ANTI-INFLAMMATOIRES

ANALGÉSIQUES ET ANTALGIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques DUTEIL
  •  • 1 053 mots

Face à des douleurs multiples par leur siège, leur nature et leur intensité, chaque patient réagit individuellement en fonction de ses facteurs génétiques et de son psychisme. L'appréciation de l'effet analgésique d'un médicament varie, elle aussi, d'un individu à l'autre. Une classification simple des médicaments analgésiques consiste à les séparer suivant leur lieu principal d'action, périphériq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analgesiques-et-antalgiques/#i_39933

ANTIAGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN, 
  • Jean-Luc WAUTIER
  •  • 688 mots

Les plaquettes ont un rôle dominant dans la genèse des thromboses artérielles et de l'athérosclérose, en intervenant au moins sur l'altération endothéliale ou sous-endothéliale, la prolifération des cellules musculaires lisses, ce qui a conduit à l'utilisation et à la rationalisation de médicaments capables de modifier les fonctions des plaquettes, c'est-à-dire l'adhésion à la paroi vasculaire, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiagregants-plaquettaires/#i_39933

ASPIRINE ou ACIDE ACÉTYLSALICYLIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BRAM, 
  • Universalis
  •  • 803 mots
  •  • 4 médias

Si l'histoire du produit chimique remonte à 1853, lorsque le chimiste français Charles Gerhardt (1816-1856) synthétise l'acide acétylsalicylique , l'histoire de son principe actif est ancienne. Le papyrus d'Ebers (environ 3600 B.P.) mentionne déjà l'action des extraits de saule contre la fièvre, pratique retrouvée dans tout l'Occident . Le principe actif contenu dans les extraits de saule, la sali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aspirine-acide-acetylsalicylique/#i_39933

BRYONE

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 363 mots

La racine énorme et charnue de la bryone ( Bryonia dioica L., cucurbitacées) est usitée en médecine depuis un temps immémorial. La composition, très complexe, imparfaitement connue, n'éclaire pas beaucoup l'action thérapeutique : 2 à 9 p. 100 du poids sec d'une résine dite « bryorésine » (contenant des acides gras et des alcools), un alcaloïde (bryonicine), des diastases, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bryone/#i_39933

DOULEUR

  • Écrit par 
  • François BOUREAU, 
  • Jean-François DOUBRÈRE
  •  • 4 956 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Traitements médicamenteux »  : […] L'O.M.S. a proposé dans le cadre des douleurs cancéreuses une échelle de décision thérapeutique comportant trois paliers d'analgésiques. Le niveau I correspond aux analgésiques non narcotiques ( paracétamol et aspirine) et aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (A.I.N.S.) ; le niveau II, à l'association des analgésiques non narcotiques aux opioïdes mineurs (codéine, dextropropoxyphène) ; le ni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douleur/#i_39933

GUIMAUVE

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 202 mots

Les fleurs et les feuilles de guimauve ( Althaea officinalis L. ; malvacées) sont usitées comme celles de la mauve. La racine, partie la plus employée de nos jours, contient jusqu'à 35 p. 100 de mucilage, 37 p. 100 d'amidon, 10 p. 100 de saccharose, 4 à 5 p. 100 de tanin, des sels minéraux, surtout des phosphates. C'est un excellent émollient externe et interne, indiqué dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guimauve/#i_39933

HERNIE DISCALE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 313 mots

Glissement du noyau gélatineux d'un disque intervertébral à la suite d'un trouble mécanique éventuellement associé à de légères anomalies anatomiques. La masse expulsée hors du disque intervertébral est suffisamment consistante pour exercer une compression sur les tissus mous voisins, et notamment sur les racines nerveuses logées dans le canal rachidien. Les hernies discales se produisent dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hernie-discale/#i_39933

INFLAMMATION ou RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 3 486 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Antalgiques »  : […] L' un des signes cardinaux de l'inflammation étant la douleur, il est naturel que les antalgiques soient d'usage courant dans cette indication. Le premier antalgique utilisé a été acide acétylsalicylique, synthétisé par Charles Gerhardt en 1853 et rebaptisé aspirine en 1899, médicament très actif qui agit en inhibant la synthèse des prostaglandines, ce qui lui confère également des propriétés ant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflammation/#i_39933

