MERIAN ANNA MARIA SIBYLLA (1647-1717)

Un attrait pour l’observation de la métamorphose

Anna Maria Sybilla Merian naît le 2 avril 1647, à Francfort-sur-le-Main en Allemagne. Son père, Matthäus Merian l’Ancien, est un graveur et éditeur réputé. Sa mère, devenue veuve en 1650, se remarie avec Jacob Marrell (1614-1681), artiste peintre floral. C’est lui qui enseigne à Maria Merian l’art de représenter, fidèlement et avec une précision de naturaliste, les fleurs associées à de petits insectes. Elle acquiert ainsi les techniques de la peinture, de la gravure, de la préparation des couleurs et se familiarise avec les problèmes techniques et financiers de l’édition et du commerce des œuvres d’art. Elle poursuit sa formation avec Abraham Mignon (1640-1679), un élève de Marrell. En 1665, Maria Merian épouse Johann Andreas Graff (1636-1701), peintre de scènes d’architecture. Installée en 1670 à Nuremberg, elle enseigne le dessin, la peinture et la broderie. Elle y publie Neues Blumenbuch (« Le Nouveau Livre des fleurs », trois livraisons de douze planches ; 1675, 1677, 1680), autant de modèles pour les artistes, les brodeurs et les amateurs de curiosités. Suivra Der Raupen wunderbare Verwandelung und sonderbare Blumen-nahrung (« La Mystérieuse Transformation des cocons… » en deux parties : Nuremberg, 1679 ; Francfort, 1683) dans lequel elle met en lien les fleurs (plantes hôtes) et les insectes qui viennent y pondre leurs œufs et dont les larves se nourrissent, formant ce qu’on appelle maintenant un écosystème. Maria Merian n’a pas découvert la métamorphose des papillons, déjà observée notamment par Jan Swammerdam (1637-1680), mais ses représentations, de l’œuf à l’adulte (imago), issues de ses observations de la nature, demeurent remarquables.

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MERIAN ANNA MARIA SIBYLLA (1647-1717)  » est également traité dans :

MERIAN L'ANCIEN MATTHÄUS (1593-1650)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 292 mots

Matthäus Merian l'Ancien eut trois enfants qui furent aussi graveurs : une fille, Anna Maria Sibylla (1647-1717), spécialisée dans la représentation des fleurs et des insectes ; Matthäus le Jeune (1621-1687) et Caspar (1627-1686), qui fut également topographe et collabora avec son père […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-merian/#i_56808

Pour citer l’article

Denis LAMY, « MERIAN ANNA MARIA SIBYLLA - (1647-1717) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-maria-sibylla-merian/