux observations, toutes deux faites à Paris au xix e  siècle, sont à l'origine de la neuro-immunologie. La première est la description par Cruveilhier (1835) des lésions anatomiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neuro-immunologie/#i_48320

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Applications thérapeutiques »  : […] Les applications thérapeutiques de la médecine nucléaire portent exclusivement sur l'utilisation des radioéléments en sources non scellées. Sont donc exclues de ce domaine thérapeutique la cobalthérapie et la curithérapie, dans lesquelles le radioélément est enfermé dans une enveloppe étanche. L'action thérapeutique est liée à l'effet destructeur du rayonnement émis par le radioélément sur les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_48320

OUDIN JACQUES (1908-1985)

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 832 mots

Le nom de Jacques Oudin, décédé à Paris le 15 octobre 1985, est indéfectiblement lié à trois découvertes parmi les plus marquantes de l'immunologie contemporaine : l'analyse immunochimique en milieu gélifié, les spécificités allotypiques des immunoglobulines et l'idiotypie des anticorps. Chacune de ces trois découvertes fondamentales aurait largement suffi à elle seule pour faire reconnaître Jacq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-oudin/#i_48320

PORTER RODNEY ROBERT (1917-1985)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 176 mots

Biochimiste britannique né en 1917 à Newton-le-Willows (Lancashire), mort en 1985 à Winchester. Diplômé de l'université de Liverpool (1939) et de Cambridge (1948), il rejoint l'Institut national de la recherche médicale (1949-1960) avant d'être nommé professeur d'immunologie à l'université de Londres puis professeur de biochimie à l'université d'Oxford (1962). Porter a découvert la structure chimi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodney-robert-porter/#i_48320

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2018

  • Écrit par 
  • Wadih GHATTAS, 
  • Jean-Pierre MAHY
  •  • 1 386 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le phage display : des virus qui affichent des protéines à leur surface »  : […] George Smith et Gregory Winter ont été récompensés pour l’invention d’un procédé appelé phage display . L’idée de Smith a consisté à insérer dans l’ADN d’un bactériophage – virus de bactéries – un gène exogène (n’appartenant pas au bactériophage), codant pour une protéine donnée (protéine d’intérêt), greffé sur un gène codant pour une protéine de surface du bactériophage. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2018/#i_48320

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ambiguïté de la notion de programme »  : […] La notion de programme génétique a été proposée dans les années 1970 afin de conceptualiser ce que l'on commençait tout juste à comprendre des mécanismes moléculaires régissant la différenciation cellulaire et le développement embryonnaire. Elle a émergé bien sûr des grandes découvertes de la biologie moléculaire, de la biochimie et de la génétique, mais aussi des concepts et techniques utilisés e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_48320

RADIO-IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Claude LÉVY
  •  • 2 025 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les bases »  : […] La radio-immunologie fait appel à la physique nucléaire (radioactivité) et à l'immunologie. En effet, on marque les molécules avec un radionucléide, qui est généralement de l'iode 131 ou 125. C'est une technique bien maîtrisée et appliquée ici dans son principe de dilution isotopique. La réaction immunologique de base (antigène-anticorps) est souvent utilisée comme moyen de diagnostic, soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-immunologie/#i_48320

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonctions immunologiques »  : […] La rate est le site le plus efficace pour la phagocytose . Sa circulation ralentie permet un temps de contact plus long et une efficacité accrue de la phagocytose. Quand les bactéries atteignent la circulation, le système réticulo-endothélial joue un rôle capital. Le site de clairance dans le système réticulo-endothélial est dépendant de la présence d' anticorps antibactérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/#i_48320

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 576 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les cellules inflammatoires au travail »  : […] Les cellules sont attirées, s’accumulent et produisent des médiateurs et effecteurs de l’inflammation . Elles agissent aussi par elles-mêmes. Les neutrophiles, les monocytes/macrophages et les cellules dendritiques (ne pas confondre avec des cellules nerveuses, il s’agit de cellules essentielles à la réponse immunitaire) sont capables d'ingérer les agents pathogènes et de les détruire par phagocy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_48320

RÉACTIONS CROISÉES, immunologie

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 309 mots

Réactions immunologiques positives entre les antigènes A et les anticorps anti-B, et inversement entre les antigènes B et anticorps anti-A de deux complexes antigéniques A et B. De telles réactions ne sont pas exceptionnelles, malgré la spécificité de l'union antigène-anticorps. Les premières réactions croisées observées concernent des bactéries d'espèces voisines ; elles s'expliquent facilement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reactions-croisees-immunologie/#i_48320