MAUVE

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 344 mots

Ancien légume ( Malva sylvestris  L. ; malvacées) sans doute d'origine préhistorique (comme certains chénopodes, l'arroche, le pourpier). Les Grecs et les Romains appréciaient les feuilles de la mauve et ses jeunes pousses cuites à la façon des épinards, autant pour leur saveur que pour leurs vertus laxatives. Hésiode, Horace, Cicéron l'ont célébrée. C'était l'une des herbes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauve/#i_39933

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 576 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Régulation négative de l’inflammation et phase de résolution »  : […] Sans contrôle, une réaction inflammatoire pourrait devenir délétère pour les tissus. Des mécanismes de contrôle négatif existent, qui permettent la résolution de l’inflammation. Aussi localisée que soit une réaction inflammatoire, l'ensemble de l'organisme est informé de sa survenue, en particulier grâce à la production de la cytokine IL-6 dont le niveau reflète l'intensité et la sévérité de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_39933

REICHSTEIN TADEUS (1897-1996)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 251 mots

Chimiste suisse d'origine polonaise, né en 1897 à Wloclawek. Directeur de l'institut pharmaceutique de l'université de Bâle et professeur de chimie pharmacologique (1931-1946), il dirigera ensuite le nouvel institut de chimie organique dont il aura supervisé la construction. Les travaux les plus connus de Reichstein portent sur les hormones corticosurrénales, en particulier la cortisone, et lui on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadeus-reichstein/#i_39933

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Thérapeutiques médicamenteuses »  : […] L' éventail des thérapeutiques médicamenteuses utilisées en rhumatologie est très large, allant de la simple aspirine aux biothérapies les plus modernes et aussi les plus coûteuses. Ce qui suit ne saurait concerner que les plus employées de ces thérapeutiques et leurs principes généraux d'utilisation. Les antalgiques sont utilisés dans la plupart des affections rhumatismales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhumatologie/#i_39933

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 595 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Mécanisme d'action »  : […] Le mécanisme comporte deux étapes principales. Au cours de la première, le stéroïde traverse par diffusion la membrane de la cellule cible et se fixe de façon réversible à un récepteur, protéine spécifique de l'hormone considérée, de faible capacité, pour laquelle il a une affinité élevée. On a longtemps cru que la liaison au récepteur se produisait dans le cytoplasme puis que le complexe ainsi f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_39933

SURRÉNALES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 9 153 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Action et mécanisme d'action du cortisol »  : […] Le mécanisme d'action du cortisol au niveau des cibles est la résultante d'effets anaboliques au niveau du foie, cataboliques au niveau des tissus périphériques (tissus lymphoïdes, musculaires, etc.). –  Action sur le métabolisme glucido-protéique au niveau du foie . L'injection de cortisol détermine une hyperglycémie qui résult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrenales/#i_39933

THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation

  • Écrit par 
  • Didier FRADELIZI
  •  • 6 834 mots

Dans le chapitre « Polyarthrite rhumatoïde »  : […] La polyarthrite rhumatoïde est une maladie rhumatologique inflammatoire fréquente qui affecte préférentiellement les femmes entre trente et quarante ans. Les manifestations inflammatoires et douloureuses sont polyarticulaires et touchent surtout les petites articulations (doigts des mains). L'évolution se fait par poussées qui évoluent progressivement vers les destructions du cartilage articulair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-immunoregulation/#i_39933

TRICHINOSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 614 mots

Affection résultant de l'infestation par le petit ver rond Trichinella spiralis . L'homme contracte habituellement la trichinose en consommant de la viande (de porc ou de cheval) insuffisamment cuite et contenant des larves encapsulées du parasite. Dans l'estomac et l'intestin grêle, la membrane capsulaire est digérée et les larves libérées envahissent le revêtement muqueux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trichinose/#i_39933

VANE JOHN R. (1927-2004)

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 931 mots

Les travaux du pharmacologue britannique John Vane sont à l'origine de l'adoption par les cardiologues d'un vieux médicament : l'aspirine. L'intérêt de son administration à faible dose pour la prévention des accidents cardio-vasculaires (coronariens ou cérébraux) repose sur l'impact de l'aspirine sur les enzymes de régulation de la production des prostaglandines. Après avoir compris les condition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-r-vane/#i_39933