ANDROMAQUE, Jean RacineFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'enchaînement des passions

Pyrrhus, roi d'Épire et fils d'Achille, revient de la guerre de Troie avec Andromaque, veuve d'Hector, pour captive. Il est amoureux d'elle au point de repousser son mariage avec Hermione et veut l'obliger à lui céder sa main sous peine de tuer Astyanax, son fils. Oreste est envoyé par les Grecs, inquiets, pour s'emparer de l'enfant. Lui-même, amoureux d'Hermione, espère que Pyrrhus ne cédera pas à leur demande et lui abandonnera sa fiancée. De son côté, Andromaque résiste aux injonctions de Pyrrhus qui lui représente pourtant la menace des Grecs, si bien qu'il finit par se déclarer prêt à livrer Astyanax : Hermione triomphe, repousse les pleurs d'Andromaque, tandis qu'Oreste désespère. Mais une entrevue entre le roi d'Épire et l'épouse d'Hector change tout, puisque Andromaque accepte enfin de l'épouser pour sauver son fils. Ce qu'elle lui cache, c'est qu'elle compte se tuer une fois qu'elle aura obtenu pour son enfant une protection durable. Hermione, éperdue de douleur et de rage, incite alors Oreste à tuer Pyrrhus. Mais dès qu'elle apprend la nouvelle de sa mort, elle repousse l'assassin et va s'immoler sur le cadavre du roi. Oreste devient fou.

Cette troisième tragédie, fondée sur l'histoire et la mythologie grecques, s'accorde au goût du temps, en le dépassant : on y retrouve la structure à cinq de la pastorale galante, celle d'Alexandre le Grand (1665), à ceci près que le dernier maillon, représenté ici par le souvenir magnifié d'Hector, précipite la fable vers le tragique. La fameuse chaîne des amours non partagées exclut la résolution galante, et les deux mariages de la fin ne peuvent plus avoir lieu puisque Hector, idéalisé, ne saurait changer.

Dans cet univers galant, la tragédie vient de ce que tous les personnages restent arrimés à leur passion, dévorante, se montrant aveugles à celle des autres. Oreste, énergique et violent [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  ANDROMAQUE, Jean Racine  » est également traité dans :

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Patrick DANDREY
  •  • 7 323 mots

Dans le chapitre « La tragédie »  : […] Le symbole de cette mise aux normes, c’est la célèbre querelle que l’Académie française, fondée par Richelieu en 1635 pour composer un dictionnaire et formuler une poétique, déclenche l’année suivante contre Le   Cid , au nom des principes esthétiques nouveaux. Ceux-ci avaient été définis peu auparavant par un de ses membres, Chapelain , auteur d’une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviie-s/#i_34278

Pour citer l’article

Christian BIET, « ANDROMAQUE, Jean Racine - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andromaque/