RÉPONSE IMMUNITAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 1 205 mots

Les défenses immunologiques ont pour objectif de rejeter spécifiquement tout élément étranger à l'organisme. À cet effet, il faut capter l'information, reconnaître ce qui est propre à l'étranger, transmettre cette information aux agents défensifs en activant des effecteurs spécifiques qui vont détruire les particules étrangères. Toutes ces étapes font intervenir des cellules spécialisées qui appar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reponse-immunitaire/#i_48320

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le système de défense immunitaire »  : […] Le sang est la voie la plus facile pour étudier le système de défense immunitaire. Il existe schématiquement deux types d'immunité. L' immunité humorale est liée à la synthèse d' anticorps dirigés contre l'antigène. Les anticorps sont des immunoglobulines dont il existe trois types principaux : IgG, IgA, IgM, sécrétés par des cellules spécialisées, les plasmocytes dérivés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-composition-et-proprietes/#i_48320

SANG - Identité et hérédité

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ, 
  • Jean-Pierre SOULIER
  •  • 5 526 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Méthodes »  : […] Les facteurs sanguins sont mis en évidence par trois méthodes : les méthodes immunologiques, les méthodes physico-chimiques, les méthodes mixtes. – Les méthodes immunologiques utilisent des réactifs contenant un anticorps correspondant à un facteur donné. Quand ce dernier est présent dans les cellules étudiées, cet anticorps a la propriété de les rassembler en amas : ce ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-identite-et-heredite/#i_48320

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 685 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Évolution de l'infection »  : […] L'infection due au VIH évolue sur un mode chronique pendant plusieurs années. Dès que le VIH contamine un sujet, il s'intègre dans le génome des cellules, qu'il infecte pour se développer progressivement, sauf chez certains sujets, que l'on appelle des « non-répondeurs ». On distingue plusieurs étapes après la contamination : – Une période d'incubation silencieuse, d'une quinzaine de jours à deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida/#i_48320

SOI ET NON-SOI, immunologie

  • Écrit par 
  • Pierre SONIGO
  •  • 1 353 mots

À la suite des vaccinations initiées par Edward Jenner et Louis Pasteur, deux notions avaient frappé les esprits au début du xx e  siècle. La première est la notion de spécificité prophylactique : le vaccin contre la variole protège de la variole, le vaccin contre la rage protège de la rage, etc. La seconde est celle de l'apprentissage ou de la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soi-et-non-soi-immunologie/#i_48320

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 725 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Streptocoques des groupes A, C et G »  : […] S. pyogenes , groupe A strictement associé à l'espèce humaine, est responsable de 90 p. 100 des infections streptococciques chez l'homme (angines, scarlatines, abcès, infections cutanées multiples, infections postchirurgicales, syndrome de choc toxique). Les séquelles non suppuratives sont le rhumatisme articulaire aigu (R.A.A.), la glomérulo-néphrite aiguë (G.N.A.), la chor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_48320

SYPHILIS

  • Écrit par 
  • Michel POITEVIN, 
  • André SIBOULET
  •  • 5 094 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La syphilis n'est pas héréditaire »  : […] La femme enceinte peut, par voie placentaire, transmettre des tréponèmes au fœtus à partir de la douzième semaine d'aménorrhée. Avant cette date, on estime que le tréponème ne peut franchir la membrane cellulaire des villosités choriales. Cependant, plus la syphilis maternelle est récente et proche de l'accouchement, plus le risque de contamination du fœtus est élevé, bien que le placenta ne soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syphilis/#i_48320

SYSTÈME IMMUNITAIRE (ORIGINES DU)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 004 mots

Dans le chapitre « L'immunité adaptative et la reconnaissance de motifs antigéniques discrets »  : […] Chez les vertébrés, on connaît un deuxième système immunitaire, dit adaptatif car il ne se manifeste – sauf s'il y a eu une vaccination préalable – que plusieurs jours après l'exposition à un agent infectieux. Les connaissances à son propos se sont accumulées depuis le début du xx e  siècle du fait de son importance dans la vaccination. Le système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-immunitaire-origines-du/#i_48320

THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation

  • Écrit par 
  • Didier FRADELIZI
  •  • 6 834 mots

Dans le chapitre « Anticorps dirigés contre les cellules immunitaires »  : […] La compréhension des mécanismes du rejet des greffes et notamment du rôle respectif des deux sous-catégories de lymphocytes T (lymphocytes T auxiliaires CD4 + qui reconnaissent les disparités antigéniques entre l'hôte receveur et le greffon, lymphocytes tueurs CD8 + qui détruisent les cellules étrangères par contact direct) a permis de mettre au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-immunoregulation/#i_48320

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 226 mots

Dans le chapitre « Méthodes histochimiques modernes, méthodes physiques »  : […] Dans le domaine de la localisation et de la caractérisation des protéines, l'immunohistochimie apporte une solution très satisfaisante : mise en évidence de la protéine par une réaction d'une très haute spécificité avec l' anticorps préalablement marqué par un atome fluorescent ou radioactif, lequel rend visible le complexe protéine-anticorps ainsi formé. La spectrophotométrie d'absorption, tout a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-animaux/#i_48320

TONEGAWA SUSUMU (1939- )

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 671 mots
  •  • 1 média

Tonegawa Susumu est l'exemple accompli de ce nouveau type de biologistes japonais formés aux États-Unis et en Europe après le second conflit mondial. Né à Nagoya, au Japon, le 6 septembre 1939, il a travaillé dans son pays d'origine, à Kyōto, successivement au département de chimie de l'université, puis à l'Institut de recherches en virologie, de 1959 à 1963. Attiré par les conditions de la recher […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonegawa/#i_48320

USUTU VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 2 253 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’infection par le virus Usutu chez l’homme »  : […] Le risque zoonotique associé à USUV a été initialement décrit en Afrique. Le premier cas humain d’infection fut rapporté en République centrafricaine dans les années 1980 et un second cas a été diagnostiqué au Burkina Faso en 2004. Ces patients présentaient une symptomatologie classique de certaines arboviroses : un ictère fébrile associé à une éruption cutanée. Mais l’absence de suivi des infect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-usutu/#i_48320

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Diagnostic virologique indirect »  : […] Comme indiqué dans le tableau 3 , la synthèse des anticorps spécifiques en réponse à l'infection par un virus donné est en général détectable deux à trois semaines après l'infection. Classiquement apparaissent les anticorps de classe IgM témoins d'une infection récente puis, de manière presque contemporaine, les anticorps de classe IgG. Les IgM disparaissent en général en quelques semaines, alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_48320

XÉNOGREFFES

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 2 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le phénomène de rejet »  : […] L'allogreffe a pendant longtemps été impossible ou en tout cas accompagnée de nombreux échecs jusqu'à ce que la découverte du système HLA et la mise au point de médicaments immunosuppresseurs aient rendu possible cette pratique. On sait maintenant que nos cellules ont à leur surface des protéines qui sont caractéristiques de chaque individu, et qui résultent de la recombinaison de gènes qui peuve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xenogreffes/#i_48320

ZIKA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le virus Zika et les signes cliniques de la maladie »  : […] Douze souches de virus Zika furent identifiées chez des moustiques vecteurs du genre Aedes ayant une affinité pour les singes rhésus. Le virus Zika appartient à la famille des Flaviviridae et est apparenté à d’autres virus, tels ceux de la dengue et de la fièvre jaune. Le matériel génétique du virus Zika est une molécule d’ ARN, qui code pour une longue protéine (3 419  amin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-zika/#i_48320


Affichage 

Couple réaction immunitaire-vaccination

dessin

La vaccination permet d'acquérir une immunité spécifique artificielle vis-à-vis d'un antigène donné en s'appuyant sur le principe de mémoire du système immunitaire Elle consiste à mettre en contact l'organisme avec de très faibles doses de virus ou de bactéries atténués et inoffensifs... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mesure de l'affinité d'un anticorps

tableau

Principales techniques de mesure de l'affinité d'un anticorps 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Système immunitaire

vidéo

Mécanismes de défense assurés par les globules blancsLes êtres vivants sont exposés à une multitude de micro-organismes nocifs, tels que les virus, les bactéries ou les parasites Contre ces agents infectieux, ils sont dotés d'un système immunitaire qui les protègeQuand un micro-organisme... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Couple réaction immunitaire-vaccination
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mesure de l'affinité d'un anticorps
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Système immunitaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo