SALA ANRI (1974- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’architecture filmée

Parallèlement à ces travaux, où la musique tient une place centrale au point de déborder de l’écran avec une installation de dix caisses claires automatisées battant la mesure (Doldrums, 2008), Anri Sala se plaît aussi à filmer les architectures. Avec le même sens de l’analyse méticuleuse et dans une veine rappelant ses premiers travaux plus documentaires, il porte une attention particulière au bâti des villes, suscitant des utopies architecturales comme celle de Dammi i colori, dont le titre est emprunté à un passage de Tosca de Puccini. Dans un long travelling réalisé en 2003 dans un quartier de Tirana, il se focalise sur les façades d’immeubles repeintes en couleurs franches sous l’impulsion du maire Edi Rama, dont la voix habite les images. Ce paysage de béton en cours de réhabilitation – les échafaudages alternent avec les aplats colorés – est si violemment éclairé par un puissant projecteur qu’il surgit comme une hallucination. En 2009 à Bordeaux, devant la salle des fêtes du Grand-Parc, Sala a posé sa caméra faisant interpréter Should I Stay or Should I Go du groupe punk The Clash par un joueur d’orgue de barbarie. Cette salle de concert, construite en 1967 suivant les plans de l’architecte Pierre Ferret, se distingue par une ligne très moderne et une façade détonante aux motifs abstraits multicolores. Fermée en raison de l’amiante qui la pollue, la halle se dresse, fantomatique utopie visuelle, dans le film Le Clash (2010) qui entrelace les temporalités des histoires auxquelles sont liés tant le bâtiment et la musique que l’instrument et le tissu urbain. Des destins et des sons qu’Anri Sala recompose avec une mélancolie soutenue.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : critique d'art, historienne de l'art spécialisée en art écologique américain

Autres références

«  SALA ANRI (1974- )  » est également traité dans :

ANRI SALA. ENTRE CHIEN ET LOUP (exposition)

  • Écrit par 
  • Charles-Arthur BOYER
  •  • 946 mots

L'expositionEntre chien et loup, consacrée au jeune artiste français d'origine albanaise Anri Sala et organisée dans l'immense salle de l'ancien couvent des Cordeliers par le musée d'Art moderne de la Ville de Paris (25 mars-16 mai 2004), renouvelle de façon significative la façon de présenter des œuvres vidéo dans un lieu dévolu à l'ar […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bénédicte RAMADE, « SALA ANRI (1974- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anri-sala/