LE NÔTRE ANDRÉ (1613-1700)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le projet de Versailles

Ce retour en force de l'État, perceptible dans bien d'autres domaines, va appuyer sur de nouvelles institutions. Au cénacle d'artistes et d'écrivains (dont les Scudéry), que Fouquet avait constitué pour élaborer son projet, Louis XIV va substituer l'Académie d'architecture, et surtout celle des sciences. Il faut en effet concevoir le projet versaillais comme un travail collégial, orchestré par Colbert lui-même, où les académiciens des sciences sont impliqués à tous les stades. Mariotte travaille sur la question des fontaines et de leur rendement, et conçoit à cet effet les premières conduites forcées en fer, dont certaines fonctionnent encore aujourd'hui. Tandis qu'il commence la première carte de France triangulée, que les Cassini achèveront au milieu du xviiie siècle, l'abbé Picard travaille au nivellement du grand canal et vérifie l'éventualité d'une jonction avec la Loire ; cela grâce à l'adaptation, pour la circonstance, de la lunette de Galilée sur le graphomètre ou demi-cercle utilisé antérieurement par les topographes. Ce nouvel instrument à lui seul explique la dimension inusitée qui a pu être donnée au jardin de la demeure royale. D'ailleurs, la même année (1678), une équipe de géographes est rémunérée pour tracer dans la plaine les allées du parc et faire le levé de la carte ; opérations qui sont donc concomitantes, et expliquent aisément la géométrie à base de triangles composant le grand parc.

De même les plantations massives effectuées à Versailles de 1668 à 1672, et qui se traduisent par l'apport de cent trente mille arbres, ne sauraient être dissociées de la grande « réformation forestière » de 1669, dont le but est d'inventorier, de revaloriser la forêt française, et d'en optimiser la gestion.

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles

Photographie

À partir de 1668, André Le Nôtre réalise au château de Versailles des compositions savantes, typiques du jardin à la française. Les parterres de l'Orangerie s’ordonnent dans l'axe de la galerie des Glaces jusqu’à la pièce d'eau des Suisses. 

Crédits : Lyubov Timofeyeva/ Shutterstock

Afficher

Les règles d'assemblage des éléments composant le jardin classique, telles qu'elles sont formulées dans le traité de Boyceau de La Baraudière, puis dans celui de Désallier d'Argenville qui est en quelque sorte le résumé des préceptes de Le Nôtre, constituent en fait la première faço [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

  • : diplômé du Centre d'études supérieures d'histoire et de conservation des monuments anciens, architecte des Bâtiments de France

Classification


Autres références

«  LE NÔTRE ANDRÉ (1613-1700)  » est également traité dans :

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE (L. Le Vau)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

La construction du château de Vaux-le-Vicomte, près de Melun, au sud-est de Paris, peut être considérée comme la première étape de la réalisation de Versailles : Louis XIV reprit en effet dans son intégralité l'équipe réunie par son surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, notamment l'architecte Louis Le Vau, le peintre Charles Le Brun et André Le Nôtre qui dessina les jardins, quand il résolut […] Lire la suite

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 254 mots

1641 Acquisition de Vaux par Nicolas Fouquet (1615-1680). Le parc commence à être aménagé. 1653 ( ?) Début des fondations du bâtiment principal. 1655-1656 Le plan définitif proposé par l'architecte Louis Le Vau est approuvé par Fouquet. 1656-1660 Construction du château sous la direction de Le Vau. 1656 Les jardins commencent à être créés, dans leur état définitif, sous la direction d'André L […] Lire la suite

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 135 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le jardin classique »  : […] Le premier jardin vraiment « classique », c'est-à-dire celui dont les lignes sont commandées par des rapports géométriques avec celles de la demeure dont il constitue le cadre et la continuation, est la cour du Belvédère, dans le palais du Vatican. Sa conception est de l'architecte Bramante, dont l'art était imprégné par les souvenirs et la présence autour de lui des ruines antiques qui parsemaie […] Lire la suite

MANSART FRANÇOIS (1598-1666)

  • Écrit par 
  • William Peter Jackson SMITH
  •  • 2 785 mots

Dans le chapitre « La Fronde et la dernière manière de Mansart »  : […] Après cet échec, et durant les émeutes de la Fronde, Mansart se contenta de dessiner et de transformer un certain nombre d'habitations particulières destinées à la bourgeoisie et à la petite noblesse. Dans ces œuvres, son style devint plus plastique, avec des éléments décoratifs plus simples ( hôtel de Jars et hôtel de Guénégaud des Brosses) ; il montra une grande habileté dans son traitement de s […] Lire la suite

