PALLADIO ANDREA (1508-1580)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le constructeur, artiste classique

Né en 1508 à Padoue, fils d'un meunier qui le place très jeune en apprentissage chez un tailleur de pierre, Palladio débute comme sculpteur ; c'est cet art qu'il pratique à Vicence en 1524 où, à l'âge de seize ans, il entre dans l'atelier de Giovanni di Porlezza et Girolamo Pittoni. Ces deux maîtres, au style classique proche de celui de Sanmicheli, avaient su former le goût du jeune sculpteur pour le « bel antique », jusqu'à le préparer à de grands changements dans sa vocation d'artiste. En effet, Palladio n'était pas encore son nom, il se nommait Andrea Pietro della Gondola. C'est dans les années qui suivirent 1530, au moment où il se découvre une passion pour l'architecture, que ce nom lui fut attribué par le comte Giangiorgio Trissino. Ce célèbre mécène, humaniste, poète, philologue, diplomate et architecte amateur, était un des principaux acteurs de l'essor culturel de Vicence au milieu du xvie siècle.

Trissino entendait fonder un art nouveau inspiré des gloires de l'Antiquité et propre à asseoir la suprématie littéraire et artistique de la république de Venise. En pleine crise économique, atteinte dans son pouvoir et dans son prestige politique international, la Sérénissime déployait toutefois un dynamisme prometteur dont les villes et les territoires de l'arrière-pays soumis depuis peu devaient témoigner. Ce régionalisme vénitien, vécu avec un sens civique aigu par l'aristocratie d'affaires (Trissino était un de ses porte-parole), nuançait la tradition classique déjà séculaire à Florence et à Rome, en réactivant le mythe de l'antique revival. Deux œuvres de Trissino, sa tragédie Sophonisbe et son poème épique L'Italia liberata dai Goti (dédicacée au pape Paul III), illustrent cette production littéraire patriotique dont on débattait dans les cercles académiques. « Trissino avait une idée moralisante de l'architecture, écrit Guido Piovene (Bolletino del C.I.S.A., 1963), [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Médias de l’article

Villa Rotonda, Vicence

Villa Rotonda, Vicence
Crédits : Merilyn Thorold, Bridgeman Images

photographie

Villa Barbaro

Villa Barbaro
Crédits : David Lees, Bridgeman Images

photographie

Villa Garzone, Pontecasale

Villa Garzone, Pontecasale
Crédits : Bridgeman Images

photographie

San Giorgio Maggiore à Venise

San Giorgio Maggiore à Venise
Crédits : David Madison/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Sorbonne, directeur du centre Ledoux

Classification


Autres références

«  PALLADIO ANDREA (1508-1580)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « Distribution »  : […] La réflexion sur les usages est aussi ancienne que l'art de bâtir. Toutefois, les recommandations qui en résultent sont restées longtemps sommaires. Qu'il s'agisse des temples, des basiliques ou des villas, Vitruve se contente par exemple de donner quelques conseils généraux, sans jamais entrer dans le détail de la disposition des espaces les uns par rapport aux autres. Les traités d'architecture […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'architecte démiurge »  : […] Dès le milieu du xvi e siècle, en Italie d'abord, puis dans tous les pays gagnés par l'humanisme, la position sociale de l'architecte est bien affirmée. Que l'on pense par exemple à Philibert de l'Orme faisant graver son portrait en frontispice du Premier Tome de l'architecture (1567). Il est remarquable de voir l'architecture bénéficier, dès l'origine de l'invention de l'imprimerie, du principa […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « Le projet humaniste »  : […] L'architecture de la Renaissance italienne s'accompagne dès le départ d'une réflexion politique et sociale. La coupole de la cathédrale de Florence conçue par Brunelleschi veut magnifier le pouvoir de la cité ainsi que l'excellence de ses institutions. Celles-ci sont aux mains d'une oligarchie patricienne imprégnée par les conceptions humanistes, une oligarchie qui veut faire de sa ville une « no […] Lire la suite

COLOSSAL, art et architecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 3 271 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le colossal en architecture »  : […] Par extension, le mot colossal a été appliqué au domaine architectural. Vers 1514, Bramante semble avoir inventé l'ordre colossal pour sa propre maison de Rome : une ordonnance de hautes et imposantes colonnes qui embrasse plusieurs niveaux d'habitation et unifie la façade par la puissance de son rythme et de ses proportions. L'ordonnance colossale connut un grand succès dans l'architecture du x […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le XVIIIe siècle georgien »  : […] Le xviii e  siècle coïncide avec la diffusion du style georgien ; celui-ci apparaît à Williamsburg devenue la nouvelle capitale de la Virginie en 1699. Trois bâtiments principaux structurent le centre de la ville : le collège de William and Mary (1695-1702), le capitole et le palais (1706-1720). Ils se caractérisent par leur axialité, par des combles en croupe, le souci des proportions, la mise en […] Lire la suite

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Redécouverte des ordres antiques et règles modernes »  : […] Le système moderne des ordres résulte d'un compromis entre les prescriptions de Vitruve, l'étude des monuments romains et la recherche de règles idéales, compromis dont la lente élaboration justifie l'appellation « première renaissance » donnée à sa première phase, dont les avatars caractérisent l'effort de normalisation du xvi e  siècle, et qui se stabilise au xvii e autour de deux ou trois règl […] Lire la suite

PALLADIANISME, tendance architecturale

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 1 001 mots
  •  • 3 médias

L'interrogation sur l'Antiquité qui s'effectue au xviii e siècle à travers l'architecture de Palladio (1508-1580) est sans doute la première forme d'anticomanie sensible à une certaine idée de l'architecture grecque. L'expression palladianisme rend compte d'une tendance de l'architecture occidentale, généralisée du xviii e au xx e siècle, qui suscite des œuvres « à l'antique », variations à par […] Lire la suite

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Renouer avec le modèle antique »  : […] Le premier grand tournant de la scénographie du théâtre occidental se situe à la Renaissance, avec l'avènement de la salle et de la scène à l'italienne. Dans le courant de théories artistiques préconisant de renouer avec l'inspiration des Anciens, la publication en 1486, par Sulpizio di Veroli, des traités de Vitruve, ingénieur et architecte romain du siècle d'Auguste, sera influente. Ces concept […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] L'Europe, de nom, est encore la Chrétienté. Cependant, l'Église romaine, si elle n'a pas renoncé à sa vocation œcuménique, est trop affaiblie par le schisme pour tenir d'une main ferme les clefs de la civilisation. Grandes découvertes, grandes inventions, révolution copernicienne, restitution des lettres antiques, tout semble se liguer contre la conception théocentrique de l'univers. C'est l' Ital […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - De la salle de spectacle au monument urbain

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 5 080 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Illusions scéniques et vie urbaine »  : […] « Nous sommes accoutumés aujourd'hui à connaître des distractions régulières et tarifées qui prennent place entre le travail, le sommeil et la nourriture en des temps et des lieux habituels. Il en allait tout autrement jadis pour la célébration des fêtes. Celles-ci ne représentaient pas comme pour nous un élément nécessaire et hebdomadaire de l'organisation sociale » (P. Sonrel). C'est le xviii e […] Lire la suite

VILLA, histoire

  • Écrit par 
  • André CHASTEL, 
  • Robert FOLZ, 
  • Gilbert-Charles PICARD
  • , Universalis
  •  • 2 466 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] Le développement de la demeure aristocratique à la campagne : villa, country house , maison des champs, etc., est commun à tous les pays occidentaux, mais le phénomène a longtemps été dominé par le souvenir de la villa romaine. Les écrits des deux Pline et de Vitruve, les résultats d'innombrables fouilles archéologiques permettent d'apprécier l'importance de ces demeures au sein d'exploitations ag […] Lire la suite

VITRUVE (Ier s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre GROS
  •  • 4 172 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fortune du « De architectura » pendant la Renaissance »  : […] Les nombreux manuscrits – plus de cent ont été recensés à ce jour –, qui s'échelonnent du ix e au xiv e  siècle, prouvent largement que l'ouvrage n'était pas inconnu des érudits médiévaux. L'exhumation d'un Vitruve complet des archives de la bibliothèque de Saint-Gall pendant le concile de Constance en 1416, dont on voulut faire un commencement absolu, n'a donc été qu'une redécouverte. Il n'en r […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel RABREAU, « PALLADIO ANDREA - (1508-1580) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-palladio/