ADAMS ANSEL (1902-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La diffusion de l'œuvre

À partir de 1962, le photographe, reconnu comme l'un des plus importants de sa génération aux États-Unis, s'installe à Carmel, en Californie. Il constitue là une association dynamique en faveur de la photographie, les Friends of Photography, multiplie stages, expositions, éditions, et fait de Carmel l'un des centres de la photographie outre-Atlantique. Infatigable, Adams va d'université en université, anime conférences et stages et assure la diffusion de son œuvre avec une rare maîtrise. Les expositions, tant dans les musées – essentiellement américains – que dans les galeries privées, sont très sérieusement programmées et Adams sait très astucieusement les faire coïncider avec la publication de livres remarquables par leur qualité d'impression. Les épreuves parfaites – qu'il réalise toujours lui-même avec une patience et un savoir-faire respectés par ses plus farouches détracteurs –, riches d'une infinie gamme de tonalités grises, exigent cette qualité de reproduction. Et, malgré leur prix élevé, ces ouvrages luxueux sont d'énormes succès d'édition. À tel point qu'Adams rééditera à la fin de sa vie plusieurs ouvrages techniques datant des années 1940, tous remarquables, traitant aussi bien du tirage que des procédés à développement instantané, et qu'il verra ses manuels se vendre à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires dans le monde. Travaillant sans cesse sur les procédés photographiques, Ansel Adams permet de nombreux progrès en matière de conservation des épreuves, d'archivage et de qualité des papiers ou des produits chimiques. Il est aussi l'animateur de plusieurs revues, toujours soigneusement imprimées, dont US Camera.

Chaque année, le photographe accumule désormais les distinctions que les sociétés photographiques du monde entier lui décernent. Il est également l'un des premiers à organiser systématiquement la vente des épreuves signées de collection et des portfolios en édition limitée de ses œuvres. Très apprécié des collectionneurs, ses tirages, au début des années 1970, atteignent des sommes record pour un photographe amé [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Mount Williamson-Clearing Storm, Ansel Adams

Mount Williamson-Clearing Storm, Ansel Adams
Crédits : Ansel Adams/ d.r.

photographie

Miytake photographié par A. Adams

Miytake photographié par A. Adams
Crédits : Hulton Getty

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  ADAMS ANSEL (1902-1984)  » est également traité dans :

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Du reportage classique aux expressionnismes »  : […] Le reportage classique est toujours vivant. Pensons à la tradition parisienne des Brassaï et des Izis ( Paris des rêves , 1950). Même face aux idées les plus avancées, un Robert Doisneau garde sa présence, car sa bonté et son humour restent ouverts sur l'ambiguïté de la condition humaine. Au Royaume-Uni, Bert Hardy a aussi cette qualité comme l'eut le Suisse Gotthard Schuh. Aux États-Unis, Bill […] Lire la suite

WHITE MINOR (1908-1976)

  • Écrit par 
  • Romeo MARTINEZ
  •  • 565 mots

Photographe américain, professeur, essayiste, critique, fondateur de la revue Aperture , son ascendant dérivait à la fois de son charisme de maître à penser, de son culte de l'art photographique, du caractère et du style de son œuvre. Né à Minneapolis (Minnesota), Minor White fait des études de lettres et de sciences naturelles dans sa ville natale. Diplômé de botanique, se voulant poète, il vient […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christian CAUJOLLE, « ADAMS ANSEL - (1902-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ansel-adams/