VAUX-LE-VICOMTE (CHÂTEAU DE)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques DUTHOY
  •  • 995 mots
  •  • 2 médias

Trois villages déplacés, d'énormes travaux de déboisement et de terrassement, des milliers de maçons, d'artisans, de jardiniers (18 000, dit-on, à certaines périodes, et un hôpital fondé pour eux à Maincy par Fouquet), cinq années d'activité fiévreuse (avril 1656-septembre 1661), trois maîtres d'œuvre rivalisant de génie inventif, Le Vau l'architecte, Le Brun le peintre-décorateur, Le Nôtre le pay […] Lire la suite

VERSAILLES

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 3 534 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Versailles contre la nature et l'histoire »  : […] Versailles est un défi : à la nature, inhospitalière, à la Cour, attachée à Paris, à la tradition nomade de la monarchie française. Les projets de Bernin pour le Louvre, en 1665, n'ont pas convaincu le roi. Il lui faut un nouveau centre de pouvoir. Le triomphe sur la nature prend ainsi valeur de symbole. M me  de Sévigné, évoquant la « mortalité prodigieuse » de ces marais que l'on transforme, écr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25 novembre 2018 • France • Élection de Fabien Roussel à la tête du Parti communiste français.

Le trente-huitième congrès du Parti communiste français réuni à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) désigne le député du Nord Fabien Roussel au poste de secrétaire national en remplacement de Pierre Laurent. Le texte défendu par ce dernier avait été mis en minorité en octobre au profit d’un manifeste présenté par Fabien Roussel et André Chassaigne.  [...] Lire la suite

4-6 octobre 2018 • France • Désaveu par la base de la direction du PCF.

Pour un manifeste du Parti communiste du xxie siècle proposé par le président du groupe communiste à l’Assemblée nationale André Chassaigne et le chef [...] Lire la suite

20-26 avril 2017 • Belgique • Exclusion d’André Gilles et démission de Stéphane Moreau du PS.

Le 20, la commission de vigilance du Parti socialiste (PS) prononce l’exclusion d’André Gilles, ancien président de l’intercommunale liégeoise Publifin qui est au centre d’une vaste polémique et fait l’objet d’une enquête parlementaire depuis février. André Gilles était suspendu depuis cette date [...] Lire la suite

7-30 mars 2017 • Belgique • Suite de l’affaire Publifin.

de transparence, de conflits d’intérêts, de cumul et de rémunération. Le 9, le président de Publifin André Gilles (PS) est auditionné par la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire de l’intercommunale liégeoise, créée en février. Celui-ci annonce sa démission de la présidence du collège [...] Lire la suite

2-15 février 2017 • Belgique • Création d’une commission d’enquête parlementaire sur Publifin.

lui quitté Publifin en janvier ; et le salaire d’André Gilles, président de Publifin et élu provincial du Parti socialiste (PS), a été diminué. Ces décisions font suite aux révélations de la presse sur les rémunérations versées par Publifin aux trois élus provinciaux. Le 11, Georges Pire annonce [...] Lire la suite

17 janvier 2017 • Belgique • Suite du traitement judiciaire de l’assassinat d’André Cools.

La cour d’assises de Namur déclare irrecevables les poursuites contre Richard Taxquet et Domenico Castellino dans le dossier de l’assassinat du ministre André Cools en juillet 1991. Les deux hommes ont été condamnés, respectivement en 2004 et 2007, pour leur participation à ce crime et ont purgé [...] Lire la suite

5-6 décembre 2016 • France • Candidature de Manuel Valls à la primaire de la gauche et démission du poste de Premier ministre.

le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, est nommé à l’Intérieur ; les secrétaires d’État Jean-Marie Le Guen et André Vallini échangent leurs postes, le premier s’occupant désormais du Développement et de la Francophonie et le second des Relations avec le Parlement.  [...] Lire la suite

5-27 octobre 2015 • République du Congo • Référendum constitutionnel contesté.

-Brice Parfait Kolélas et André Okombi Salissa, ainsi que d’autres dirigeants de l’opposition sont assignés à résidence dans la capitale. Le 25, 72,4 p. 100 des électeurs participent au référendum, se prononçant en faveur de la nouvelle Constitution par 93 p. 100 des suffrages, selon les résultats [...] Lire la suite

10-28 janvier 2014 • République centrafricaine • Changement à la tête du pays.

de l'opération Sangaris et aux forces africaines de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) – qui regroupe plusieurs milliers de soldats tchadiens, congolais, camerounais, gabonais, burundais et rwandais. Le 27 est annoncée la composition du gouvernement dirigé par André [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Thierry MARIAGE, « LE NÔTRE ANDRÉ - (1613-1700) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-le-notre/