ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’anthropologie à l’épreuve de la ville

Les chercheurs qui ont pris la ville pour objet d’étude à Berlin puis à Chicago au début du xxe siècle se sont d’emblée questionnés sur la spécificité des modes de vie qu’ils y observaient. La culture urbaine a d’abord été définie de manière générique comme un art de vivre dans un environnement dense et hétérogène et comme un ensemble de compétences permettant de s’ajuster à la multitude et de circuler dans des systèmes relationnels complexes (Georg Simmel, 1903 ; Louis Wirth, 1938).

Ce sont ensuite les formes de vie que les migrants et leurs enfants inventaient à distance de leurs villages ou de leurs pays d’origine qui ont fait l’objet d’une réflexion spécifique aux États-Unis. Des enquêtes ethnographiques ont notamment été menées à Chicago sur le ghetto juif (Louis Wirth, 1928), sur la « Black Metropolis » du South Side, où les Afro-Américains développaient une intense vie intellectuelle et artistique (St. Clair Drake, Horace R. Cayton, 1945), ou encore sur le quartier italien de Cornerville à Boston, où la deuxième génération d’immigrés inventait une « société du coin de la rue » (pour reprendre le titre de l’essai de William F. Whyte, 1943). Les chercheurs de la première école de Chicago ont développé une approche écologique de la mosaïque urbaine qui a pris le contre-pied des théories racialistes de l’époque, en montrant le rôle déterminant que jouaient les processus d’interactions entre groupes dans un environnement commun. D’autres enquêtes ont été menées sur les phénomènes de gangs (Frederic Thrasher, 1927) et ont donné naissance à une première interprétation des « subcultures » délinquantes (Albert K. Cohen, 1967) comme réponse collective à une situation d’incertitude sociale et de tensions culturelles. Il ressort de la diversité de ces enquêtes une théorisation des cultures urbaines comme processus sans cesse renou [...]

Quartier juif de New York dans les années 1930

Quartier juif de New York dans les années 1930

Photographie

Au cours du XIXe siècle et jusqu'à la mise en place du système de quotas dans les années 1920, la diaspora juive d'Europe centrale et orientale émigre massivement vers les États-Unis. Les nouveaux venus s'installent principalement dans certains quartiers de grandes métropoles comme New... 

Crédits : FPG/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Médias de l’article

Quartier juif de New York dans les années 1930

Quartier juif de New York dans les années 1930
Crédits : FPG/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Punks dans les rues de Londres au début des années 1980

Punks dans les rues de Londres au début des années 1980
Crédits : PYMCA/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Graffitis dans le quartier de Ménilmontant à Paris

Graffitis dans le quartier de Ménilmontant à Paris
Crédits : Bertrand Gardel/ hemis.fr

photographie





Écrit par :

  • : maître de conférences en anthropologie, université de Paris-Nanterre

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Virginie MILLIOT, « ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-des-cultures-urbaines/