ANTIBIOTIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mise en évidence de l'activité antibiotique

Deux techniques sont actuellement utilisées pour reconnaître l'activité antibiotique d'une substance chimique.

En premier lieu, la technique de dilution en milieu liquide permet de rechercher par des dilutions successives du produit à expérimenter la concentration minimale inhibitrice (C.M.I.) qui suffit à inhiber la croissance de diverses espèces microbiennes, dans des conditions expérimentales bien précises, normalisées en principe sous l'autorité d'institutions internationales comme l'Organisation mondiale de la santé. Une expérience de ce type aboutit à caractériser ce qu'on appelle communément le spectre antimicrobien d'un antibiotique, c'est-à-dire la liste des germes testés et les C.M.I. correspondantes. Selon les critères habituels, les C.M.I. sont exprimées en microgrammes d'antibiotique par millilitre ; un germe est considéré comme sensible lorsque la C.M.I. est de l'ordre de 0,01 à 1 μg/ml, ce qui correspond, compte tenu de la masse moléculaire moyenne d'un antibiotique, à une concentration de l'ordre de 10—5 à 10—7 mole. La détermination des C.M.I. en milieu liquide renseigne sur le caractère bactériostatique ou bactéricide d'un antibiotique : inhibée par la C.M.I. d'antibiotiques puis maintenue à l'étuve, une culture reste stérile dans le cas d'un effet bactéricide ; mais, en présence d'une concentration bactériostatique, la culture repart au bout d'un certain temps, par suite des mécanismes de défense mis en œuvre par les germes temporairement inhibés.

Antibiotiques : concentrations minimales inhibitrices

Tableau : Antibiotiques : concentrations minimales inhibitrices

Tableau

Concentrations minimales inhibitrices (en µg/ml de milieu liquide) de quelques antibiotiques majeurs vis-à-vis des souches microbiennes les plus courantes (Gram + en haut et Gram - en bas). Le spectre d'activité (chaque colonne) est caractéristique pour chaque antibiotique : les uns ont un... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Selon une autre technique de titrage de l'activité antibiotique in vitro, on peut appliquer la méthode de diffusion en gélose ou méthode des disques : à la surface d'un milieu gélosé contenu dans des boîtes de Pétri, après ensemencement par le germe à étudier, on applique des rondelles (disques) de papier filtre stériles imprégnées des antibiotiques à tester, à des concentrations différentes d'un disque à l'autre. Les antibiotiques diffusent dans la gélose à partir des disques, de telle sorte qu'autour de chacun d'eux s'établit un gradient de concentration décro [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Alexander Fleming

Alexander Fleming
Crédits : Davies/ Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Antibiotiques : concentrations minimales inhibitrices

Antibiotiques : concentrations minimales inhibitrices
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Antibiotiques : structure

Antibiotiques : structure
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cibles cellulaires

Cibles cellulaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en médecine, chef de l'unité des agents antibactériens à l'Institut Pasteur
  • : docteur en médecine, docteur d'État ès sciences, professeur des Universités en bactériologie, virologie, hygiène
  • : maître de conférences des Universités, praticien hospitalier en bactériologie
  • : ingénieur-docteur, docteur ès sciences, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, ingénieur E.S.C.I.L.
  • : docteur ès sciences, chargé de recherche à l'Institut Pasteur

Classification

Autres références

«  ANTIBIOTIQUES  » est également traité dans :

ANTIBIOTIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 471 mots

1903 Découverte du Trypan Röd (premier antibiotique anti-parasitaire) par Paul Ehrlich (1854-1915).1909 Découverte du Salvarsan (606), puissant anti-syphilitique par Paul Ehrlich.1921 Synthèse du Stovarsol (anti-microbien peu toxique déri […] Lire la suite

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 467 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Importance économique des Actinomycètes »  : […] Les Actinomycètes sont les plus prolifiques de tous les micro-organismes en tant que producteurs d' antibiotiques. On estime que les deux tiers des quelque six mille antibiotiques isolés jusqu'ici sont produits par les Actinomycètes, et c'est Selman A. Waksman qui, le premier, a démontré la richesse des Actinomycètes dans ce domaine. Ce fut dans ses laboratoires que furent isolés quatre des premi […] Lire la suite

ALIMENTATION (Aliments) - Risques alimentaires

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RUASSE
  •  • 4 747 mots

Dans le chapitre « Contaminations accidentelles »  : […] La présence de produits chimiques nocifs à une concentration élevée dans l'eau de boisson ou les aliments est toujours accidentelle. Citons pour mémoire les contaminations par l'arsenic, le fluor, le sélénium et autres composés minéraux. Un cas particulier, remis en lumière par des intoxications graves, est celui de la contamination mercurielle liée à des déversements en mer de déchets industrie […] Lire la suite

ANTIBIOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 237 mots

Pathologiste à l'hôpital St. Mary de Londres, Alexander Fleming (1881-1955) étudiait les bactéries responsables, pensait-on, de l'épidémie de grippe espagnole qui fit vingt millions de morts en 1918. Cultivant ces bactéries pathogènes en boîtes de Pétri (plates, contenant des milieux de culture solidifiés), il constata en 1921 qu'une goutte de mucus nasal empêchait le développement des bactéries a […] Lire la suite

CHAMPIGNONS

  • Écrit par 
  • Jacques GUINBERTEAU, 
  • Patrick JOLY, 
  • Jacqueline NICOT, 
  • Jean Marc OLIVIER
  •  • 10 942 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Usages industriels »  : […] La nécessité de trouver de nouvelles sources de protéines alimentaires pour remédier à la sous-alimentation temporaire ou endémique a orienté les recherches vers l'exploitation des micro-organismes : algues vertes, plancton marin, etc., et plus particulièrement des levures. La culture intensive de Candida utilis ou de Saccharomyces cerevisiae , en aérobiose, au moyen de sous-produits industriels […] Lire la suite

CHIRURGIE

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Jean-Édouard CLOTTEAU, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 8 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Bilan actuel et perspectives »  : […] Notre époque est si fertile en découvertes qu'il est bien difficile de prévoir ce que sera la chirurgie dans l'avenir. Certains secteurs de la pathologie médicale ont disparu, comme certaines maladies contagieuses, d'autres sont en plein remaniement. En revanche, des maladies nouvelles sont apparues, soit qu'elles aient été méconnues jusqu'alors, soit qu'elles aient été créées par les progrès dus […] Lire la suite

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 258 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le développement »  : […] Les mouches, attirées par les substances en décomposition, pondent sur les chairs avariées où se développeront les larves ou asticots. Ceux-ci produisent les enzymes attaquant les protides et les graisses mais il n'y a pratiquement pas de ferments agissant sur les glucides. Les asticots semblent donc absorber uniquement les protéines préalablement liquéfiées. Cependant on ne peut élever ces larve […] Lire la suite

DUBOS RENÉ (1901-1982)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 646 mots

Médecin et biologiste américain d'origine française. Né près de Paris, à Saint-Brice, René Dubos suit les cours du lycée Chaptal puis entre à l'Institut national agronomique de Paris. Après son diplôme, il est assistant à l'Institut international d'agriculture de Rome puis s'installe aux États-Unis en 1924 et entre comme assistant chargé de cours à la Rutgers University du New Jersey, où il obtien […] Lire la suite

FLEMING ALEXANDER (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Bactériologiste qui découvrit en 1928 la pénicilline et ouvrit la voie à la thérapeutique des maladies infectieuses par les antibiotiques. Fleming fut lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1945, conjointement avec Ernst Boris Chain et Howard Walter Florey, qui tous deux, à partir de 1939, poussèrent plus avant la découverte fondamentale de Fleming en isolant, purifiant et dosant […] Lire la suite

FLEMING : DÉCOUVERTE DE LA PÉNICILLINE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

Alexander Fleming (1881-1955) connut une carrière surprenante, qui l'a d'abord mené de l'Écosse rurale au commerce, puis, très tardivement, à la médecine. Son intérêt pour la lutte contre les pathologies infectieuses a fait de lui l'un des rares praticiens à expérimenter le Salvarsan découvert par Paul Erhlich en 1909. Après la Première Guerre mondiale, Fleming se partagea entre une activité médic […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Union européenne. Nouvelle législation autorisant la culture des O.G.M. 12 avril 2000

obligatoire à toutes les étapes de la commercialisation des O.G.M. Un amendement qui faisait supporter aux industriels la responsabilité civile des dommages causés par les O.G.M. à la santé humaine ou à l'environnement est repoussé, tout comme celui qui demandait l'interdiction immédiate de la culture des O.G.M. présentant des gènes résistant aux antibiotiques. Les Verts estiment le texte insuffisamment contraignant. […] Lire la suite

France. Conférence de citoyens sur les O.G.M. 20-22 juin 1998

le renforcement de « la recherche liée au risque écologique avant de développer la diffusion des O.G.M. ». Elle demande « l'interdiction des gènes marqueurs de résistance aux antibiotiques » en raison du risque de transfert de cette résistance à l'homme. Elle préconise également l'amélioration de l'étiquetage des produits contenant des O.G.M. et l'établissement d'une législation relative à la responsabilité en matière de produits O.G.M. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Patrice COURVALIN, François DENIS, Marie-Cécile PLOY, Michel PRIVAT DE GARILHE, Patrick TRIEU-CUOT, « ANTIBIOTIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/